• Dans la cuisine de Hourushaa Dowlut
  • Rasika Shekar sera finalement à Réduit
  • Dans les mondes d’Anoucheka Gangabissoon
  • Khesavi et Meiyi : cap sur l’Amérique pour la cause féminine
  • Voyage bien-être au cœur de l’Aravalli Spa
  • E3 2018 : voilà les jeux de demain !
  • Jardin médicinal dans les écoles par l’APEDED : Silence, ça… guérit
  • Femmes pêcheurs, femmes courage
  • L’AFN Cup 2018 : Les regards braqués sur l’Olympique de Marseille
  • El Lita Gym : Honneur aux lauréates du «weight loss contest»

Championnats nationaux : Port-Louis flambe

Roche-Bois Bolton City occupe la tête de la Premier League.

Se dirige-t-on vers une razzia des clubs portlouisiens dans les différents championnats nationaux ? Roche-Bois Bolton City, ASPL 2000, La Cure Sylvester SC, PAS Mates et Port-Louis Black Horns feront parler d’eux dans leurs plateaux respectifs.

La capitale du football. Malgré sa petite taille en termes de district, Port-Louis peut se vanter de posséder un très grand nombre de clubs régionaux alors que ses représentants donnent du fil à retordre lors de compétitions nationales.

 

La preuve avec la présence de Roche-Bois Bolton City, l’ASPL 2000 et La-Cure Sylvester SC dans la Mauritius Premier League alors que PAS Mates et Port-Louis Black Horns font des misères à l’étage inférieur. Cela frappe aux yeux lorsqu’on parcourt le championnat de l’élite, ainsi que la National Division One et National Division Two.

 

Avant la dernière journée, ce sont des équipes de la capitale qui occupaient la tête du classement de ces trois championnats organisés par la Mauritius Football Association (MFA). Si le PAS Mates a flanché quelque peu en D1, en chutant de la première place à la quatrième place, par contre en Premier League et D2, les équipes portlouisienne maintiennent la cadence.

 

Roche-Bois Bolton City a repris sa place de leader au classement après avoir remporté son dernier match, disputé le lundi 5 février, face à Savanne SC (2-1) pour porter son total à 20 points. Peu de temps de cela, c’est l’ASPL 2000 quia revêtile maillot jaune et qui occupe actuellement la troisième place avec quatre points de retard, tout en disposant d’un match en main. Cela laisse supposer que ces deux équipes portlouisiennes ne sont pas à négliger dans la course au titre.

 

A un degré moindre, nous ne pouvons pas passer sous silence le parcours de La-Cure Sylvester SC. Les coéquipiers de Jason Selmour réalisent un début de saison plutôt bon sur le plan comptable, avec une cinquième place au classement et 11 points au compteur. Cette équipe est capable de se rapprocher davantage du groupe de tête. Peut-on envisager un podium 100 % portlouisien à la fin du championnat ? C’est dans le domaine du possible mais les autres concurrents, à l’instar de Pamplemousses SC, tenant du titre ou encore l’AS Quatre-Bornes, tenteront d’empêcher une hégémonie de Port-Louis dans ce championnat.

 

En D1, le PAS Mates après un bon début de saison, semble marquer le pas. L’équipe entraînée par Kersley Appou et Gilbert Bayaram a perdu des points contre des concurrents directs. Comme ce championnat est disputé jusqu’au bout, les Sablonneux peuvent encore rêver du titre, ou terminer à la deuxième place (synonyme de promotion en Premier League).

 

Les choses sont plus ou moins claires pour Port-Louis Black Horns. Cette équipe semble filer vers la D1, à seulement quelques mois après sa relégation. En effet, ce club cher aux habitants des quartiers populaires du nord de Port-Louis mène le bal en D2 avec 5 points d’avance et un match en main sur son plus proche poursuivant, Grande-Rivière Noire WC.

 

On entendra certainement parler de toutes ces équipes de la capitale jusqu’à la fin de la saison.Et dire que Port-Louis ne possède qu’un seul stade national (le stade St-François-Xavier).