• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

Une rencontre pour une meilleure circulation des artistes dans la région

Ceux présents ont beaucoup soulevé les difficultés pour faire naître concrètement des projets artistiques.

La parole était plus ou moins franche. Une rencontre entre plusieurs acteurs des arts dans la région a eu lieu au Café du Vieux Conseil, le mercredi 22 mai, pour discuter de la circulation des artistes et de leurs projets dans l’océan Indien, voire même au-delà. 

Comme principaux intervenants, il y avait Babara Prézeau-Stephenson, cheffe de projet pour le développement des industries culturelles et créatives à la Commission de l’océan Indien (COI), Paul Mazaka, président du Pôle Régional des Musiques Actuelles à La Réunion, Anne-Lise Violette, programmatrice et médiatrice culturelle pour la House of Digital Art à Port-Louis, Zakaria Mall, président de l’agence réunionnaise Komkifo, et Jimmy Veerapen, directeur de Culture Events and Production. Ce qui est bien aussi, c’est que plusieurs autres artistes étaient présents : DJ Avneesh, le poète Michel Ducasse, la conteuse Véronique Nankoo, la chanteuse Mélanie Pérès, entre plusieurs autres.

 

Si cette première rencontre était beaucoup plus une prise de contact où chacun s’est présenté et a partagé son expérience, ses projets en cours et ce qu’il propose pour les artistes, il a aussi été beaucoup question de subventions, notamment du côté de la COI.

 

Plusieurs ont également mis en avant les difficultés à faire naître des projets artistiques, comme les portes qui se ferment face à des personnes haut placées qui n’ont que faire des arts, avec souvent de la condescendance ou du manque de respect, ou le fait que certains ne bossent qu’avec leur petite clique sans s’ouvrir à d’autres artistes et équipes. Bref, le temps faisait un peu défaut pour approfondir tous ces aspects et comme beaucoup l’ont suggéré, ce genre de rencontres devrait se faire plus souvent. Espérons…