• La vie de... fashionista d’Amanda
  • La PS5 rend impatient
  • Tennis de table - formation : ouverture d’une école à Port-Louis
  • Pétanque – Championnat national doublette mixte : Wong et Sookharry conservent leur titre
  • 15 ans du Collectif Arc-en-Ciel : Mon meilleur souvenir autour d’une Marche des Fiertés
  • Le «kombucha» : à adopter ou à éviter ?
  • Techno - Huawei Y8P : joli et pas cher
  • Huawei Matebook : salut les (petits) musclés !
  • Un million de repas redistribués : réduire l’insécurité alimentaire, le pari de FoodWise
  • Anil Digumber : la Case 75, une histoire de cœur

Virginité et premières relations sexuelles

brigittepaquette.jpg

 

 

 

Comment un homme perd-il sa virginité?

L’homme perd sa virginité lorsqu’il vit sa première pénétration vaginale.

 

Est-ce que les femmes peuvent savoir si les hommes sont vierges ou non?

La virginité d’un homme n’est pas visible. Donc, la seule manière pour une femme de le savoir est de le lui demander.

 

 

J’ai eu plusieurs relations sexuelles. Mes amies m’ont dit que si je saigne après une relation sexuelle, ça veut dire que j’ai perdu ma virginité. Mais après chaque relation sexuelle que j’ai eue, il n’y a pas eu de sang. Suis-je encore vierge ou non?

Lorsque l’hymen d’une femme est défloré, cela provoque souvent un petit saignement. Mais il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit un écoulement de sang similaire à une menstruation. La quantité de sang est minime et c’est plutôt une trace de sang sur le drap ou dans la petite culotte. C’est peut-être passé inaperçu dans ton cas. Il est aussi possible que ton hymen se soit déchiré avant ton premier rapport sexuel dans d’autres circonstances. Si tu as eu plusieurs relations sexuelles, tu n’es plus vierge. Les cas où l’hymen demeure intact après plusieurs relations sexuelles sont extrêmement rares.

 

L’introduction d’un doigt dans le vagin sans qu’il n’y ait aucune résistance, aucune douleur, ni aucun saignement veut-il dire que je ne suis plus vierge?

En effet, il est probable que la pénétration d’un doigt ait perforé ton hymen et que tu aies perdu ta virginité. Mais on ne peut en avoir la certitude à coup sûr sans que tu passes un examen gynécologique. Il est possible que la pénétration d’un doigt ait perforé partiellement ton hymen mais pas complètement. Quant à la douleur et au saignement, c’est variable d’une femme à l’autre. Ce ne sont pas toutes les femmes qui ressentent de la douleur dans ce contexte et le sang qui provient de la déchirure de l’hymen peut passer inaperçu.

 

Est-ce que seule une pénétration fait perdre la virginité à une fille?

Non. Même si habituellement une femme perd sa virginité lors de sa première expérience de pénétration vaginale, diverses autres expériences peuvent provoquer la rupture de l’hymen. L’hymen peut se perforer, par exemple, de manière accidentelle lors d’une chute, au cours d’un exercice vigoureux, d’une promenade à bicyclette ou à cheval, etc. L’hymen peut aussi se perforer s’il y a pénétration d’un doigt dans le vagin par un partenaire sexuel ou par la femme elle-même lors d’une expérience de masturbation.

Toutefois, l’introduction d’un doigt ou d’un tampon hygiénique ne provoquera pas nécessairement la déchirure de l’hymen. Ces variations peuvent, entre autres, s’expliquer par l’état d’origine de l’hymen qui diffère d’une femme à l’autre. L’hymen est une membrane qui recouvre partiellement l’orifice vaginal. Sa taille et sa forme sont variables d’une femme à l’autre. On a identifié quatre types d’hymen : l’hymen annulaire qui entoure l’orifice vaginal, l’hymen cloisonné qui comporte deux perforations, l’hymen ‘cribriforme’ qui est une membrane criblée de petits orifices et enfin, l’hymen imperforé.

