• Boxe thaï : première édition de «La Nuit des Nak Muay»
  • Badminton : les Internationaux de Maurice à Côte-d’Or
  • Trois univers artistiques à découvrir
  • Handicap et vie professionnelle : un pas de plus vers l’inclusion
  • Mayotte au rythme des crises
  • Une rare éclipse totale traverse l’Amérique du Nord : des Mauriciens au coeur d’un événement céleste spectaculaire 
  • World Thinking Day : les guides et la santé mentale
  • Mama Jaz - Sumrrà : prendre des risques musicaux avec le jazz
  • Karine Delaitre-Korimbocus : Kodel, une nouvelle adresse dans le paysage de Belle-Rose
  • Oodesh Gokool, le taximan attaqué au couteau : «Mo remersie piblik»

Seggae Day : Kaya, 25 ans après : musique, réflexion, transmission

Les activités autour de la commémoration de la mort de Joseph Reginald Topize, notre Kaya national, ont déjà commencé. Et le producteur et coordinateur de la nouvelle association Zardin Lamizik, Stephan Rezannah, nous en dit plus sur les activités pour le Seggae Day le 21 février, journée annuelle décrétée par l’État pour rendre hommage au créateur de ce genre musical. En cette journée, il est autant question de ce genre musical, mélange de séga et de reggae, que de l’auteur des incontournables Ras Kouyon, Sime Lalimier et autres Fam dan zil, mort en cellule policière le 21 février 1999. Son décès avait provoqué des émeutes qui avaient aussi entraîné la mort de chanteur Berger Agathe, entre autres… 25 ans plus tard, place à beaucoup plus que de simples moments musicaux.

Un thème et une association

 

«Pour cette troisième édition officielle du Seggae Day, nous avons voulu brasser encore plus large. Je rappelle que c’est en 2019 que moi-même et ma boîte Jorez Box avions proposé un jour national pour le seggae, ce que l’État a rendu possible plusieurs années plus tard. Cette année, le thème sera Seggaeman touzour vivan ! Nous allons proposer des concerts, des activités visant à assurer un devoir de transmission plus accru dans les écoles et aussi des débats autour du seggae et de Kaya. Toute cette organisation est réunie sous la bannière Zardin Lamizik, une nouvelle association que nous avons fondée Eric Triton (président, porte-parole) et moi-même (coordination, technique, etc…) , et plusieurs de nos partenaires. C’est une entreprise sociale très fondée sur la musique et sa transmission aux jeunes.»

 

Un grand concert le 21 février à Roche-Bois de 17 heures à 23 heures

 

«Suite au coup de gueule que moi-même et de plusieurs autres artistes et organisateurs avons poussé après que le permis pour le grand concert que l’on voulait faire avait été refusé, la municipalité de Port-Louis nous a contactés pour essayer de relancer le projet, ce qui a abouti. On aura donc droit à un grand concert gratuit au stade de Roche-Bois ce 21 février de 17 heures à 23 heures, avec un plateau exhaustif de nos incontournables artistes reggae et seggae, jeunes comme moins jeunes. On ne pouvait organiser un concert-hommage ailleurs qu’à Roche-Bois.»

 

D’autres moments musicaux au Suffren (le 24) et à N’Joy (le 25)

 

«Nous prévoyons d’autres événements musicaux, avec notamment une soirée le 24 février dès 20 heures au Suffren avec The Prophecy, Blakkayo, Ti-Ras d’Agaléga et Captain Hooligan de Rodrigues. Les billets seront en vente à Rs 500 à la porte. Le lendemain, rendez-vous à N’Joy, dès 14h30, pour fêter le seggae en compagnie d’artistes comme le frère de Kaya, Renald Collet, qui nous vient de La Réunion, ou même le fils de Kaya, Zaria, Natir de Chamarel et Billygane.»

 

Le seggae dans les écoles (21 et 22 février)

 

«Nous poursuivons, comme l’année dernière, avec le projet Seggae dan lekol, qui vient de l’idée de transmettre le seggae, sa philosophie, son histoire, sa technique dans les écoles. Nous avons voulu ratisser plus large en incluant aussi des écoles étatiques, si tout se passe bien. Une quinzaine d’artistes iront dans autant d’écoles pour expliquer aux enfants le seggae.»   

 

Le seggae à l’Unesco débattu (sur Radio One le 22 février de 19 heures à 21 heures)

 

«Nous voulons aussi entamer des débats et des réflexions sur le seggae. Le jeudi 22 février, nous animeront des débats sur Radio One autour de deux thèmes : “L’influence du seggae 25 ans après la mort de Kaya” et “Que faut-il faire pour que le seggae soit reconnu à l’UNESCO au même titre que le reggae ou le séga?”. On espère avoir assez de pistes pour pouvoir aller dans une bonne direction dans le futur.» 

 

Et aussi...

 

Le coup d’envoi des événements autour de l’anniversaire de la mort de Kaya ont commencé dès le vendredi 16 février avec Hommage à Kaya, poète de l’amour et de la lumière, présenté par Kimberly Oxide au Centre Culturel d’Expression Française. Sinon, le 23 février, Le Sapin sera aussi de la partie avec une soirée open mic dans ses locaux à Camp-Levieux, Rose-Hill, à partir de 20 heures. Plus d’infos sur le 5749 0188.