• Mario Ponen dessine «Kuler nu ti zil»
  • Chanel, 18 ans : mon aventure dans la construction
  • Stage à Sheffield Utd : Expérience enrichissante
  • Ketty Lim Ka Lan : une belle aventure nommée Moka'mwad !
  • Swaranjali Group Grand-Bois : une histoire d’engagement
  • Son cas entendu devant le Privy Council : La longue quête de justice de Premchandra Bissonauth
  • Mo’Zar Espace Artistic : leur musique au-delà des frontières
  • Chaleur et perte d’appétit : comment y remédier ?
  • Astérix – Le secret de la potion magique | Tombons dans la marmite
  • Art martial japonais : Une fédération de kendo voit le jour à Maurice

Soodhun et l’emprunt allégué de Rs 1 million

Toute une histoire. Tout a commencé avec un article du Sunday Times du 4 juin dernier. Selon celui-ci, le ministre des Terres et du logement, Showkutally Soodhun, aurait demandé un prêt personnel de Rs 1 million à un homme d’affaires, Kedar Chapekar, qui était venu lui proposer un projet de construction de10 000 «low cost housing» à Maurice.

 

Depuis, les dépositions pleuvent : le jour même, un proche du ministre a fait une déposition à la police, suivi du ministre qui a consigné une plainte au Central Criminal Investigation Department contre le journal. Le ministre a, pour sa part, démenti l’histoire. Il déclare qu’il «ne va laisser personne gâter (sa) réputation. On va laisser la police faire son travail».- 

 

Or, le lundi 5 juin, c’est l’activiste politique Raffick Goolfee qui s’est rendu à l’Independent Commission Against Corruption pour faire une déposition contre le ministre toujours concernant cette même affaire. Il a, d’ailleurs, lancé un appel au Premier ministre Pravind Jugnauth pour que Showkutally Soodhun soit démis de ses fonctions afin d’éviter toute tentative de cover up ou de conflit d’intérêts.