• Boxe thaï : première édition de «La Nuit des Nak Muay»
  • Badminton : les Internationaux de Maurice à Côte-d’Or
  • Trois univers artistiques à découvrir
  • Handicap et vie professionnelle : un pas de plus vers l’inclusion
  • Mayotte au rythme des crises
  • Une rare éclipse totale traverse l’Amérique du Nord : des Mauriciens au coeur d’un événement céleste spectaculaire 
  • World Thinking Day : les guides et la santé mentale
  • Mama Jaz - Sumrrà : prendre des risques musicaux avec le jazz
  • Karine Delaitre-Korimbocus : Kodel, une nouvelle adresse dans le paysage de Belle-Rose
  • Oodesh Gokool, le taximan attaqué au couteau : «Mo remersie piblik»

Prétox : la détox avant les fêtes

Entre la dinde, la bûche de Noël ou le bbq, difficile d’éviter la surcharge calorique au moment des fêtes de fin d’année. Et ce n’est pas grave, puisqu’on mérite bien de se faire plaisir. Mais si une cure détox en début d’année ne sera sans doute pas de trop, pourquoi ne pas également anticiper en faisant un prétox et préparer son organisme ? On vous explique tout avec la nutritionniste, Divya Ruhee.

La prétox consiste à prévenir les excès avant un gros repas et notamment avant les fêtes de fin d’année. L’idée, c’est d’avoir une alimentation équilibrée avant les repas gargantuesques des fêtes pour se débarrasser des toxines. «Généralement on a tendance à faire une détox après les repas de fêtes alors que la prétox c’est plutôt l’inverse. Et avec, on prépare l’organisme avant d’ingurgiter tout et n’importe quoi pendant les fêtes. Donc la différence entre le détox et la prétox est plutôt le moment où on le fait», explique la nutritionniste Divya Ruhee. Elle conseille donc de s’y prendre au moins 7-8 jours avant les fêtes pour se débarrasser des toxines et s’alléger.

 

«La prétox c’est donc se lever le matin et boire à jeun, un verre de jus de citron dilué dans de l’eau tiède. On élimine pendant toute la semaine l’alcool, le sucre, le gras, les plats industriels, la caféine», explique-t-elle. On fait donc le plein de fruits et de légumes et on opte pour les céréales complètes sans oublier la pratique d’une activité physique. Limitez aussi énormément  la consommation de viande. Car les viandes sont des produits qui, pour être digérés, demandent beaucoup d'efforts au foie et dont les déchets sollicitent énormément les reins, fatigant ainsi rapidement ces deux organes et laissant dans l'organisme pas mal d'éléments à stocker. Il faut aussi préparer son tube digestif et sa flore intestinale en consommant plus de fibres et de pro biotiques avec les yaourts», souligne Divya Ruhee.

 

La nutritionniste attire, aussi, l’attention sur l’importance d’une bonne hydratation. «Il est très important de boire au moins un litre et demi voir deux litres d'eau. Une bonne hydratation est très importante, surtout qu’on est en été. La prétox va, ainsi, permettre à notre corps de supporter les repas copieux des fêtes pour éviter de surcharger l’organisme» et d’ajouter «les avantages d’une prétox c’est qu’elle aide à éliminer les toxines, participe à garder une alimentation saine, permet de faire le plein de vitamines, favorise un meilleur sommeil, renforce le système immunitaire  et aide à garder un poids stable pendant les repas des fêtes.» 

 

La nutitionniste Divya Ruhee conseille, quand même, de se rapprocher d’un professionnel de santé si besoin est. «Pour être honnête, le détox ou la prétox ne sont que de nouveaux noms qui apparaissent sur le net. La nutrition est encore une science jeune et beaucoup de gens ont tendance à créer des idées fausses. Je conseillerais donc aux gens d’être sages et de ne pas lire tout ce que l’on trouve sur le net. Plutôt, si vous avez des doutes, parlez-en à un/e nutritionniste ou lisez des articles provenant de sources fiables.» En effet elle explique que : «Si vous lisez correctement ce que vous devez faire pour un prétox, c’est plus certainement ce que vous auriez dû faire pendant une année entière et pas seulement 2 à 3 semaines avant Noël et le nouvel an.»

 

Divya Ruhee conclut donc en conseillant d’être intelligent lors des fêtes en surveillant la quantité de vos portions et en mangeant vos légumes. «Parfois, lorsque vous essayez de faire un prétox par vous-même, vous commencerez à pratiquer des régimes extrêmes et vous vous affamerez au point que vous pouviez vous sentir très faible. Donc, consommez intelligemment en faisant le plein de jus frais ou des infusions en sus de consommer des légumes. Si vous sentez que vous avez trop mangé à Noël ou que vous avez bu beaucoup trop de vin, essayez de prendre des repas très légers le lendemain, comme une salade avec le poulet de la veille ou un sandwich ou un simple repas sans glucides.»

 

Bio express

 

Divya Ruhee détient une maîtrise en sciences nutritionnelles et exerce dans le domaine depuis plusieurs années maintenant. Elle a travaillé dans l’industrie agroalimentaire et aujourd’hui, elle s’investit davantage dans le domaine de la recherche, tout en participant activement à des conférences et journées ayant trait à la santé et au bien-être à Maurice. Elle anime aussi un blog sur la nutrition et la santé en général, que vous pouvez retrouver sur le lien suivant : https://beinghealthy.blog/. Divya Ruhee est également très active au niveau du social. Elle aide des ONG comme P.A.T.H, entre autres. Si vous souhaitez la contacter, elle est joignable sur le 5814 0220, sur sa page Facebook (Being Healthy) et par mail : beinghealthy2015@gmail.com.