• Le Cirque Social de Cité la Chaux : pour aider les enfants à construire leur avenir
  • «Goulous» de Stanley Harmon : dessine-moi l’esclavage 
  • Sortie de route mortelle à Clemencia - Les proches de Ram Appadoo : «Deziem frer nou perdi dan enn aksidan»
  • Jeffrey Epstein et TOUS les autres
  • Projet Métier de Beachcomber : des pépites de l’hôtellerie sacrées
  • Sylvio Isidore sombre dans le coma et meurt après une injection - Sa fille Stéphanie : «A-t-il été victime d’une négligence médicale ?»
  • Allégations de maltraitance infantile : l'enfance saccagée de *Géraldine, 5 ans
  • Nouveau décès lié à la Dengue : face à l’inquiétude, les autorités rassurent
  • Bob Marley : One Love - Ce film qui enchante les Mauriciens
  • VIKRAM HURDOYAL OUT ! - Quand l’opposition surfe sur la vague de la révocation

Techniques antistress : breathe in, breathe out

Bim. Badaboum. En pleine tronche ! Aïe ! Même si vous tentez d’esquiver les situations difficiles et stressantes, en général, la vie en décide autrement pour vous. Mais vous pouvez apprendre à réguler vos émotions pour mieux gérer le quotidien. Et parfois, ça passe, tout simplement, par la respiration.  

«Je suis une boule de nerfs». Meenakshi, 42 ans, nous écrit qu’elle est au bout du rouleau. La pression au travail, celle à la maison, lui ont fait perdre le sens d’elle-même ; elle n’arrive plus à trouver le chemin du bonheur. Elle a deux enfants, est employée à plein temps et s’occupe de la gestion du quotidien chez elle ; la charge mentale est écrasante. Et elle se sent, du coup, stressée tout le temps : «Je suis anxieuse, nerveuse pour un rien. Même les tâches les plus simples et ordinaires me semblent insurmontables. J’ai toujours l’impression que mon cœur se serre, que je suis tendue. Je suis dans un état de stress perpétuel. Je n’arrive pas à m’en sortir.» Ce qu’elle a à faire ne disparaîtra pas d’un coup. Ni le besoin de travailler. Mais le stress, c’est un voleur de joie. Il affecte la santé mentale. Mais pas que cela.

 

Le stress, ça fait mal. Pas toujours, bien sûr. Le stress est essentiel à notre fonctionnement. Il nous permet d’être en état d’alerte face au danger. De donner le meilleur de nous-même quand survient un challenge. Mais être en état de stress permanent, ce n’est pas bon. Le magazine Psychologies l’explique : «Le stress est un déstabilisateur et un catalyseur de nombreux problèmes de santé. Il perturbe l’état d’équilibre optimal de notre corps et notre système immunitaire (…) Au fil du temps, ces hormones comme le cortisol cessent de nous aider et commencent même à être destructrices pour notre corps. Être dans un état constant de stress augmente la pression cardiaque et l’inflammation de nos tissus, et endommage notre système immunitaire. Il est donc vital de prendre le temps de soulager notre mental et notre corps de cette pression continue et parfois chronique »

 

Et s’il suffisait de…respirer. Selon de nombreuses recherches, la respiration permettrait de mieux gérer les états de stress, de permettre à son organisme de se remettre et de se préparer à faire face plus sereinement aux situations qui semblent larger than life. Pour vous aider à faire le premier pas vers une meilleure prise en charge de votre stress, voici trois techniques qui vous permettront de relâcher la pression.

 

La respiration par le diaphragme. En quelques inspirations-expirations, vous pourrez faire baisser votre fréquence cardiaque mais aussi la pression artérielle et la tension musculaire. En gros, vous relâchez les tensions, vous revenez à votre essentiel. Comment s’y prendre ? Ce n’est pas si compliqué, mais les premières fois, il vous fera, quand même, un minimum de concentration. Pour commencer, trouvez un endroit tranquille (votre voiture, une pièce que vous pouvez fermer à la maison, le jardin de l’entreprise ou même les toilettes si elles sont agréables). Puis 1) optez pour une position où vous vous sentez confortable (assise, allongée ; voyez selon vos envies et vos possibilités) 2) placez une main (droite) sur votre ventre et l’autre sur votre poitrine 3) respirez normalement le temps de vous mettre à l’aise 4) évacuez tout l’air de vos poumons en expirant 5) inspirez par le nez et gonflez votre ventre vers le haut 6) expirez et laissez votre ventre se rétracter.

 

La respiration dite en boîte. Elle se base sur un temps de 4 secondes. Au début, ce ne sera pas forcément évident de trouver votre rythme, mais dès que vous ferez de cet exercice une routine, ce sera finger in the nose ! Surtout que les bienfaits sont multiples : apaisement, prise de recul, amélioration de la concentration, clarification de l’esprit, meilleure gestion de son stress et de sa vie ! Comme pour la respiration par le diaphragme, trouvez un coin tranquille. Puis 1) expirez pendant 4 secondes 2) tenez sans respirer 4 secondes 3) enfin, inspirez pendant 4 secondes 5) retenez votre souffle pendant le même nombre de secondes 6) puis expirez dans le même rythme.

 

La respiration du lion. L’objectif de cette technique c’est de vous libérer. De vos angoisses, de vos émotions bloquées et de votre stress. Mais aussi des toxines ! Pour se faire, préparez-vous à sortir de vos habitudes : mais pas concernant celle de trouver un endroit relax. Puis, 1) asseyez-vous, sur une chaise, sur le sol, sur un gros coussin ; c’est à vous de voir tant que vous êtes à l’aise 2) posez vos mains sur vos genoux ou le sol 3) penchez-vous vers l’avant, écartez les doigts 4) inspirez par le nez 5) ouvrez grand la bouche, allongez la langue vers le menton, expirez avec force par l’abdomen en faisant rugir votre souffle (le cri du lion, quoi) 6) respirez normalement avant de reprendre
jusqu’à 7 fois d’un coup.