• Linzy & friends pour un méga-concert
  • Pascal Herry : «L’accès à un logement décent demeure difficile malgré les récentes initiatives»
  • Shotokan - Formation : Passage remarqué du sensi Koichiro Okuma
  • Approvisionnement en eau : La grogne de certains citoyens
  • Importation de drogue dangereuse : Le monde du foot sous le choc après l’arrestation de L’Enflé
  • Collision fatale : Lorenzo Riche n’ira pas en croisière
  • Été : soyez au top pour vos sorties à la plage
  • Libéré après six jours en détention : Hans Nayna : «Ça m’a cassé mais…»
  • Bientôt un film sur les Chagossiens…
  • «Leve si to enn bon mari» : Quand les hommes de P&P Link se mobilisent pour… les femmes

Trait D'humeur

Avoir 21 ans et mourir tragiquement

À 21 ans, on a toute la vie devant soi. On a des rêves et des projets qui tourbillonnent dans la tête. On commence à avoir le sens des responsabilités mais on a toujours l’insouciance de la jeunesse à peine entrée dans le monde adulte. On s’amuse aussi beaucoup, on sort en boîte ou ailleurs, on a l’énergie de s’amuser all night long, de faire les fous…

 

À 21 ans, on peut aussi avoir le malheur de se retrouver au mauvais endroit, au mauvais moment, dans la voiture d’un mec qui a trop bu, par exemple, et qui nous embarque dans un tragique accident. On peut perdre ainsi la vie, en pleine jeunesse. À 21 ans, plus de projets, plus de rêves, plus d’espoir… Juste des proches qui pleurent amèrement un départ si subit à un âge où la mort ne devrait pas faire partie de l’équation. C’est là le triste destin de Vanessa Lajeune.

 

À 21 ans, elle est devenue la 105e victime de la route à Maurice pour 2017. Selon ses proches, c’était une bonne vivante qui aimait s’amuser, sortir, passer du temps avec ses proches. Elle aimait aussi la mode, le shopping et rêvait de fonder une famille et de voyager. Et voilà qu’un terrible accident a mis un frein à tout ça. À sa vie. Tout comme d’autres accidents ont mis fin à la vie de 107 personnes (à l’heure où nous mettions sous presse) depuis le début de l’année.

 

107 ! Oui, 107 personnes sont déjà décédées sur nos routes en 2017 ! Un chiffre affolant, alarmant, effrayant, effarant ! Un chiffre qui donne des frissons dans le dos et qui fait se demander : «Me komie dimounn ankor pou mor ziska la fin lane ? Ki bizin fer pou dimounn aret roul brit ? Pou zot aret bwar ek kondir ? Pou zot aret fer rali lor sime ? Pou zot respekte kod la rout ek bann lezot izaze larout ? Ki bizin fer pou dimounn konpran enn fwa pou tout ?»

 

Car on a beau faire, on a beau dire, on a beau mener des campagnes, on a beau brandir les chiffres pour essayer de donner un électrochoc aux nombreux chauffards et autres imprudents, cela n’a l’air de toucher que ceux qui sont déjà sensibilisés au problème. Les autres, par bêtise ou inconscience, passent leur chemin, de plus en plus rapidement et imprudemment.

 

Est-ce une raison pour arrêter ? Sûrement pas ! La sensibilisation est une arme et il faut continuer à s’en servir et si on arrive à toucher ne serait-ce qu’une personne, c’est toujours ça de gagné ! C’est pourquoi 5-Plus s’est engagé dans la campagne #Pourceuxquirestent contre les accidents routiers, pour attirer l’attention sur le drame des proches des victimes, les blessés graves, les traumatisés à vie et même les responsables d’accidents fatals qui ne peuvent que regretter après.

 

Car, oui il faut également penser à ceux qui restent, ceux qui doivent porter leur incroyable souffrance au quotidien, comme les proches de Vanessa Lajeune, morte tragiquement à 21 ans…

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.