• J SummerSoul : de la country à la musique mauricienne
  • AFED : Un rempart pour sortir de l’impasse
  • Tir à l’arc : 25 aspirants entraîneurs en formation
  • Bless Junior Huteau, 4 ans, compte sur votre générosité
  • Président de la New Chinatown Foundation : Jean-Paul Lam en cinq moments
  • L’arrestation d’une quarantaine de Bangladais provoque l’indignation !
  • Intervention chirurgicale sur les jumelles siamoises : La longue attente de toute une famille
  • Mike Mounawah : être parmi les meilleurs en Angleterre
  • The Club House : la nouvelle adresse qui vous veut du bien !
  • Drame de Mapou | Quatre amis unis dans la mort : la douleur de leurs proches

Zwe nou lamizik veut «Kraze»

Contre vents et marées, le groupe a pu sortir son album

Un long parcours du combattant. Mais, au final, le combo a l’air bien heureux. Zwe nou lamizik présente Kraze nou ale, son album de neuf titres qui sent bon la ravann et le séga. Une belle aventure pour cette bande venant de Barkly.

 

Les deux têtes pensantes du groupe, l’homme qu’on appelle Valo et Roland René, nous donnent plus de détails. «Nous avons pu faire l’album que vous voulions, mais le chemin a été loin d’être facile. Heureusement, on a pu compter sur le soutien de pas mal de personnes, notamment les membres de l’association K-Force et leur président Kee Chong Li Kwong Wing, qui nous ont bien aidés financièrement», confie Valo, grand fan du groupe-phare de Barkly, Ravanne Sans Frontières, qui lui a donné envie par la suite de se mettre à la ravann.

 

Zwe nou lazimik a aussi bénéficié de la précieuse collaboration d’artistes connus : le groupe Otentik Groove, Jason Heerah, Chris Joe, Caroline Jodun, le tout mixé par Richard Hein. «Être si bien entourés nous a beaucoup motivés. On a très vite eu l’envie de tout donner pour accoucher d’un produit mémorable», explique Roland René.  

 

En tout cas, Kraze nou ale trouve une belle place dans le CV plutôt bien garni de la formation : elle a obtenu la troisième place lors d’un concours de Sega Tipik organisé par la MBC en 2012, la deuxième place lors du concours de Sega Typik, dans le cadre du Festival Kreol en 2015, avant de rafler la première place l’année suivante. Et en 2017, le groupe s’était rendu en Inde pour faire flotter le drapeau mauricien dans le cadre de l’Africa Day à Mumbai. Bref, une sacrée bande de persévérants.

 

Disponible chez les disquaires habituels.