• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Au secours, j’ai des palpitations ! Est-ce grave ?

Quand le cœur s’emballe et se met à battre très vite, c’est souvent la panique. Réveil en sursaut, sueurs froides, battements anormaux… que se passe-t-il ? Le Dr Sunil Gunness, chirurgien cardiaque et président de la Heart Foundation (Mauritius), nous en dit plus sur les palpitations et nous livre de précieux conseils pour mieux vivre au quotidien.

Face à un cœur qui bat trop vite, on redoute toujours le pire. Va-t-il s’épuiser ? Va-t-il s’arrêter ? Il faut dire que ce bel organe est doté d’une sorte de pile qui lui permet de se contracter. Ces contractions cardiaques commencent dans le ventre de la maman et durent jusqu’à la mort : une pile fabuleuse ! Néanmoins, comme l’explique le Dr Gunness, « cette pile peut malheureusement se dérégler. Quelques fois, le cœur bat trop lentement (bradycardie) et quelques fois, il bat trop vite (tachycardie) ». C’est précisément sur la tachycardie que ce texte est davantage axé. 

Le saviez-vous ? Le cœur d’un adulte bat généralement entre 60 et 100 fois par minute. Chez les enfants et les adolescents, le rythme cardiaque est compris entre 80-90. Chez les nourrissons, entre 115-120, et chez les personnes qui pratiquent du sport, entre 60-75. Par contre, les sportifs de haut niveau ou les yogis expérimentés ont des battements de cœur qui se situe entre 50-55 fois par minute.

 

Que se passe-t-il quand on a des palpitations ?

Il faut comprendre qu’il y a deux types de fréquence cardiaque : régulier et irrégulier. Le cœur peut :

• Battre normalement de manière régulière.

• Battre normalement de manière irrégulière.

• Battre très vite de manière régulière.

• Battre très vite de manière irrégulière.

Pour différencier ces types de battements, nous pouvons simplement prendre notre pouls : geste que le Dr Gunness invite tout le monde à connaître. Il nous montre comment faire dans sa vidéo sur la page Facebook La Route du Cœur.

Pourquoi le cœur s’emballe ?

« La plupart des palpitations, dans 99,9% des cas, sont bénignes », souligne le Dr Gunness. Et d’ajouter qu’il est vraiment très rare que le coeur puisse s’arrêter s’il palpite trop fort.

 

Si vous consultez néanmoins un spécialiste du cœur, il s’assurera de la présence ou non de maladies cardiaques.

Si vous n’avez pas de maladies cardiaques, il se peut que d’autres causes soient à l’origine des palpitations :

• Le stress

• Un excès de caféine ou d’alcool

• La cigarette

• Certaines maladies comme l’hyperthyroïdie et l’anémie.

Et si vous avez un problème cardiaque ? Il s’agit de déceler lequel avec un électrocardiogramme (ECG), une échographie cardiaque ou encore un test de Holter, qui permet à l’aide d’un petit boîtier, d’étudier le rythme cardiaque pendant 24h. Quelquefois, des artères malades peuvent être la cause des palpitations ou encore une petite anomalie appelée prolapsus de la valve mitrale.

 

 

Que faire contre les palpitations ?

Si aucune maladie cardiaque n’a été décelée, quelques conseils peuvent vous aider contre les palpitations :

1. Arrêtez de stresser ! Les palpitations ne sont généralement pas graves et n’ont aucune incidence sur la santé. Plus vous stresserez et plus vous sécrèterez de l’adrénaline qui fera battre le cœur plus vite. Apprenez les techniques anti-stress, relativisez, respirez !

2. Stoppez votre consommation de caféine, d’alcool et de boissons gazeuses. Le soir surtout, veillez à ne pas manger trop gras, trop salé, trop sucré ou trop épicé.

3. Pour le dîner, mangez léger et privilégiez des salades, du yaourt, du oat meal avec un lait demi-écrémé enrichi, des fruits et légumes…

4.  Ne fumez pas. La nicotine fait palpiter le cœur.

5. Faites une activité physique (ou 10 000 pas par jour).

6. Dormez à des heures régulières et limitez les écrans avant de dormir, car ils perturbent le sommeil. 

Si malgré tous ces conseils, vous souffrez toujours de palpitations, il existe d’autres solutions à l’instar des médicaments et en dernier recours, vous pouvez faire un examen électrophysiologique, qui est un test plus approfondi. Dans tous les cas, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour avoir un suivi adéquat.

 

Retrouvez l’intégralité de la vidéo du Dr Gunness sur la page Facebook La Route du Cœur.

#EcoutToLeker
#YourHeartActNow