• [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»
  • «Monster : The Jeffrey Dahmer Story» : pourquoi le cannibale fascine autant
  • Man City vs Man Utd : les Citizens moins forts sans… Maguire ?
  • Les braves et les autres…
  • 24e journée : Alyaasaat retrouve son accélération
  • Piste piégée au Champ de Mars : deux individus arrêtés, un troisième recherché

Petit-déj’ et goûter gratuits pour les enfants : la mission solidaire de Roxanne

Grace à Roxanne Ramsamy, c'est plus d'une centaine d'enfants qui reçoivent le petit-déjeuner et le goûter.

Chaque semaine, du lundi au vendredi, Roxanne Ramsamy, travailleuse sociale, prépare le petit-déjeuner et le goûter pour une centaine d’enfants issus de milieux vulnérables. Une action qui vient du cœur et qui fait du bien.

Aujourd’hui encore, des enfants se réveillent chaque matin sans avoir de quoi se mettre sous la dent. Aujourd’hui encore, ils sont nombreux à ne pas aller à l’école parce qu’ils n’ont rien à manger. La situation de nombreuses familles s’est davantage détériorée avec le coût de la vie qui ne cesse de prendre l’ascenseur. Acheter du lait, des fruits, des yaourts, n’est plus aussi simple, surtout dans les foyers où chaque dépense est comptée. Les dernières augmentations, principalement des produits alimentaires, ont des conséquences désastreuses sur les familles qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts. S’en sortir par les temps qui courent est devenu difficile, très difficile. Aujourd’hui, la pauvreté qui frappe les familles se trouvant au bas de l’échelle est réelle et cruelle, principalement pour les petits.

 

Ce constat, Roxanne Ramsamy, travailleuse sociale, le fait tous les jours sur le terrain. La récente hausse du coût de la vie a accentué la misère contre laquelle de nombreuses familles mauriciennes se débattent au quotidien. «C’est chagrinant et révoltant. Les prix des produits alimentaires ont tellement augmenté que de nombreuses familles doivent choisir quoi acheter. Certaines ne peuvent même pas se permettre trois repas par jour. Oui, en 2022, plusieurs personnes ne mangent pas à leur faim», lance-t-elle.

 

Dans un moment aussi difficile que douloureux, elle a mis sur pied une opération solidarité qui apporte non seulement un soulagement pour les familles mais qui fait surtout du bien aux petits. Roxanne Ramsamy a récemment lancé le petit-déjeuner et le goûter gratuit pour les enfants de la région de Beau-Bassin et des environs. Un projet qui lui tenait à cœur depuis longtemps. «Ça faisait un moment que j’y pensais. J’ai eu le sentiment que c’était le moment de me lancer. La société dans laquelle nous vivons ne permet pas aux familles qui vivent dans le besoin d’offrir trois repas par jour à leurs enfants. Chaque enfant a le droit d’avoir un bon petit-déjeuner et de ne pas aller l’école le ventre vide pour pouvoir se concentrer en classe. Ce projet d’offrir ce repas si important de la journée aux enfants issus de milieux vulnérables est une vision qui est devenue ma mission», confie la jeune femme de 38 ans.

 

Le social a toujours fait partie de la vie de cette dernière. De ses débuts dans un groupe de jeunes de Cité Barkly à l’âge de 15 ans à ce nouveau projet qui lui tient à cœur, Roxanne Ramsamy a travaillé pour plusieurs associations. «J’ai été volontaire pour l’école complémentaire de Barkly. J’ai ensuite intégré plusieurs groupes comme les Femmes engagées pour un meilleur avenir, Espoir Revivre Barkly et Leo Omega qui est sous l’égide du Lions Club. J’ai aussi travaillé pour Caritas, Lovebridge, Safire et, en ce moment, je suis travailleuse sociale pour l’équipe En100ble.»

 

Une centaine d'enfants

 

Lorsqu’elle a partagé son idée d’offrir le petit-déjeuner et le goûter aux enfants dans le besoin à Nathan Julie et Elena Rioux d’En100ble, Roxanne Ramsamy dit avoir reçu beaucoup de soutien et d’encouragement, ce qui l’a poussée à se lancer. «En fait, ce projet a pris naissance en 2009 à Cité Barkly, grâce à Mary Jolicoeur, une grande dame qui n’est plus là et à qui je veux rendre hommage. Relancer ce projet était important pour moi car je vois bien tous les jours à quel point c’est difficile pour les familles de pouvoir mettre à manger sur la table.»

 

Avec les moyens du bord, mais surtout l’aide de son époux Mika et de ses voisins Aurianna et Fano, Roxanne Ramsamy réunit pour la première fois, le 4 mai, une quinzaine d’enfants à qui elle offre le petit-déjeuner. Quelques jours plus tard, elle remet ça avec 36 enfants à Camp-Levieux, 35 à Bambous et le 1er juin une quarantaine de petits de Cité Barkly ont pu prendre un bon petit-déjeuner avant de se rendre à l’école. Au total, elle s’occupe de plus d’une centaine d’enfants. «C’est du lundi au vendredi. Nous sommes à Stanley et Barkly le matin et Bambous et Camp-Levieux dans l’après-midi. Nous avons un planning pour la semaine en ce qu’il s’agit du menu. Par exemple, le lundi, c’est lait, Milo, pain, beurre et fromage, le mardi, c’est thé et crêpes. Les autres jours, il y a des céréales, des fruits, du maspin et autres. Financièrement, nous comptons uniquement sur la contribution des volontaires, sur l’entraide entre les voisins. Nous recevons aussi des dons alimentaires qui nous permettent de mener ce projet à bien.»

 

Depuis qu’elle a commencé, Roxanne Ramsamy est heureuse de voir que sa petite action a des retombées positives sur les enfants mais aussi sur les familles, ce qui l’encourage à poursuivre ce projet. «Cette action a toute son importance. En tant qu’adultes, nous pouvons sauter un repas, rester toute la journée sans manger, mais pour les enfants, c’est impossible. Ils ont besoin de bien s’alimenter pour leur santé physique et mentale. Ils sont heureux de recevoir ce repas car ils savent que c’est préparé avec amour. Ça apporte aussi un petit soulagement pour les familles qui n’ont plus besoin de trouver les sous pour acheter du pain et de quoi mettre dedans. Ils peuvent garder cet argent pour le transport ou le dîner», explique Roxanne Ramsamy.

 

Plus déterminée plus jamais, la travailleuse sociale espère toucher à l’avenir encore plus de bénéficiaires. «J’espère que nous pourrons bientôt nous enregistrer officiellement comme une association. En attendant, pour continuer, nous avons besoin du plus de soutien possible. C’est pour cela que je lance un appel aux Mauriciens, à ceux qui souhaitent nous aider, à me contacter sur le 5910 9443. On ne vous demande pas grand-chose, juste ce que votre cœur vous dit de donner et ça aidera les enfants à manger convenablement.»

 

C’est, dit-elle, la priorité des priorités.