• La vie de... fashionista d’Amanda
  • La PS5 rend impatient
  • Tennis de table - formation : ouverture d’une école à Port-Louis
  • Pétanque – Championnat national doublette mixte : Wong et Sookharry conservent leur titre
  • 15 ans du Collectif Arc-en-Ciel : Mon meilleur souvenir autour d’une Marche des Fiertés
  • Le «kombucha» : à adopter ou à éviter ?
  • Techno - Huawei Y8P : joli et pas cher
  • Huawei Matebook : salut les (petits) musclés !
  • Un million de repas redistribués : réduire l’insécurité alimentaire, le pari de FoodWise
  • Anil Digumber : la Case 75, une histoire de cœur

Examens du SC/HSC : la ministre de l'Éducation explique

Une année scolaire complètement chamboulée par la Covid-19 ! Ceux impliqués dans des examens importants ne diront pas le contraire. Suite à la révision du calendrier scolaire, Cambridge International a apporté des précisions concernant la tenue des examens du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC) en avril, mai et juin 2021. En raison du bouleversement causé par le confinement, et donc la fermeture des écoles, les examens du SC et du HSC ont été renvoyés à l’année prochaine. Cambridge confirme ainsi qu’aucun gros changement ne chamboulera le programme scolaire. L’organisme explique que les candidats seront examinés selon les mêmes critères prévus pour les épreuves qui devaient se tenir en cette fin d’année, soit en octobre et novembre 2020.

 

Au niveau du SC, il y aura des examens pour plus d’une quarantaine de matières et pour le HSC, des épreuves sont au programme pour 56 matières. Seules cinq matières sont concernées par des changements. Ainsi, pour le SC, les examens de statistiques, d’espagnol, d’allemand et de musique se tiendront en octobre et novembre 2021. Et du côté du HSC, les examens de Classical Studies auront lieu vers fin 2021.

 

Prenant la parole lors d’une fonction à Moka le mercredi 22 juillet, la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun (photo), a tenu à rassurer ceux qui sont concernés par ces changements. Elle a affirmé que le calendrier scolaire a été modifié dans l’intérêt des étudiants pour qu’ils puissent compléter le programme scolaire et participer aux examens dans de bonnes conditions. «Les examens qui auraient dû avoir lieu en cette fin d’année se tiendront en mai et juin de l’année prochaine car on veut donner du temps à nos étudiants de terminer leurs études. Les étudiants qui ont payé pour les examens de juin 2020 et qui n’ont pu y participer parce que Cambridge avait annulé les épreuves pourront, eux, prendre part aux examens en novembre. Les épreuves qui devaient avoir lieu à la fin de cette année se tiendront en juin de l’année prochaine. On va s’assurer que les étudiants ne souffrent d’aucune difficulté. On a négocié avec Cambridge pour qu’ils puissent avoir des épreuves qui sont appropriées pour eux.»

 

C’est à travers un communiqué émis par le Mauritius Examination Syndicate (MES) que les responsables des établissements scolaires ont pris connaissance de ces informations. Les changements annoncés ont évidemment suscité leur lot d’interrogations. «Je reçois des appels de recteurs ou encore de parents qui cherchent à avoir plus de précisions sur le calendrier de 2022. Au niveau de mon syndicat, la communication est importante. C’est pour cela que nous faisons un appel au MES, à venir apporter des clarifications concernant les textes, le syllabus, les frais des examens et l’organisation», nous déclare Preetam Mohitram, le président de l’union des recteurs et des assistants recteurs.