• Mario Ponen dessine «Kuler nu ti zil»
  • Chanel, 18 ans : mon aventure dans la construction
  • Stage à Sheffield Utd : Expérience enrichissante
  • Ketty Lim Ka Lan : une belle aventure nommée Moka'mwad !
  • Swaranjali Group Grand-Bois : une histoire d’engagement
  • Son cas entendu devant le Privy Council : La longue quête de justice de Premchandra Bissonauth
  • Mo’Zar Espace Artistic : leur musique au-delà des frontières
  • Chaleur et perte d’appétit : comment y remédier ?
  • Astérix – Le secret de la potion magique | Tombons dans la marmite
  • Art martial japonais : Une fédération de kendo voit le jour à Maurice

Colour for Change : Les nouvelles couleurs de Roche-Bois

Mobiliser et rassembler les habitants afin de redynamiser leur quartier à travers la peinture, c’est la mission de Colour for Change. La deuxième édition a eu lieu cette fois à Roche-Bois.

De la couleur pour changer de regard sur Roche-Bois. C’est le pari que s’est lancé l’équipe de Colour for Change. Après une première édition à cité Mangalkhan l’année dernière, Sofap, fabricant des peintures de la marque Permoglaze, initiateur du projet, s’est entouré de plusieurs travailleurs sociaux et des habitants pour amener de la couleur au quartier de cité Roche-Bois. Souvent pointé du doigt et regardé avec méfiance, le quartier est notamment entaché par les ravages de la drogue.

 

Un mépris ressenti par les habitants qui posent un autre regard sur leur localité. Alors avec cette campagne, c’est l’occasion d’embellir le quartier et de dire qu’à Roche-Bois, il y a aussi du bon. Et c’est justement l’objectif de Colour for Change qui veut protéger, valoriser et embellir les quartiers afin de les rendre plus chaleureux et agréables pour ceux qui y habitent. Ainsi, depuis le 28 octobre, l’équipe a mobilisé les habitants de l’endroit et réuni plusieurs volontaires qui travaillent depuis des jours main dans la main pour mettre des couleurs sur les murs de la cité. «Au-delà de cet aspect d’embellissement, nous cherchons surtout à construire des plateformes à cité Roche-Bois : Sofap met de la couleur dans la vie des résidents ; la couleur devient le vecteur d’émotions, de partage et de solidarité», souligne Éric Adam, Managing Director de Sofap.

 

Nicolas Bastien-Sylva, directeur créatif de Twögether, a été immédiatement séduit par le projet. À Mangalkhan, il dit avoir vécu une véritable aventure humaine. Une fois de plus cette année, l’aventure a été au-delà de ses attentes. S’il est question de redynamiser le quartier en mettant des couleurs aux murs du quartier, il est surtout question de travailler de pair avec la collectivité en utilisant la peinture comme un vecteur capable de rassembler, de créer une dynamique et d’apporter du changement. «La peinture nous permet de créer un contact et ensuite de dialoguer avec les habitants autour de leur quartier, de ce qu’ils veulent pour leur localité. Nous avons pu compter sur plusieurs partenaires comme le Mouvement pour le progrès de Roche-Bois (MPRB), l’Atelier Mo’zar, les Amis d’Agaléga et l’Organisation Social Team Education Roche-Bois sans compter les habitants qui sont eux aussi venus donner un coup de pinceau.»

 

Outre les résidents, il est question d’apporter un soutien aux travailleurs sociaux et aux associations qui œuvrent dans le quartier et de les réunir. «Souvent, il y a plusieurs associations présentes dans une localité mais chacune d'entre elles travaille un peu de son côté. L’idée, c’était donc aussi de les réunir et de voir comment elles peuvent travailler ensemble pour l’avancement du quartier et de ses habitants», lance Isabelle David, travailleuse sociale. D’ailleurs, explique cette dernière, la campagne a comporté toute une série d’activités comme des séances de prévention sur la drogue et l’alcool, des ateliers de pâtisserie, de photographie, de dessin et de peinture. Tout cela dans l’objectif «d’empower» les habitants.

