• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Le compositeur Shravan Rathod meurt des suites de la Covid-19

Aashiqui, Phool Aur Kante, Dil Hai Tumhara, Raja Hindustani, Damini, Dhadkan, Raaz et Hum Tumhare Hain Sanam font partie des albums auxquels il était associé. Shravan Rathod, du duo Nadeem-Shravan, a poussé son dernier souffle le jeudi 22 avril au S. L. Raheja Hospital, à Mahim, Mumbaï, où il était admis depuis quelque temps après avoir contracté la Covid-19. 

Diabétique, ce grand compositeur indien avait également d’autres soucis de santé et ne répondait plus aux traitements médicaux. Son décès laisse un grand vide dans le monde musical de Bollywood. Plusieurs artistes, comme Ajay Devgan, Akshay Kumar, Shreya Ghosal et Adnan Sami, n’ont pas manqué de saluer et de reconnaître son talent et ses chefs-d’œuvre musicaux qui resteront dans les mémoires.