• JR Créa : l’idée smART de Joelle Rosalie
  • Movember : le cancer de la prostate sous les projecteurs
  • Comité olympique mauricien (COM) : Indiren Ramsamy démisionne
  • Joshua Rose, jeune acteur énergique de «Three Wise Men – Parallel Lives»
  • Décès troublant de Dilan Eléonore en 2017 | Elvis, son père : «J’attends toujours que justice soit faite»
  • Huawei : entre une conférence et un nouveau magasin
  • Battu à mort par le concubin de sa mère : Ayaan, 2 ans, diagnostiqué d’un traumatisme à l’épaule en septembre
  • Suspendu par la FIFA : Ahmad Ahmad embarrasse Maurice
  • Enzo, séropositif : «Je souhaiterais encourager les gens à se faire dépister régulièrement»
  • Initiative 30:30 : des chaussures en mode zéro déchet

Allégations de complot contre Sherry Singh : quand le dernier «move» de Shameem One and Only «intrigue»

Sa nouvelle démarche suscite des réactions. Alors qu'il est connu pour ses critiques contre le gouvernement, Shameem Korimbocus, connu comme Shameem One and Only sur les réseaux sociaux – celui qu'on ne présente plus pour ses vidéos humoristiques autour des sujets d'actualité ciblant souvent les autorités et qui avait été au coeur d'une histoire de «déportation» l'année dernière –, vient de porter plainte contre des avocats. Il les accuse d'avoir «comploté avec des politiciens et des journalistes pour monter une vidéo dans le but de nuire à Sherry Singh, Chief Executive Officer de Mauritius Telecom, qui est proche du MSM» et d’avoir voulu ainsi fragiliser le parti de Pravind Jugnauth à la veille du scrutin de 2019. La vidéo, intitulée Sherry Gate et diffusée par Top FM, contient des allégations contre le CEO de Mauritius Telecom, selon lesquelles il aurait favorisé un entrepreneur dans le cadre de l’installation de câbles en fibre optique.

 

Ainsi, le dernier move de l'internaute Shameem One and Only intrigue. «Je suis serein et j'ai confiance en la justice. Mo finn koz tou laverite, eski sa ve dir ou vinn tret ou vander ?» nous a déclaré Shameem Korimbocus par rapport à sa démarche. Au cours de la semaine écoulée, dans le sillage de sa plainte, Me Ashley Hurhangee a été interrogé. Ce dernier a émis des doutes sur la crédibilité de Shameem One and Only concernant son éventuelle implication dans des affaires troubles, notamment autour d'une plainte pour forgery dont il fait l'objet. Me Hurhangee, qui a produit un affidavit dans lequel Deepak Persand confirme le contenu de la vidéo Sherry Gate, se demande aussi comment Shameem One and Only peut désormais être le témoin du CEO de MT, alors que c'est lui qui est à l'origine de la plainte pour complot contre lui.

 

«L'enquête a été très longue. Me Hurhangee a, pendant cinq jours cette semaine, donné ses explications et il a répondu à 80 questions à ce jour. L'enquête reprendra ce mardi. Il réfute ce qui lui est reproché et il dit avoir des raisons de penser qu'il est victime d'une vendetta politique. Il s'interroge aussi sur la crédibilité de Shameem One and Only», nous a déclaré Me Rouben Mooroongapillay, l'avocat d'Ashley Hurhangee.

 

L’avocat Samad Goolamally a aussi été interrogé le jeudi 24 septembre au Central Criminal Investigation Department (CCID) dans le cadre de l'enquête sur le complot allégué contre le CEO de Mauritius Telecom.

 

Pour sa part, Shameem Korimbocus fait actuellement l’objet d’une accusation de faux et usage de faux. Il est «accusé d’avoir obtenu un prêt du Mutual Aid en falsifiant sa signature pour faire accroire qu’il est son garant». Dans une vidéo postée sur sa page Shameem One and Only, Shameem Korimbocus se défend des allégations qu’il y a contre lui. «Dir seki zot anvi, koz seki zot anvi, pans seki zot anvi, Shameem pou res Shameem. Zour la verite-la pou eklate, ena boukou pou bizin kasiet figir», dit-il dans une vidéo.

 

De son côté, Sherry Singh, lors d'une fonction de Mauritius Telecom cette semaine, n'a pas souhaité réagir. Il a fait savoir qu’il répondra aux questions lors d’une conférence de presse le mardi 29 septembre.