Les trois premiers types d’hymen bloquent partiellement l’orifice vaginal; des petites ouvertures permettent le passage du sang menstruel. Dans le cas d’une imperforation de l’hymen, (une anomalie rare), celui-ci obstrue complètement l’orifice vaginal. Dans d’autres rares cas, des filles sont nées sans hymen. Bref, les types de perforations de l’hymen, la souplesse ou la rigidité de sa membrane, l’épaisseur de sa membrane peuvent entrer en ligne de compte pour expliquer les différences entre les femmes, concernant la perte de la virginité dans diverses circonstances.

 

J’ai remarqué que dans le coin à droite de mes petites lèvres, j’ai une déchirure. Cela signifie-t-il que je ne suis plus vierge?

Comme je l’ai décrit plus haut, l’hymen recouvre l’orifice vaginal. L’endroit que tu décris ne correspond pas à l’emplacement de l’hymen et ne peut donc mettre en cause ta virginité.

 

Est-ce que le fait de forcer pour aller à la selle peut faire perdre la virginité?

Non. Je n’ai jamais entendu parler d’une telle situation.

 

Comment savoir si une femme est vierge ou non?

La meilleure façon de savoir si sa partenaire est vierge est de le lui demander et de lui faire confiance. Comme je viens de le mentionner, il est possible qu’une femme n’ait jamais eu de rapport sexuel et que son hymen soit tout de même perforé. Certains signes peuvent indiquer qu’une fille est vierge comme la présence d’une certaine résistance pour parvenir à pénétrer le pénis dans le vagin, la présence d’une certaine douleur et d’une petite perte de sang. Mais le contraire ne s’applique pas nécessairement. Une femme peut être vierge et ne pas nécessairement ressentir de douleur ni présenter vraiment de saignement. L’examen gynécologique est la seule façon d’identifier clairement la présence de la virginité.

 

Est-ce que la fille a mal lors de la première pénétration?

La douleur ressentie varie d’une femme à l’autre. Certaines diront qu’elles n’ont ressenti qu’un léger pincement, d’autres diront qu’elles ont ressenti une douleur tolérable, alors que d’autres encore diront avoir ressenti une très forte douleur. Les facteurs qui peuvent accroître la douleur sont : peur de la pénétration ou peur d’avoir mal, sentiment d’enfreindre un interdit, avoir une relation sexuelle pour plaire à son partenaire, avoir été abusée sexuellement dans le passé, avoir peur de se faire surprendre, avoir peur de tomber enceinte ou de contracter une ITS, ne pas se sentir à l’aise avec son partenaire, être avec un partenaire centré sur ses propres besoins et qui ne s’y prend pas avec délicatesse, se trouver dans un endroit inconfortable, être tendue ou stressée, etc.

 

Quelle est la meilleure façon de faire l’amour la première fois?

Pour que le premier rapport sexuel soit agréable, l’élément le plus important est que les deux partenaires se sentent psychologiquement prêts à le faire et qu’ils ressentent réellement le désir de le faire. Voici d’autres facteurs qui prédisposent une expérience positive : se sentir en confiance avec son partenaire, être dans un endroit confortable, avoir tout le temps nécessaire pour vivre l’expérience, être dans un état de détente, avoir pris les mesures nécessaires pour éviter une ITS et une grossesse indésirée. Bref, il faut éliminer les facteurs qui suscitent la peur et le stress et introduire tout ce qui peut favoriser la détente et le bien-être. Lorsque ces conditions sont remplies, il faut prendre son temps.

Prenez le temps de vous caresser pour être suffisamment excités sexuellement avant d’entamer une pénétration. Le partenaire masculin devrait vérifier au niveau de l’entrée vaginale s’il y a présence de lubrification vaginale. Si c’est mouillé, c’est que la femme est physiologiquement prête à être pénétrée. Je suggère la position du missionnaire pour pratiquer une première pénétration.

Dans cette position, la femme est couchée sur le dos et l’homme est par-dessus elle. Cette position n’est pas celle qui favorise les meilleures sensations mais elle est plus romantique car les deux partenaires peuvent se regarder dans les yeux et s’embrasser pendant la pénétration. Ce climat est plus favorable pour que la femme puisse se sentir en confiance la première fois. Mais peu importe la position adoptée, il est important d’être à son écoute et de l’expérimenter seulement si on est bien. À tout moment où l’expérience devient désagréable, les partenaires devraient faire une interruption pour se caresser plus tendrement et se parler pour évaluer s’il y a lieu de poursuivre ou non ou de changer de position.

 

Archive: