• Boxe thaï : première édition de «La Nuit des Nak Muay»
  • Badminton : les Internationaux de Maurice à Côte-d’Or
  • Trois univers artistiques à découvrir
  • Handicap et vie professionnelle : un pas de plus vers l’inclusion
  • Mayotte au rythme des crises
  • Une rare éclipse totale traverse l’Amérique du Nord : des Mauriciens au coeur d’un événement céleste spectaculaire 
  • World Thinking Day : les guides et la santé mentale
  • Mama Jaz - Sumrrà : prendre des risques musicaux avec le jazz
  • Karine Delaitre-Korimbocus : Kodel, une nouvelle adresse dans le paysage de Belle-Rose
  • Oodesh Gokool, le taximan attaqué au couteau : «Mo remersie piblik»

Semaine mondiale de l’allaitement maternel : ce lien unique raconté par les mamans

Marie-Christine Descombes, Maryam Dowlut, Deeshika Budhu et Shilpa Gujadhur exposent les différentes facettes de l’allaitement.

L’allaitement maternel comporte de multiples bienfaits aussi bien pour le bébé que pour la maman. Sans oublier que cet instant favorise l’attachement entre la maman et son bébé. Dans le cadre de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, observée du 1er au 7 août, Anchor PediaPro Maurice a donné la paroles aux principales concernées. Marie-Christine Descombes, maman d’une fillette de 11 ans, Maryam Dowlut, maman d’un enfant d’un an, Deeshika Budhu, maman d’un garçon de 7 ans, et Shilpa Gujadhur, maman de deux enfants, nous racontent ainsi leur expérience de l’allaitement.

Racontez-nous l’allaitement ?

 

Marie-Christine Descombes : «C’était super, car il y a ce moment de bonding qui se crée. C’est un instant tellement touchant que j’aurais bien aimé revivre un jour. Je vois cela comme des moments privilégiés mais aussi d’amour, car tu es seule avec ton bébé et tu donnes tout ton temps à cet enfant-là.»

 

Maryam Dowlut : «Cette connexion émotionnelle de la première tétée est indescriptible. C’est là que j’ai réalisé que je suis devenue maman car l’accouchement se passe rapidement. Mais là, on est consciente de cet instant.»

 

Deeshika Budhu : «Cette première expérience a été stressante et douloureuse et bébé était frustré de ne pas pouvoir téter. Mais après plusieurs essais et semaines, c’est devenu un moment paisible pour mon bébé, il savait désormais comment faire, j’avais trouvé la bonne posture et il y avait cette connexion rassurante.»

 

Shilpa Gujadhur : «C’est un processus qu’il faut apprendre et auquel il faut s’adapter. Mais après le deuxième ou le troisième jour, j’ai commencé à m’y habituer et à avoir cette connexion avec le bébé.»

 

Les difficultés liées à la tétée ?

 

Marie-Christine Descombes : «Il y a eu des moments difficiles. Parfois ça fait mal ou bien il y a des moments de fatigue, ou encore bébé a tout le temps faim et on croit qu'on ne lui donnes pas assez.»

Maryam Dowlut : «C’était surtout la nuit, quand il fallait se réveiller quatre à cinq fois pour allaiter bébé. Mais je l’ai fait et je me demande toujours où les mamans puisent tout ce courage.»

 

Deeshika Budhu : «Certains mamans et bébés n'y arrivent pas instinctivement. J’ai connu cela, mais aussi les douleurs ou saignements au niveau des mamelons. Mais il faut continuer pour y arriver.»

 

Shilpa Gujadhur : «C'est compliqué de rester assis pendant des heures, alors qu'on a mal au dos et qu'on ne peut pas bouger parce que bébé a encore faim.»

 

La motivation pour continuer ?

 

Marie-Christine Descombes : «Malgré les moments compliqués, on continue et on essaie. Surtout quand on voit que l’enfant grandit bien et qu’il se sent bien aussi après ce moment, qu’il n’a pas de coliques ou autre.»

 

Maryam Dowlut : «La santé de mon bébé était au top, il était rarement malade. D’ailleurs, il a même eu très peu de crises de colique et le pédiatre nous a conseillé de continuer d’allaiter.»

 

Deeshika Budhu : «Ma mère m’a nourrie au sein pendant longtemps et, en grandissant, j’ai eu un bon système immunitaire. Je voulais que mon bébé bénéficie des mêmes avantages. Aussi, l’allaitement favorise le développement du cerveau qui se fait pendant l’enfance.»

 

Shilpa Gujadhur : «C’est de voir le bébé grandir de plus en plus chaque jour ; il y a de quoi se réjouir. Et simplement parce que le lait maternel contient des bienfaits.»

 

Un mot pour les mamans qui s’apprêtent à allaiter ?

 

Marie-Christine Descombes : «Ne soyez pas dures envers vous-mêmes. C’est quelque chose qui s’apprend, mais qui est aussi naturel, donc ça viendra. Donnez-vous du temps et vous y arriverez.»

 

Maryam Dowlut : «Si vous pouvez allaiter, allez-y essayer. Il n’y a rien de mal à essayer et, surtout, vous verrez que votre bébé aura une bonne santé.»

 

Deeshika Budhu : «De par mon expérience, je peux dire que cela n’arrive pas naturellement, mais nous, femmes, sommes résilientes. Si nous pouvons donner une chance à l’allaitement, faisons-le, surtout pour que bébé en bénéficie.»

 

Shilpa Gujadhur : «Essayez d’expérimenter l’allaitement. C’est une chose que vous allez faire pour votre propre santé et pour le bébé que vous avez eu la chance d’avoir.»

 

Anchor PediaPro, l’allié du lait maternel

 

Soutenir le geste naturel et empreint de tendresse qu’est l’allaitement maternel, qui fournit aux bébés les nutriments essentiels à leur bonne santé et leur développement harmonieux. C’est l’objectif du lait de croissance Anchor PediaPro qui est spécialement formulé pour répondre aux besoins nutritionnels de vos tout-petits âgés de 1 à 7 ans. Car durant les cinq premières années de vie, le cerveau atteint 90% de sa taille adulte, mais aussi, la vulnérabilité aux infections est très élevée car le système immunitaire n’est pas entièrement développé. Ce qui justifie le besoin d’une nutrition appropriée afin de répondre aux demandes de croissance rapide et au développement du cerveau de l'enfant et de son système immunitaire. Le lait spécialisé Anchor PediaPro, développé par des experts de renommée mondiale en nutrition infantile, répond aux besoins nutritionnels de votre enfant avec sa combinaison unique de Smart Nutrition et Nutri-Care. Il comprend ainsi de la DHA, un acide gras essentiel pour le bon développement de votre enfant et de son cerveau, en plus d'être riche en vitamines A, C, E, en fer, en zinc et en sélénium qui – cela a été scientifiquement prouvé – protège votre enfant et renforce son système immunitaire.

 

#AnchorPediaPro
#AssuredNutrition
#Breastfeeding