• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

«Levons nos tasses en signe de gratitude envers les agriculteurs dévoués qui travaillent sans relâche, envers la richesse des saveurs que le thé offre, et envers les précieux moments de paix qu'il apporte dans nos vies», lance le fondateur et CEO du groupe La Chartreuse, Asvin K. Bokhoree, à l’occasion de la Journée internationale du thé.

Après l'eau, c’est la boisson la plus consommée au monde et c’est définitivement l’une des préférées des Mauriciens : enn bon dite ! La Journée internationale du thé, observée le 21 mai, est l’occasion d’honorer l'histoire millénaire de cette substance qui a façonné des civilisations entières. C’est aussi l’occasion pour le groupe La Chartreuse, le plus gros producteur de thé dans l’île, de sensibiliser à l'impact du commerce mondial du thé sur les travailleurs et les producteurs, et de promouvoir le commerce équitable ainsi que les pratiques durables dans cette industrie. 

C’est la boisson idéale en toute circonstance. Qu’on soit heureux ou triste, qu’on soit en pleine forme ou pas. Enn bon dite est toujours le bienvenue ! Enn bon dite fait toujours du bien. Avec son goût exquis, le thé constitue un véritable voyage sensoriel, en plus de nous inviter à explorer le temps et l’espace, à la rencontre d’un moment, d’un souvenir, d’un futur imaginé, sans nous empêcher de profiter du présent chaleureux… ou glacé. C’est donc normal qu’il y ait une Journée internationale du thé, observée chaque année le 21 mai, pour célébrer cette boisson tellement aimée dans le monde entier et à Maurice, évidemment.

 

Cette Journée internationale du thé revêt également une grande importance pour le groupe La Chartreuse, car elle offre l'occasion de mettre en lumière le travail acharné des hommes et des femmes qui contribuent à chaque étape de la chaîne de production de cette substance, des champs jusqu'à la tasse. «À La Chartreuse, nous honorons tous ceux qui, année après année, font de notre engagement pour un "enn bon dite” une réalité», confie Asvin K. Bokhoree, fondateur et CEO du groupe La Chartreuse. Et bien que cette journée spéciale autour du thé soit toujours synonyme de festivités et de convivialité, l’entreprise en profite également pour mettre en avant des objectifs essentiels en matière de sensibilisation et d'éthique.

 

D’ailleurs, elle s’engage tout au long de l’année à garantir et respecter les droits des travailleurs du thé, qu'ils soient ouvriers ou petits producteurs, et à sensibiliser tous les acteurs concernés, qu'il s'agisse des propriétaires, des gérants, des gouvernements ou des syndicats. «Nous aspirons également à améliorer le système actuel grâce à une réglementation plus efficace et des chartes de contrôle transparentes. En outre, nous sommes déterminés à renforcer la relation entre les producteurs et les consommateurs, tout en encourageant la consommation locale afin de dynamiser le secteur théier», explique Asvin K. Bokhoree.

 

La Chartreuse, avec 150 effectifs dans l’usine et dans les champs, propose une gamme diversifiée de plus d'une vingtaine de thés et d’infusions disponibles sur le marché local. Depuis plus de 24 ans, elle n'a cessé d'élargir sa gamme, comprenant une sélection alléchante : thé vert, citron, cardamome, menthe/citronnelle, miel/citron, gingembre/ginseng, fruits rouges, masala, bergamote, orange, moringa, grenade, camomille et jasmin. Ces délices sont disponibles à la vente dans les grandes surfaces et d’autres points de vente.

 

L’entreprise s'engage à offrir une variété de thés adaptés pour toutes les saisons grâce à des procédés bien établis garantissant une qualité exceptionnelle et une saveur naturelle, de la cueillette des feuilles à l'emballage final, comme l'assure le CEO. Mais comment La Chartreuse s'approvisionne-t-elle en feuilles de thé ? Selon Asvin K. Bokhoree, cela se fait grâce à quatre coopératives : «Nous récupérons des feuilles avec Bois-Chéri, La Flora, Nouvelle- France et Caledonia, ce qui implique au total environ 600 planteurs pour une production de 750 tonnes de thé annuellement. Notre production est majoritairement locale et provient des plantations des régions des hautes Plaines-Wilhems, y compris les 105 arpents que La Chartreuse occupe. La production varie avec les saisons. En hiver, la récupération des feuilles baisse de plus de 60%.»

 

Pour garantir une production durable, de la plantation à la dégustation, La Chartreuse met en place plusieurs initiatives. «Notre culture du thé est sans pesticide, un objectif qui a demandé du temps et de nombreux efforts. Grâce à des formations, au soutien des agronomes et à l'expertise du ministère de l'Agriculture, nous avons atteint cet objectif ambitieux. Malgré le coût plus élevé, nous privilégions le désherbage manuel plutôt que l'utilisation d'herbicides. Nous formons régulièrement les planteurs et mettons en place la GAP (Good Agricultural Practice), incluant l'utilisation d'engrais naturels comme le compost, des pratiques de terrassement pour réduire l'érosion du sol, une surveillance régulière des plantations, une manipulation de haute qualité des feuilles, ainsi que la création et l'entretien régulier des allées et des sillons», affirme le CEO de l'entreprise.

 

Celle-ci s'engage à soutenir et à valoriser ses employés à tous les niveaux, de l'usinier au planteur. Pour ce faire, elle favorise une atmosphère de travail harmonieuse et encourageante. En offrant divers supports aux planteurs, tels que des prêts pour leurs projets personnels ou l'amélioration des plantations, La Chartreuse manifeste son engagement envers le bien-être de ses partenaires. Les chefs de champs sont également disponibles pour fournir des conseils et un soutien complet aux planteurs dans leurs activités agricoles. De plus, La Chartreuse a étendu les heures de récupération des feuilles afin de permettre aux planteurs d'avoir plus de temps pour leurs cueillettes.

 

En marge de la Journée internationale du thé, La Chartreuse aspire à partager son message avec tous les Mauriciens  : «En cette journée spéciale, prenons un moment pour savourer la chaleur réconfortante d'une tasse de thé, pour honorer les histoires tissées dans chaque feuille et pour reconnaître les mains expertes qui cultivent cette infusion bien-aimée avec tant de soin. Chaque gorgée nous relie à une tradition mondiale, tissant un lien entre nous tous.»

 

En plus, le thé ne peut que vous faire du bien. En effet, de nombreuses études scientifiques ont démontré les multiples bienfaits du thé pour la santé. N’hésitez donc pas à en profiter pleinement !

 

CL