Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Covid-19, la récidive
  • New Children’s Act : ce qui change pour les enfants
  • Obituaire : France Jonas raconté par Tony François
  • Agression mortelle à Bambous : Nicolas Manooveloo meurt après un violent coup de couteau à la cuisse
  • Yushi Ramah, 17 ans, meurt à l’hôpital ENT - Son oncle Anil : «Nou res bet kouma linn gagn sa infeksion poumon-la alor ki so kat test Covid ti negatif !»
  • Décès de Rajah Madhewoo, Samuel Wong et Ismet Abdoolah : l’adieu à des citoyens engagés
  • IBA Act : amendements et mécontentements
  • Honte aux assassins de la démocratie !
  • Covid-19 : une nouvelle semaine sous haute tension
  • Suspension des vols avec l’Afrique du Sud : Incompréhension et affolement chez les Mauriciens de là-bas

Prince Stave : a Nigerian musician in Mauritius

Le chanteur est dans le tissu aussi.

Il suit les codes qui marchent et y ajoute son twist. Le jeune homme, qui vit dans l’île depuis deux ans, espère faire un tube. Et c’est bien parti !

L’oreille se dresse. Le pied bat en rhyme. Le tempo est là et rappelle la musique actuelle du Nigéria, celle qui tourne partout dans le monde et qui fait danser les foules. Le refrain débarque et fait frétiller votre dancing soul… Juju, c’est le tube en puissance de Prince Stave, un Nigérian qui poursuit ses études dans l’île. Le clip vidéo de la chanson est made in Mauritius et est à retrouver sur la chaîne YouTube du «prince». Vous pourrez également y écouter ses autres titres : African Love, Na Love ou encore Jeje. Ses morceaux sont également disponibles sur toutes les plateformes digitales (Deezer, Spotify, Apple Music, entre autres). Le temps d’une conversation, découvrons qui il est, qu’est-ce qu’il fait chez nous et – enfin ! – ce que ça veut dire Juju. Parce que dans la tête, c’est «Juju, juju, juju…»

 

Un prince, un vrai ? «Je m’appelle Ejiogu Uchenna Prince, en vrai ! Je viens du Nigéria et j’ai 28 ans. Mon nom de scène, c’est Prince Stave. Je suis arrivé à Maurice, il y a deux ans pour étudier le business management.»

 

La musique, votre couronne ? «Je l’espère bien ! J’ai toujours évolué dans le monde de la musique, voulant faire partager mes sons et mes messages. Alors, quand je suis arrivé à Maurice, je n’ai pas laissé cette partie de moi au Nigéria. J’aimerais bien faire carrière ici, que ma musique aille loin.»

 

Why «Maurisiiius» ? «Quand je cherchais un endroit où poursuivre mes études, j’ai découvert Maurice et j’ai tout de suite aimé le pays ; il est beau et sécurisant. I am here because I love Mauritiiius.» And we love the accent !

 

Prince maison ? «Je ne suis pas rentré chez moi depuis deux ans. Il y a les études et la crise sanitaire. Ma famille me manque énormément, c’est dur, mais je me concentre sur ce que je fais ici.»

 

Y’a la musique, les études et… ? «J’ai mon business. Je fais venir des tissus africains que je revends à des enseignes locales. Je propose aussi de l'african wear.» Pour retrouver le Prince dans ses avenues commerciales, il suffit de suivre @bluemaxfabric sur Instagram. PS : dans le clip de son titre African Love, vous pouvez voir les fameux tissus.

 

Juju, jujube, jujules, «juromon» ? «C’est vrai que beaucoup de gens veulent savoir ce que veut dire ''Juju'' ! C’est une bonne chose, ça veut dire que la chanson marche sur l’île. Juju, là d'où je viens, c’est pour décrire quelqu’un/e qui est fou/folle amoureux/se, qui ferait n’importe quoi pour la personne aimée ; someone who is foolishly in love, quoi !»

 

Du nigérian-kreol en chanson ? «Je m’intéresse beaucoup à la musique locale. Et je travaille actuellement sur la possibilité d’avoir des collaborations avec des artistes d’ici.»