 

Briser les préjugés

 

Il s’agit également de briser les préjugés qui sont associés à la cité Roche-Bois. Et ce n’est pas ce qui manque. Bianca Castel et Patricia Navette, animatrices au MPRB, comme de nombreux habitants doivent souvent affronter les regards et les préjugés des autres sur leur quartier. «Il n’y a pas que du négatif ici. C’est vrai que quand on entend Roche-Bois, on pense immédiatement à la drogue mais il y a aussi de belles choses et de bonnes personnes», lance Bianca. Colour for Change, explique Patricia, c’est donc l’occasion de redorer un peu l’image de la cité et de permettre aux autres de changer de regard sur le quartier et ceux qui y vivent. «Il y a pas mal de belles choses dans notre quartier comme l’estuaire des oiseaux. De nombreux Mauriciens ne savent pas que cet endroit fait partie de Roche-Bois.»

 

Jolina Lemaitre, 16 ans et visage de la campagne, et Maeva Ageon, 14 ans, ont également souhaité faire partie de ce mouvement. Pour emmener de la positivité à Roche-Bois, elles prennent quotidiennement le pinceau pour redonner des couleurs à leur quartier. «Quelque part, ça va changer la vie des gens ici. Toutes ces couleurs vont emmener plus de joie et de positivité dans Roche-Bois», lance Maeva. Cela va surtout aider les Mauriciens, souligne Jolina, à regarder son quartier d’un autre œil. «Les gens disent beaucoup de choses sur Roche-Bois et très souvent, ce n’est malheureusement pas positif. Avec Colour for Change, j’espère que ça va changer et que ça va permettre aux Mauriciens de voir qu’il y a bien plus que la drogue dans mon quartier.»

 

Aujourd’hui, pour clôturer cette deuxième édition de Colour for Change, un carnaval y aura lieu à partir de 13 heures pour mobiliser et rassembler une dernière fois les habitants. Ces derniers ainsi que les Mauriciens en général seront invités à laisser des messages qui seront ensuite peints sur les murs du jardin de Roche-Bois. Ce sera l’occasion, lance l’équipe de Colour for Change, de terminer cette aventure en beauté.

 


 

Exprim Twa : une application pour partager la positivité

 

 

Vous souhaitez vous aussi être partie prenante de Colour for Change ? Ils n’attendent que vous. Pour permettre aux Mauriciens de participer à cette campagne, Sofap a lancé une WebApp – Exprim Twa – pour permettre aux internautes de partager, à travers l’application, un message positif aux habitants de cité Roche-Bois. 20 messages seront sélectionnés par Sofap et les habitants de ce quartier avant d’être peints sur les murs de la cité. «L’application est la continuation de notre projet avec les habitants de Roche-Bois. Il est important pour nous que les Mauriciens puissent tous participer à cette initiative et quel meilleur moyen de connecter tout le monde qu’à travers l’utilisation de la technologie. En quelques clics, chacun peut maintenant partager un message positif avec les habitants de ce quartier et contribuer à cette transformation dans laquelle ils se sont engagés», explique Éric Adam.

 

Si vous souhaitez participer au mouvement, il vous suffit de vous rendre sur la page Web colourforchange.mu, et d'aller sur l’onglet «Exprim Twa». Un lien direct est également présent sur le compte Facebook de Sofap. Une fois sur la WebApp, il suffit d’écrire son message, de choisir un style graphique et une palette de couleur avant de cliquer sur «EXPRIM TWA» pour envoyer. Les participants auront également la possibilité de partager leurs messages positifs sur leur compte Facebook. Tous les messages seront visibles sur la page de Sofap, et dans une galerie dédiée sur le site web colourforchange.mu.