• United Colors : Zulu annonce la couleur
  • Shotokan Martial Arts Federation (SMAF) : Couvre-feu sur les compétitions à l’étranger
  • Meurtre de Ritesh Gobin, 11 ans, en 2018 : le meurtrier présumé Sachin Tetree sur le banc des Assises
  • Kesweena Tacoorpersand et Uzma Peeroo : des femmes au cœur des chantiers
  • Manan Fakoo tué par balles : la terrible fin d’un homme au passé tumultueux
  • Zones d'ombre autour de la mort de Kanakiah et Kistnen : deux veuves à la recherche de la vérité sur la mort de leur mari
  • Décès du triathlète Jayrajsing Hazareesing au Morne | Son épouse : «C’était un homme exemplaire»
  • FA Cup | Man Utd vs Liverpool : dans l’oeil du cyclone
  • Lupin sur Netflix : Omar, voleur aimé et mal-aimé
  • Des mots et des manigances…

Romance, comédie et… sport

Cette semaine, deux films sont proposés dans les salles. D’un côté, une histoire mêlant humour et romantisme. Et de l’autre, celle d’un prof d’éducation physique fainéant. 

Suraj Pe Mangal Bhari : le briseur de couples

 

Manoj Bajpayee joue les trouble-fêtes dans cette comédie romantique. Son personnage fera tout pour ruiner la relation entre sa sœur et celui dont elle est tombée amoureuse. Ce film porte la griffe du réalisateur Abhishek Sharma (Tere Bin Laden) et réunit aussi Diljit Dosanjh et Fatima Sana Sheikh, qui jouent les amoureux du long-métrage.

 

L’histoire de Suraj Pe Mangal Bhari débute avec le détective Madhu Mangal Rane dont le travail consiste à enquêter sur les futurs époux des filles de sa localité. S’il découvre que le futur marié n’est pas le candidat idéal, il fait tout pour briser le couple. C’est ainsi que Suraj Singh Dhillon, qui devait convoler en justes noces, voit ses rêves s’envoler quand son mariage est annulé à cause de Madhu Mangal. Pour se venger, il décide de courtiser la sœur de Madhu Mangal mais en cours de route, il tombe réellement amoureux d’elle.

 

Suraj Pe Mangal Bhari est une comédie légère mais comporte des atouts. Diljit Dosanjh (Good Newzz) et Fatima Sana Sheikh (Dangal) sont adorables dans leurs rôles respectifs mais Manoj Bajpayee leur vole la vedette. L’acteur, habitué à jouer des rôles sérieux – il interprète avec excellence un professeur homosexuel dans Aligarh –, prouve qu’il peut aussi bien jouer des rôles comiques.

 


 

Chhalaang : la paresse est un vilain défaut

 

 

Le professorat est un métier noble, dit-on, et les enseignants méritent le plus grand respect. Mais tel n’est pas le cas du personnage central de Chhalaang. Ce film nous entraîne dans le monde de l’enseignement, à la rencontre de Montu Singh Hooda, professeur d’éducation physique dans un collège. Il est paresseux et n’enseigne rien à ses élèves.

 

Mais il décide de se ressaisir quand un nouveau prof intègre l’établissement et commence à courtiser Neelu, la femme qu’il aime secrètement. Montu décide alors de prendre son métier au sérieux et découvre graduellement que le sport a une place importante dans la vie d’une personne.

 

Chhalaang, qui est produit par Ajay Devgan, marque la cinquième collaboration entre le réalisateur Hansal Mehta et l’acteur Rajkummar Rao qui joue le personnage principal. Ils ont collaboré ensemble dans Shahid, Citylights, Aligarh et Omerta.

 

Ce film réunit aussi Nushrat Bharucha, l’héroïne de Sonu Ke Titu Ki Sweety, qui joue ici son premier rôle de campagnarde. Autre atout de cette comédie romantique : la chanson Teri Choriyan.