• Mario Ponen dessine «Kuler nu ti zil»
  • Chanel, 18 ans : mon aventure dans la construction
  • Stage à Sheffield Utd : Expérience enrichissante
  • Ketty Lim Ka Lan : une belle aventure nommée Moka'mwad !
  • Swaranjali Group Grand-Bois : une histoire d’engagement
  • Son cas entendu devant le Privy Council : La longue quête de justice de Premchandra Bissonauth
  • Mo’Zar Espace Artistic : leur musique au-delà des frontières
  • Chaleur et perte d’appétit : comment y remédier ?
  • Astérix – Le secret de la potion magique | Tombons dans la marmite
  • Art martial japonais : Une fédération de kendo voit le jour à Maurice

Tout est possible avec Bob Navette

 Le chanteur entouré de ses choristes.

Il a toujours voulu faire de la musique. Bob Navette, 58 ans, propose, depuis peu, son nouvel album, Si Posib. À travers ce disque de huit titres, l’artiste parle du monde actuel, avec, par exemple, des textes sur les personnes qui se font exploiter au boulot, mais aussi des textes sur l’espoir et la paix dans le monde. Tout un programme que propose celui qui, depuis l’âge de 13 ans, a voulu percer dans la musique. «Je pense que j’ai toujours été un rebelle. À l’école, je n’aimais pas aller en classe. Les mathématiques, les sciences… je n’y comprenais rien ! Par contre, avec la guitare et les notes, j’étais dans mon élément», confie Bob Navette.

 

Le musicien et chanteur apprend donc à se perfectionner, aidé par des amis musiciens. La guitare, les percussions, il connaît. Il découvre également Pink Floyd, Bob Dylan ou encore Jimi Hendrix dont il est un grand fan. Il n’oublie pas pour autant le séga. Avec le temps, il se noue des amitiés musicales, notamment avec le Mauricien Judex Minerve et le Réunionnais Gilbert Pounia, leader charismatique du groupe Ziskakan.

 

Des amitiés qui sont devenues des sources d’inspiration. «J’ai dû sortir trois disques. Mais c’est un vrai parcours du combattant pour y arriver, surtout si le public ne suit pas et que les chansons ne sont pas connues. Mais bon, en même temps, j’ai ce besoin de m’exprimer, de dire les choses, de parler de la société, en plus du plaisir de jouer de la musique et de chanter», explique celui qui exerce le métier de chauffeur de poids lourds.

 

N’empêche, son dernier disque est bien là. Prêtez-y une oreille musicale, au rythme du séga et du reggae.

 

Si Posib est disponible chez les disquaires habituels.