Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Jeux olympiques 2021 : les sportifs mauriciens dans l’incertitude

Comme partout ailleurs, la pandémie a également impacté la préparation des athlètes.

La deuxième vague du Covid-19 a, brusquement, entraîné la cessation des activités sportives dans le pays. Par la même occasion, la préparation de bon nombre de sportifs est perturbée, notamment pour ceux qui, dans 124 jours, souhaitent prendre part aux Jeux olympiques de Tokyo, qui se dérouleront du 23 juillet au 8 août, au Japon.

Faire face à l’adversité a, toujours, été partie prenante de la vie du sportif. Mais, quand on tombe sur un os dur comme la Covid-19, rien ne se passe comme prévu. C’est le cas de le dire pour les sportifs mauriciens, notamment ceux qui se préparent pour les Jeux olympiques de Tokyo.

 

Seuls les boxeurs Richarno Colin et Merven Clair ont validé leur présence dans la capitale japonaise, alors que d’autres athlètes sont activement à la recherche du précieux sésame. Ceux qui sont à l’étranger peuvent poursuivre leur quête en prenant toutes les dispositions de sécurité indispensable alors que leurs confrères restés au pays se retrouvent dans une situation délicate. La raison, depuis 11 jours le pays est de nouveau en confinement.

 

Une situation qui n’arrange pas les affaires de ces athlètes qui étaient à fond dans la préparation. Les JO, c’est du sérieux et Richarno Colin sait à quel point un retard dans la préparation peut impacter sur les performances. «Une fois de plus, nous sommes stoppés dans notre élan, mais nous devons rester positifs. Deux semaines sans entraînement, c’est beaucoup pour un sportif de haut niveau. A nous, maintenant, de nous maintenir en forme. J’ai quelques équipements à la maison, et j’en profite pour travailler autant que possible. Cette nouvelle vague m’inquiète, mais je garde foi en Dieu. Je pense à ces personnes qui sont malades et en difficultés. J’espère qu’ils arrivent à s’en sortir dans ces moments pénibles», commente le pugiliste au grand cœur.

 

Septième aux JO de 2012 et 2016, le confinement est un sérieux coup d’arrêt pour Christiane Legentil. Elle vise une troisième participation aux Jeux. La judokate espère valider sa présence à Tokyo lors des championnats d’Afrique qui auront lieu prochainement au Maroc.

 

«Nous avons vécu le confinement une première fois, et nous avons juste besoin de nous réadapter à cette vie. Je demande aux gens de ne pas perdre espoir, d’avoir foi et de se montrer prudents. A ceux qui sont affectés par la maladie, je leur souhaite un prompt rétablissement, afin qu’ils puissent à nouveau reprendre une vie normale. Cette pandémie a, de nouveau perturbé, mes plans, mais cela ne veut pas dire que mes chances sont compromises. J’ai encore toutes mes chances, et je ne suis pas la seule à vivre une telle situation», remarque la jeune femme dont la dernière sortie internationale remonte à mars 2020. 

 

Se retrouver confinée à la maison ne change rien pour Roilya Ranaivosoa. Forte de ses expériences acquises lors de camps d’entraînements, la dame de fer reste focalisée sur ses objectifs, grâce à un plan de travail bien établi. En cas de besoin, elle peut toujours compter sur le soutien de son coach, Gino Souprayen, et de son époux Cédric Coret, pour la guider.

 

«Comme j’ai des équipements à la maison, j’ai juste besoin de suivre le plan établi au préalable. Un deuxième confinement n’est pas évident, mais il ne faut surtout pas se laisser décourager par la situation. C’est ce que je demande à mes amis sportifs. Maintenez-vous en forme à la maison et soyez prêts pour la reprise. Je lance également un appel à la population. La situation est très critique. Ne prenez aucun risque inutile. Si nous voulons sortir de cette crise, nous avons besoin de nous faire vacciner. Bien sûr, il n’y a aucune obligation, mais mon message est que si nous voulons reprendre une vie normale, et si les sportifs veulent côtoyer à nouveau, le haut niveau, il n’y a pas d’autres solutions. A chacun maintenant de prendre ses responsabilités», insiste la leveuse de fonte. La Curepipienne espère prendre part aux Championnats d’Afrique d’haltérophilie qui se dérouleront à Madagascar en mai.

 

Ces quatre prochains mois ne s’annoncent guère de tout repos pour nos sportifs.

 


 

Boxe : Merven Clair deuxième Mauricien qualifié

 

Bonne nouvelle pour le sport mauricien, le boxeur Merven Clair a obtenu sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo. Le pugiliste de 69kg, qui était à la recherche d’un billet pour les JO, était en ballottage favorable après l’annulation du tournoi qualificatif de Paris cette année. Depuis quelques semaines, on attendait une confirmation des organisateurs, et c’est vendredi matin que la nouvelle a été communiquée au Comité olympique mauricien (COM). «Je suis soulagé et très heureux en même temps. Ce sera la deuxième fois de ma carrière, après Rio 2016, que je me qualifie pour les Jeux olympiques. Je vais pouvoir me focaliser pleinement sur ma préparation et tout donner pour réaliser une meilleure prestation que la dernière fois. Avec la Covid-19, la situation n’est pas pareille car nous sommes de nouveau en confinement, et, avec la crise sanitaire nous ne pouvons faire de déplacement pour nous perfectionner, contrairement aux boxeurs qui sont en Europe. Mais je vais tout faire pour aller chercher le meilleur résultat qui soit afin de faire honneur à tous ceux qui m’ont soutenu durant ce long périple. Il y a un plan de travail qui a été fait, et on va continuer dans cette voie tout en essayant de l’ajuster par rapport à la situation», commente Merven Clair. Battu au premier tour en 75 kg aux JO de 2016, le Rodriguais est plus que motivé à aller chercher un podium. Après Richarno Colin en 2020, Merven Clair est le deuxième boxeur à se qualifier.