• Adi Teelock : «Dans 30 ans, nous allons perdre environ 15 % des plages»
  • Comment garder la forme en été
  • Judo News : La bande à Baptiste Leroy au Sénégal
  • Wendi Madré ou les doigts de fée d’une créatrice
  • Shad, un an et demi, hospitalisé suite à une chute dans les escaliers | Ses parents : «Nous voulons des réponses…»
  • Anishta Seesurrun : au nom de ma sœur Kerina
  • Il est admis à l’hôpital de Candos depuis 16 mois : Le long calvaire du petit Shishaan à l’unité des grands brûlés
  • Metro Express : sur les rails du mécontentement
  • Et si on était Vincent Duvergé…
  • «Busy B» à Flacq : L’appel de l’Est de Béatrice Bijoux Bellepeau

Angélique, sourde-muette, une beauté d’enfer

angelique.jpg

La gracieuse Angélique semble avoir participé à des concours de beauté toute sa vie

Sa beauté parle pour elle. Angélique, 18 ans, sourde-muette de naissance et d’origine mauricienne , n’a pas hésité à braver son handicap. Elle a participé au concours Miss Belgique Francophone 2004 et a triomphé en décrochant le titre de première dauphine.

Angélique Verstraete est de père belge et de mère mauricienne. Elle a fait honneur à ses parents et à l’île Maurice. Elle a remporté le titre de première dauphine de Miss Belgique Francophone 2004 lors de l’élection qui a eu lieu au casino Spa, le 22 mai dernier.

Déterminée à aller jusqu’au bout, elle a effectué un parcours de combattant. La traditionnelle étape de questions-réponses, au concours Miss Belgique Francophone 2004, a été un défi pour elle qui est sourde-muette et qui communique par le langage gestuel.

Mais elle a brillamment réussi. Angélique voulait aller au-delà de son handicap et donner confiance à d’autres handicapés. C’est avec l’aide d’une interprète spécialisée en langage gestuel qu’Angélique a pu répondre aux questions qui lui avaient été posées lors du concours.

C’est une rencontre avec Devi Chanteux, la Miss Belgique Francophone 2003, qui a poussé Angélique à s’inscrire comme candidate à ce concours.

Angélique était d’autant plus motivée, car la lauréate aurait eu le privilège de devenir l’ambassadrice de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) et d’oeuvrer pour cette association dans sa lutte contre le sida. Angélique désirait ardemment aider ceux qui vivent dans la souffrance avec cette maladie.

Ce qui la rendait encore plus confiante et lui donnait plein d’espoir, c’est le fait qu’en 1986, une jeune fille sourde-muette comme elle avait été élue Miss USA.

Passionnée de mode

Angélique est aussi une fille coquette. Avec son teint couleur de miel et ses yeux marron, elle a bien les traits d’une Mauricienne. Elle adore se maquiller et se faire belle. Elle aime les beaux vêtements ainsi que les défilés de mode, qu’elle regarde souvent à la télévision. C’est aussi cette passion pour la mode qui l’a incitée à s’inscrire.

Angélique habite Emptienne, en Belgique. Étudiante en cinquième année en sciences humaines dans un institut spécialisé pour les malentendants, elle apprend le dessin et la peinture.

Angélique, la cadette d’une famille de quatre enfants, caresse le rêve de travailler dans le secteur de la publicité.

Ses parents sont très fiers de son succès. Son père, André Varstraete, dit être très heureux pour sa fille: “Ma fille est formidable, elle est indépendante malgré son handicap et je suis très heureux qu’elle ait été élue première dauphine de Miss Belgique Francophone 2004”. Quant à sa mère, Ariane, elle ne cache pas sa joie: “Je suis très fière d’Angélique et je suis très contente que ses efforts aient été récompensés”.

La belle Angélique, au sourire charmeur, adore les animaux et la nature. Très sportive, elle fait du vélo et pratique le tennis. Elle aime aussi venir passer des vacances à l’île Maurice.

C’est Cindy Matsoukis qui a été couronnée Miss Belgique Francophone 2004; Catherine Dabe a été élue 2ème dauphine.

Même si Angélique, qui s’est investie à fond, n’a pu remporter le titre suprême, elle dit ne pas être déçue car elle adore ce genre de concours et trouve que c’était une belle expérience.

Par Jenilaine Moonean

Archive: