• Groupe Jeunes Solidaires : Pour redonner espoir à La Valette
  • Des enfants de la balle sur les pas de leur père
  • Hippisme 31e journée | Henry Tudor résiste à Big Mistake
  • Quand la campagne se vit en famille
  • Naziha Mestaoui : «La nature n’est pas extérieure à nous, on en fait intégralement partie»
  • Femmes candidates : le prix de l’engagement
  • Elle aurait été battue à mort par son compagnon : l’enfer de Sorenza René raconté par sa grand-mère
  • Lal Kaptaan : Saif Ali Khan dans la peau d’un saint
  • Nazmah Rummun tuée par son fils : Leur entourage entre choc et interrogations
  • Joker : immonde et acclamé

Notebook : Un doux parfum d’amour

Du romantisme vous attend dans les salles cette semaine avec, à l’affiche, des acteurs débutants. À la production, on trouve Salman Khan. Zoom.

Il est le mentor des jeunes acteurs et actrices. De ceux qui tentent de se faire une place dans l’industrie cinématographique indienne. Ainsi, après avoir lancé la carrière d’Athiya, la fille de Suniel Shetty, et celle de Sooraj, le fils d’Aditya Pancholi, dans Hero, entre autres, Salman Khan présente ses deux nouveaux protégés, Zaheer Iqbal et Pranutan, la fille de Mohnish Bahl et la petite-fille de Nutan. Tous deux font leurs débuts dans Notebook, sa toute nouvelle production.

 

Ce film – à ne pas confondre avec la production américaine The Notebook, sortie en 2004 et qui raconte l’histoire d’amour entre Noah et Allie, deux jeunes issues de différentes classes sociales – est réalisé par Nitin S. Kakkar (Filmistaan). En 2018, le cinéaste a goûté à son premier échec avec Mitron. Cette fois, il espère séduire son public avec une belle et innocente histoire d’amour.

 

L’intrigue de Notebook se situe dans le cadre idyllique du Cachemire. C’est là que vit Firdaus, une jeune enseignante. Kabir, lui, vit à des milliers de kilomètres. Cela fait quelque temps déjà que tous deux communiquent par voie postale. Un beau jour, n’ayant plus de nouvelles de Firdaus, Kabir débarque au Cachemire à la recherche de celle qu’il n’a jamais vue. Sur place, il découvre que Firdaus n’y habite plus…

 

Notebook est un film sans grands artifices, certes, mais il distille un doux parfum d’amour. On se laisse facilement et agréablement bercé par l’atmosphère chaleureuse qui en dégage.

 

Les deux artistes, Zaheer Iqbal et Pranutal Bahl, qui y font leurs premiers pas, livrent une belle prestation. Leur talent sera-t-il apprécié des cinéphiles ? Verdict dans les salles.