• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Journée mondiale contre le cancer : link to Life en campagne de dépistage

«La détection précoce sauve des vies. D’où notre initiative d’être sur le terrain, au plus près de la population», explique Smita Seetulpersand, Social Worker  chez Link to Life.

En ce samedi 4 février était observée la Journée mondiale contre le cancer. Une journée pour non seulement rendre hommage à toutes les personnes touchées par le cancer mais aussi pour sensibiliser le plus grand nombre aux principaux enjeux de la lutte contre le cancer. Et cette année, l’accès aux soins est au cœur de la sensibilisation. Link to Life, ONG fondée en 2002, vient justement de l’avant avec des dépistages pour tous. Smita Seetulpersand, Social Worker au sein de l’ONG, nous en dit plus.

Les retards dans le diagnostic et le traitement du cancer sont encore une triste réalité malgré les nombreuses années de sensibilisation. Avec la Covid-19 qui est parmi nous depuis bientôt trois ans, il est devenu encore plus urgent d’agir dans le sens du thème de cette année, qui est Pour des soins plus justes. Car le cancer ne cesse pas de mettre la vie des gens en danger. «À l’occasion de la Journée mondiale de cette année contre le cancer et afin de combler les lacunes en matière de soins, Link to Life proposera des dépistages gratuits du cancer du sein sur l’ensemble de l’île afin de permettre à la population de bénéficier d’un dépistage précoce. Car l’objectif principal de notre ONG est “La détection précoce sauve des vies”. D’où notre initiative d’être sur le terrain, au plus près de la population», explique Smita Seetulpersand, Social Worker chez Link to Life.

 

Elle souligne aussi que pendant tout le mois de février, Link to Life organisera différentes activités dans ses deux centres, soit à Vacoas et à Pamplemousses. «Nous organiserons ces activités pour nos patients afin qu’ils se sentent mieux. Le 10 février également, une exposition d’art sera organisée par Martine Ducler et pour chaque peinture vendue, une somme d’argent sera versée à Link to Life. Nous invitons donc le public à nous rejoindre à Pointe-aux-Canonniers pour faire de cet événement un succès car c’est pour une bonne cause.»

 

Smita Seetulpersand tient tout de même à préciser que l’engagement de Link to Life dans la lutte contre le cancer se fait tout au long de l’année pour le bien-être des patients et des proches. «En 2022, Link to Life a eu le privilège d’être sponsorisée par l’ambassade du Japon qui lui a offert deux nouveaux appareils à ultrasons pour effectuer des dépistages du cancer du sein par palpation et par ultrasons pour les femmes des groupes vulnérables. Nous rendons ainsi ce service accessible aux personnes qui en ont besoin.»

 

La Social Worker ajoute que l’ONG propose non seulement le dépistage du cancer du sein mais aussi celui du col de l’utérus pour les femmes. «Cela s’effectue dans notre bureau principal à 13 Britannia Park, Vacoas, et à notre succursale de Pamplemousses, ainsi que dans les centres communautaires et les centres d’aide sociale des régions vulnérables. Les hommes ne sont pas exclus des services que nous proposons. Car le dépistage du cancer de la prostate est prévu pour les hommes à partir de 50 ans, sauf si des membres de leur famille ont un cancer. Dans ce cas, nous recommandons de faire le test PSA à partir de 45 ans.»

 

Notre interlocutrice avance également que l’ONG propose, sur demande, des dépistages du cancer du sein, du col de l’utérus et de la prostate dans les entreprises. Le dépistage est essentiel partout et pour tous car la prévention a pour but d’améliorer l’accès aux soins à temps.

 

Une ONG dans l’action

 

Link to Life a été créée en 2002 par un petit groupe de bénévoles et de survivants du cancer. L’objectif principal de l’ONG est de fournir un soutien psychologique et des conseils aux patients atteints de cancer et aux membres de leur famille, ainsi que des visites à domicile pour ceux qui sont alités. Link to Life est la seule ONG à Maurice qui s’occupe des patients souffrant de tous types de cancer et leur fournit des services. Elle a aussi d’autres activités dédiées aux patients atteints de cancer, notamment des conseils individuels, des groupes de soutien, de la sophrologie, des séances de zumba, des massages thérapeutiques et de bien-être, des services de transport à domicile pour les personnes vulnérables afin qu’elles puissent suivre un traitement au Victoria New Cancer Hospital. L’ONG dispose également de prothèses pour les femmes qui ont subi une mastectomie et de perruques pour celles qui ont perdu leurs cheveux pendant la chimiothérapie.

 

Une journée et des actions

 

La Journée mondiale contre le cancer est un événement annuel, lancé par l’Union internationale contre le cancer (UICC), en collaboration avec l’OMS qui invite les citoyens, les organisations et les institutions gouvernementales du monde entier à unir leurs efforts pour lutter contre l’épidémie mondiale du cancer. Cette année, la campagne vise à promouvoir l’accès aux soins pour tous. Car, en fait, 40% des cancers sont potentiellement évitables, 40% peuvent être traités et 20% traités à des fins palliatives.

 

L’OMS et ses partenaires œuvrent ainsi à renforcer la capacité des pays à dépister et à prendre en charge les cancers de manière précoce, en mettant tout particulièrement l’accent sur les domaines prioritaires au niveau régional, que sont la prévention du cancer et la lutte contre cette maladie. De nombreux cancers peuvent être prévenus en évitant les principaux facteurs de risque, comme le tabagisme, l’alimentation malsaine, le manque d’activité physique et d’autres associés au mode de vie.

 

Un nombre significatif de cancers peuvent être soignés par la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, surtout s’ils sont détectés suffisamment tôt. Ainsi, dans beaucoup de pays, la prévention du cancer doit devenir prioritaire. L’OMS souligne que des efforts importants seront nécessaires pour réduire la prévalence des principaux facteurs de risque afin de lutter plus efficacement contre le cancer.

 

L’OMS aide les pays à :

 

Inciter les responsables de l’élaboration de politiques et décideurs à mobiliser davantage de fonds et à garantir les ressources nécessaires à la prévention et au dépistage précoce du cancer, ainsi qu’au traitement et aux soins palliatifs ;

 

Renforcer les capacités nationales de lutte contre le cancer, notamment par la formation de ressources humaines et la mise en œuvre de directives régionales relatives aux registres du cancer ou aux soins palliatifs ;

 

Encourager l’intégration de la prévention du cancer et des programmes de dépistage aux soins de santé primaires, en renforçant les capacités institutionnelles dans les pays à revenu faible ou intermédiaire ;

 

Améliorer les registres du cancer et les systèmes d’information dans les pays où ceux-ci sont limités, ou les mettre en place lorsqu’ils sont inexistants ;

 

Promouvoir des modes de vie sains et la lutte antitabac pour combattre les principales causes de cancer ;

 

Renforcer les services de soins palliatifs, notamment en réexaminant la législation relative aux analgésiques et en élargissant les programmes de soins palliatifs à domicile ;

 

Favoriser la constitution de réseaux nationaux et régionaux entre les programmes et les professionnels du cancer.

Source : OMS