Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Kolektif Rivier Nwar : des poules, des œufs et un appel au don
  • Jeux Olympiques 2021 : la machine se remet en marche
  • Kayne, 2 ans, souffre d’épilepsie générale : sa mère Jaya lance un appel à l’aide
  • La vie de fashionista de Zorah
  • Bien dan ou lapo
  • Quand Nata «Sing» dans le métro !
  • Le bioplastique, la solution de six jeunes contre la pollution
  • Le Top 4 des tisanes pour braver l’hiver
  • Faire son compost-maison : le guide
  • Ces entreprises qui proposent des solutions pour faire face à la crise

Décès d’Irrfan Khan et de Rishi Kapoor : Témoignage d’un Mauricien qui a côtoyé ces grands acteurs

En 24 heures, le monde du cinéma indien a perdu deux de ses stars les plus adulées. Irrfan Khan est décédé le mercredi 29 avril et Rishi Kapoor s’est éteint le lendemain, tous deux emportés par la maladie. À Maurice et ailleurs, des milliers de fans pleurent la mort de ces idoles. Parmi, Vikram Jootun, directeur de la Mauritius Film Development Company, qui a côtoyé ces deux personnalités. Il se confie. 

Irrfan Khan : une riche carrière, un talent inné

 

 

Un homme sympathique, terre à terre et, surtout, un acteur rempli de talent. C’est comme cela que ceux qui l’ont côtoyé décrivent Irrfan Khan, connu aussi bien dans le cinéma indien qu’américain – il a joué dans Jurassic World, The Amazing Spiderman et Life of Pi. Mais aujourd’hui, le cœur est lourd…

 

L’acteur de 54 ans est décédé le mercredi 29 avril. Il souffrait d’une tumeur neuroendocrine, une maladie rare, depuis 2018, et avait mis un frein à sa carrière. Il s’était rendu en Angleterre pour des soins avant de retourner en Inde pour compléter le tournage d’Angrezi Medium, son dernier film, en début d’année. Mais durant la semaine écoulée, il a contracté une infection au côlon  et a été admis à l’hôpital Kokilaben Dhirubhai Ambani, à Mumbai, le mardi 28 avril. Aux aurores, le lendemain, l’acteur a poussé son dernier soupir.

 

Son décès survient quelques jours à peine après celui de sa mère qui est morte le samedi 25 avril, à Jaipur, des suites d’une longue maladie. Irrfan Khan avait dû assister aux funérailles de celle-ci par visioconférence, n’ayant pu se déplacer à cause du confinement.

 

L’acteur comptait une trentaine d’années de carrière dans le cinéma (indien et américain) et avait des milliers de fans à Maurice et ailleurs. Parmi, le directeur de la Mauritius Film Development Company, Vikram Jootun. «Je l’ai côtoyé alors que je travaillais comme assistant directeur à Mumbai, dix ans de cela, confie-t-il. Il était très sympathique et très down to earth. Il n’avait aucune arrogance et traitait tout le monde, qu’il s’agisse des Juniors Artists ou de son staff, avec gentillesse. Ses meilleures prestations restent celles qu’il a livrées dans Slumdog Millionaire et Talvar. Il était toujours souriant et son talent était inné.» Un talent dont l’acteur a fait montre tout au long de sa carrière.

 

Irrfan Khan était récipiendaire de plusieurs awards : il a reçu, en 2013, le National Award pour Paan Singh Tomar ; en 2018, le Filmfare Award pour Hindi Medium ; en 2009, le Screen Actors Guild Award pour Slumdog Millionaire ; et en 2011, le Padma Shri Award. Irrfan Khan s’est aussi frayé un chemin à Hollywood. Il a joué dans plusieurs blockbusters américains comme Life of Pi, Jurassic World, The Amazing Spiderman et Inferno.

 

Au cours de sa riche et mémorable carrière, Irrfan Khan a aussi fait de belles rencontres. Il a donné la réplique à de grands noms du cinéma indien comme Amitabh Bachchan (Piku), Shah Rukh Khan (Billu), Aishwarya Rai Bachchan (Jazbaa), Tabu (Haider), Akshay Kumar (Thank You), Priyanka Chopra (Saat Khoon Maaf), Nawazzudin Siddiqui (The Lunchbox) ou encore Kareena Kapoor Khan (Angrezi Medium).

 


 

Rishi Kapoor : un homme de valeurs, chouchou de ces dames

 

 

Il était «un fils de» mais surtout un acteur particulièrement doué pour jouer dans les films romantiques.

 

Rishi Kapoor est mort le jeudi 30 avril, au Sir H. N. Reliance Foundation Hospital and Research Centre, à Mumbai. L’acteur de 67 ans s’y était rendu la veille en compagnie de son épouse, Neetu Singh, car il souffrait de troubles respiratoires. Mais le lendemain, celui qui suivait également un traitement contre la leucémie depuis deux ans, a rendu l’âme.

 

Une triste nouvelle pour ses milliers des fans, à Maurice notamment. Une île qu’il connaissait bien. D’ailleurs, sa dernière visite remonte à 2018. Il était de passage dans l’île dans le cadre du tournage de The Body, film dans lequel il incarne un policier mauricien. Il a aussi tourné Jhoota Kahin Ka et Chashme Badoor à Maurice et a assisté à la cérémonie des Zee Cine Awards en 2006.

 

Parmi ses plus grands fans, l’on compte Vikram Jootun, directeur de la Mauritius Film Development Company, qui a côtoyé la star à de nombreuses occasions, aussi bien à Maurice qu’en Inde. «Rishi Kapoor était connu comme le chocolate boy de Bollywood. Il était le chouchou de ces dames et était surtout apprécié pour ses rôles dans des films romantiques comme Bobby et Chandni. Bien qu’il soir un Kapoor – il était le fils du légendaire Raj Kapoor –, il n’avait pas la grosse tête. Il était très humble et sympathique, et très proche de ses fans. C’est vrai qu’il était un peu réservé, ce qui donnait l’impression qu’il était arrogant. Mais ce n’était pas le cas», assure notre interlocuteur.

 

En effet, il avait un talent particulier pour les films romantiques. Parmi ses plus grands succès, l’on compte Yeh Waada Raaha, Chandni, Saagar, Karz, Prem Rog, D-Day et Henna. «Un des films m’ayant le plus marqué est sans aucun doute 102 Not Out, sorti l’an dernier et dans lequel il joue aux côtés d’Amitabh Bachchan. C’est un film rempli de valeurs humaines, qui nous incite à réfléchir à la vie.»

 

Rishi Kapoor, c’est aussi des récompenses. Le père de Ranbir Kapoor, petit frère de Randhir Kapoor et oncle de Kareena Kapoor, a débuté sa carrière en 1970 en tant que Child Artist dans Mera Naam Joker. Son immense talent a été salué de nombreuses fois : en 1970, il a reçu le trophée du meilleur acteur pour Bobby ; en 2011, il a été sacré meilleur acteur pour Do Dhooni Chaar ; en 2013, il a reçu le prix du meilleur villain pour Agneepath ; en 2017, il s’est vu décerner le titre du meilleur acteur dans un second rôle pour Kapoor & Sons. Avec son épouse, il a également reçu la palme du meilleur duo pour Do Dhooni Char.

 

Que de récompenses reçues au fil de ses 50 années de carrière. Une riche carrière qui restera dans les mémoires.