• Nouveau centenaire : Issac Jan Mahomed raconté par sa petite-fille
  • À Baie-du-Tombeau : un jeune trafiquant coffré avec Rs 29 M d’héroïne
  • Horizon Paris 2024 : les athlètes heureux de leur sélection
  • Marie-Kelly Somauroo ou l’art de créer des savons artisanaux
  • Allégations de complot contre Sherry Singh : quand le dernier «move» de Shameem One and Only «intrigue»
  • En cinq jours, il perd sa fille dans un accident et sa femme d’une maladie | Ignace Bothille, 80 ans : «Je suis effondré…»
  • Caroline Jodun dit «Merci» avec un troisième album
  • Arrestation de Bruneau Laurette : «Je serai un fighter jusqu’au bout»
  • Anaïs Lagrosse : ma toute nouvelle couronne de Miss University Africa Mauritius
  • Accusé de «Breach of ICTA» | Dhiren Moher : «Mo pann avoy okenn mesaz a karakter rasial»

Bollywood à l’heure du Covid-19

Big B ne salue plus ses fans.

Des tournages qui sont repoussés, Amitabh Bachchan qui annule son rendez-vous dominical avec ses fans, les cérémonies de récompenses qui sont organisées à huis clos, des sorties de films qui sont renvoyées… Le coronavirus chamboule tout sur son passage.

Pas de bain de foule pour Big B ce dimanche ainsi que les suivants. L’acteur, qui a l’habitude de saluer ses fans venus en grand nombre chaque dimanche devant sa résidence, a dû mettre en suspens cette tradition. Une coutume qui perdure depuis des années mais à laquelle l’épidémie de Covid-19 est venue mettre un frein. Du moins pour le moment. Amitabh Bachchan a demandé à tous ses fans de ne plus venir lui témoigner de leur affection devant Jalsa, sa maison, jusqu’à nouvel ordre.

 

Avec l’annonce du Premier ministre indien qui a interdit tout rassemblement, c’est tout Bollywood qui se retrouve confiné. Et évidemment, l’industrie cinématographique indienne va perdre gros avec le renvoi de la sortie de plusieurs films. Le tant attendu Sooryavanshi, grosse réalisation de Rohit Shetty, qui devait être dans les salles le 24 mars ne le sera pas de sitôt. La sortie de ce film, qui réunit le duo Akshay Kumar-Katrina Kaif – Ajay Devgan et Ranveer Singh y font des apparitions spéciales – a été repoussée à une date indéfinie. D’autres films comme Sandeep Aur Pinky Faraar (Arjun Kapoor et Parineeti Chopra) et Haathi Mere Saathi (Rana Daggubathi ) ont aussi vu leur sortie être menacée.

 

Les tournages ont également été grandement chamboulés avec l’épidémie de Covid-19. Tous les tournages ont été mis en mode pause jusqu’au 31 mars. Salman Khan qui devait se rendre en Thaïlande pour le tournage de Radhe a finalement dû revoir ses plans. Shahid Kapoor connaît le même sort ; son film Jersey, dans lequel il incarne un joueur de cricket, a été mis en veilleuse.

 

Des salles de cinéma vides mais aussi des salles de cérémonie désertes. Les Zee Cine Awards se sont déroulés à huis clos. Pour la toute première fois, le public n’était pas au rendez-vous pour acclamer ses stars. Cette cérémonie de récompenses s’est tenue en présence des célébrités indiennes seulement. L’International Indian Film Festival (IIFA), qui devait avoir lieu le 29 mars, a, lui, été finalement reporté.

 

Espérons que des jours plus sereines et heureuses seront de retour très bientôt…