• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Malaise cardiaque : les bons gestes qui sauvent

La Journée mondiale du cœur a été observée le vendredi 29 septembre. Et comme chaque année, c’est l’occasion de sensibiliser le grand public pour qu’il connaisse mieux les diverses maladies du cœur, leur impact sur la société et le bien-être d’autrui. Mais outre de connaître les maladies du cœur, il est crucial de pouvoir identifier les signes et d’adopter les bons gestes en cas de malaise cardiaque. Le Dr Khaled Luttoo, cardiologue chez C-Care Darné, nous dit tout sur les bons gestes pour agir efficacement.

9 millions. C’est le nombre de décès enregistrés en 2019 dus aux maladies cardiaques. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui a dévoilé ces nouvelles données pour la période de 2000 à 2019, souligne que les maladies cardiaques constituent toujours la principale cause de décès dans le monde. Et la situation s’est aggravée au cours des dernières années. Compte tenu de ces chiffres et tendances dévoilés par l’OMS, la sensibilisation est primordiale, mais savoir réagir efficacement lors d’un malaise cardiaque est tout aussi essentiel.

 

«Les problèmes cardiovasculaires figurent parmi les trois premières maladies non transmissibles à Maurice. C-Care a donc tenu à sensibiliser les Mauriciens aux maladies cardiovasculaires. Et bien souvent, lors d’un malaise cardiaque, les gestes de premier secours permettent d’augmenter les chances de survie s’ils sont réalisés rapidement. Il est donc vital de pouvoir reconnaître les signes précurseurs pour vite réagir lorsqu’on est témoin d’un arrêt cardiaque», explique Le Dr Khaled Luttoo, cardiologue chez C-Care Darné.

 

En effet, lors d’un malaise cardiaque, l’artère du cœur, n’est plus alimentée en oxygène et il faut agir en trois minutes afin de sauver une vie. Hors, la peur instinctive étant une émotion primaire chez l’être humain, nous sommes bien souvent tétanisés car nous ne savons pas comment réagir pour aider le/la malade. D’où l’objectif de C-Care qui est de sensibiliser le public aux signes précurseurs et aux gestes à adopter, afin de réduire les risques de décès liés aux problèmes cardiaques. «Une crise cardiaque survient lorsque l’apport sanguin du muscle cardiaque est soudainement bloqué. Ce blocage empêche le cœur de fonctionner efficacement. Les symptômes varient, mais le patient présente principalement une douleur thoracique persistante qui peut s’étendre aux bras, au cou, à la mâchoire, au dos ou à l’estomac, un essoufflement, une sensation de malaise et des sueurs», fait ressortir notre interlocuteur.

 

Le cardiologue souligne que les femmes ont tendance à présenter des symptômes plus vagues, tels que des nausées ou des douleurs au dos ou à la mâchoire. Si certaines personnes présentent des signes avant-coureurs plusieurs heures ou plusieurs jours à l’avance, certaines crises cardiaques surviennent soudainement. D’où la nécessité d’agir rapidement et efficacement. Voici les bons gestes à adopter dans les deux cas de figure ci-contre.

 

Témoin d’une crise cardiaque

 

1. Appelez les urgences immédiatement (le 118 pour C-Care Darné, le 132 pour C-Care Wellkin ou le 114 pour le SAMU). La personne a besoin de secours le plus rapidement possible. Une crise cardiaque peut être très grave et nécessite des soins immédiats.

 

2. Aidez la personne à s’asseoir (sur le sol, contre un mur ou sur une chaise). Le fait de s’asseoir soulage le cœur et diminue le risque que la personne se blesse si elle s’effondre.

 

3. Commencez par les premiers secours si la personne est inconsciente. Si la personne ne respire pas ou si vous ne trouvez pas de pouls, commencez un massage cardiaque pour maintenir la circulation sanguine après avoir appelé l’aide médicale d’urgence.

 

- Placez la victime sur le sol et agenouillez-vous à côté d’elle.

- Placez-vos mains l’une sur l’autre en crochetant les doigts de la main du dessus avec celle du dessous. Posez-les au milieu de la poitrine.

- Tendez les bras et placez-vous au-dessus de la victime.

- Appuyer fort. Ne pliez pas les coudes, vous devez utiliser tout le poids du corps et pas seulement les bras.

- Relâchez et laissez la poitrine de la victime remonter, en gardant vos mains en contact

- Effectuez ces compressions thoraciques au rythme de 100 par minute (pour vous aider, chantonnez Stayin’ Alive par les BeeGees)

- Massez jusqu’à l’arrivée des secours ou de la mise en place d’un défibrillateur automatique externe.

 

Victime d’une crise cardiaque en étant seule

 

1. Essayez de demander à quelqu’un près de vous d’appeler les urgences.

2. Essayez de vous asseoir sur le sol ou contre un mur.

3. Essayez de garder votre calme du mieux que vous pouvez afin de réduire la pression exercée sur votre cœur.

4. Si vous êtes chez vous et conscient, essayez de déverrouiller la porte d’entrée et d’être près de celle-ci afin que les intervenants puissent vous trouver facilement.

 

Edition 2023…

 

«Use ❤ Know ❤» («Utiliser son ❤ Connaître son ❤»). C’est le thème choisi par la Fédération mondiale du cœur pour la Journée mondiale cette année. Un message qui, selon plusieurs organismes concernés, invite à utiliser son cœur en faisant de l’exercice physique et à s’informer pour connaître son fonctionnement ainsi que les risques susceptibles de le menacer.

 

PUBLI-REPORTAGE

 

Anchor Life, l’allié de votre cœur

 

La pratique d’une activité physique régulière et une alimentation équilibrée sont connues pour aider le cœur à être au top de sa forme. Mais désormais, vous pouvez coupler ces actions avec la prise de lait, surtout s’il renferme de précieux nutriments. À l’instar du lait Anchor Life, qui contient, notamment, des stérols végétaux qui aident à faire baisser le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Un verre de lait Anchor Life, c’est aussi une mine d’oméga-3, parfait pour le cœur et le moral, mais aussi de potassium, qui permet de contrôler la pression artérielle. Et tandis que son faible indice glycémique agit sur la glycémie, ses fibres prébiotiques équilibrent la flore intestinale et son collagène marin soulage les articulations.

 

Anchor Life est approuvé par la Heart Foundation (Mauritius) et s’intègre à merveille dans le cadre d’une alimentation équilibrée et d’une bonne hygiène de vie, avec notamment 30 minutes d’activité physique ou 10 000 pas par jour.

 

#YourHeartActNow  #EcoutToLeker