• Somayah Seetanah, 88 ans, mortellement poignardé lors d’un vol : Des adieux émouvants à «un homme droit et sans histoire»
  • Moi, gay et mes rêves pour mon île
  • Football Local : Ciel gris sur la MFA
  • De De Pyar De : L’amour est une ordure
  • Accidents fatals : Geeantee Rajeeb perd son fils et son époux à 15 ans d’intervalle
  • Actions et vérités
  • Concours Konpoz To LaMizik : c’est parti pour durer !
  • La vie de fashionista de Véronique
  • Laferm Coco ; c’est trop «dilo koko»
  • Red Bull Neymar Jr’s Five 2019 : Joker Wind valide sa participation

Pityriasis Versicolor : Quand des champignons envahissent notre peau

La chaleur et l’humidité provoquent la prolifération de cette mycose, selon le Dr Sadhanand Gunesh.

C’est la plus fréquente des mycoses de la peau. Elle est bénigne mais très incommodante sur le plan esthétique, en sus d’attaquer les gens de tous âges.  Elle s’appelle le Pityriasis Versicolor et le dermatologue Sadhanand Gunesh nous explique ce que c’est.

Vous avez des taches blanches ou marron sur certaines parties de votre corps ? Elles se situent au niveau du cou, de l’abdomen, des bras, des épaules ou, plus rarement, du visage et des jambes ? Vous souffrez peut-être du Pityriasis Versicolor ! Mais c’est quoi cette maladie au drôle de nom ? Le dermatologue Sadhanand Gunesh nous donne la réponse : «C’est une affection cutanée bénigne et fréquente provoquée par la multiplication excessive d’un champignon qui appartient au groupe des levures du genre Malassezia. Ces levures résident déjà à la surface de la peau de l’humain, dans l’orifice des poils. Le climat à Maurice est propice à sa prolifération, surtout la période estivale, quand la chaleur et l’humidité sont élevées.»

 

Bien qu’elle aime particulièrement les périodes chaudes, cette mycose se manifeste également tout au long de l’année. «Elle apparait principalement chez les personnes qui transpirent beaucoup, à l’instar des sportifs, des ouvriers, entre autres. Comme la chaleur et l’humidité sont importantes lorsqu’on effectue certaines activités, le Pityriasis Versicolor prolifère et se propage au niveau de certaines zones du corps. D’ailleurs, c’est souvent la transpiration qui provoque les démangeaisons. Quand cette mycose est située au niveau du cou, elle peut être responsable du développement de pellicules au niveau du cuir chevelu.» Généralement après quelques mois d’évolution, les petites taches se rejoignent pour former de larges taches aux contours irréguliers sur la zone affectée.

 

Des traitements sont heureusement disponibles pour venir à bout de ces champignons envahissants «Le traitement sera sous forme de crème antifongique et ce sera un traitement répété sur une large surface pour pouvoir éliminer la mycose. Après quelques semaines, il vous restera quelques taches apparentes car le traitement arrête l’infection alors que la mycose a déjà laissé sur la peau une substance qui cause la dépigmentation. Dans ce genre de cas, les taches blanches persisteront jusqu’à une prochaine exposition au soleil. Enfin, chez les personnes ayant un Pityriasis Versicolor très répandu, un antifongique oral est aussi prescrit en plus du traitement local.»

 

Le Dr Sadhanand Gunesh précise qu’il peut y avoir des rechutes. «Le Pityriasis Versicolor récidive assez souvent, surtout chez les personne qui transpirent beaucoup ou qui sont souvent exposées à une chaleur et une humidité importantes. Dans ce cas, il faut consulter à nouveau son médecin pour avoir un avis médical et pour qu’il puisse mettre en place un traitement préventif. Dans tous les cas, il est fortement recommandé de se faire ausculter par un professionnel, surtout quand il s’agit des enfants.» Alors, vous pensez que vous souffrez de cette mycose au drôle de nom ? N’hésitez pas à consulter un médecin qui pourra vous aider à vous soulager.

 

 

Bio express

Le dermatologue Sadhanand Gunesh détient un MST - Maîtrises des sciences et techniques (MST) - de l’Institut Alfred Fournier, à Paris. Il est spécialisé dans les maladies de la peau et celles qui sont sexuellement transmissibles. Il compte 33 ans d’expérience dans le domaine en sus d’avoir exercé comme médecin généraliste pendant huit ans. Il consulte à Curepipe. Pour tout rendez-vous, appelez sur le 674 9234.

 


 

Quelques recommandations…

Afin de prévenir la survenue de mycoses ou les récidives, quelques règles d’hygiène s’imposent. Les voici :
• Portez des sous-vêtements et vêtements en coton.
• Évitez les endroits chauds et humides.
• Entreprenez un traitement préventif avant la période des grandes chaleurs.
• Faites un traitement protecteur après une surexposition solaire.
• Utilisez seulement votre serviette pour vous essuyer.
• Séchez-vous soigneusement après votre toilette, les zones humides favorisent le développement des mycoses.