• Chanmoonee Gonoo, 68 ans, égorgée lors d’un cambriolage | Sa petite-fille : «Notre famille est traumatisée»
  • À Vandermeersch : Instantanés d’une promenade
  • Dans le cocon de Sharmeen Choomka
  • Bientôt dans l’île : L’humoriste Kevin Razy : «J’espère que les Mauriciens sont fiers de moi»
  • La Cour accorde la liberté conditionnelle à son mari-bourreau | Yashna Joygobin : «Je ne me sens pas en sécurité»
  • Championnats d’Afrique de badminton : Les Mauriciennes croquent l’or
  • De nouvelles têtes à la conquête de «B-Town»
  • Et on patiente pour «Black Panther» !
  • Wolf Warrior 2 : Gros «boom boom» en terre africaine
  • Il était une fois…  «50 nuances plus claires»

L’art du «body painting» selon Shailee Elliah

La jeune femme est une touche à tout qui prévoit une expo.

Elle aime la nature et elle aime la travailler. Avec des pinceaux, sur les murs, sur le papier et tout récemment sur le corps. Shailee Elliah, 24 ans, a tout d’une artiste accomplie et elle commence à faire le buzz. Actuellement, après une présence remarquée lors de la soirée Mean-Wild au Backstage, au Hennessy Park Hotel, à Ébène, le 26 janvier, elle s’adonne à la préparation d’une exposition solo, quand elle n’est pas en train d’apprendre de nouvelles techniques. Parcours.

 

Mais d’où vient cette histoire de peindre sur tout ? L’amour de la peinture, elle l’a découvert au collège et depuis, c’est devenu un passe-temps. «J’aime surtout peindre pour me focaliser sur les détails. Je trouve mon compte quand je prends la nature comme modèle, les arbres, les fleurs, les branches. Je trouve ça passionnant aussi de peindre sur différentes textures : les murs, le bois, le papier», dit celle qui a fait sa première expo lors de l’événement PURE au Resort Long Beach.

 

Maintenant, elle peint aussi le corps humain. «J’ai voulu essayer une nouvelle chose. Heureusement, des amies à moi se sont prêtées au jeu. J’ai posté le tout sur les réseaux sociaux et, peu après, une autre amie m’a mise en contact avec le Hennessy qui cherchait une artiste de body painting pour sa soirée», dit la jeune femme, consultante en recrutement, qui veut continuer à faire de l’art un passe-temps, ne voulant pas se mettre trop de pression afin de ne pas tomber dans une logique trop commerciale pour ses œuvres.

 

Après le body painting, Shailee Elliah fait les yeux doux à la photographie. Une petite curieuse dont vous pourrez admirer les œuvres sur sa page Facebook, Lekshailee Elliah.