• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

«Ratsitatann» : un pièce mauricienne/malgache pour «enlever le flou»

Les répétitions vont bon train, sous la houlette de Rowin Naraidoo

Pour beaucoup, c’est un mythe, un personnage légendaire. Mais pour beaucoup d’autres, les interrogations demeurent. Dans le cadre du 200e anniversaire de l’exécution de Ratsitatann (202 ans cette année), déporté à Maurice le 3 janvier 1822 et jugé et exécuté le 15 avril 1822, symbole de lutte contre l’oppresseur/colonisateur britannique d’alors, une pièce de théâtre qui se met en place, avec l’apport de Mauriciens et de Malgaches. 

Le metteur en scène de ce projet, le prolifique Rowin Naraidoo, nous en dit plus sur cette pièce, dont les répétitions vont bon train, pour une présentation en avril ici et à Madagascar. «Avec cette mise en scène, ce projet sur lequel nous travaillons depuis deux ans, nous essayons d’enlever le flou autour du mythe de ce personnage légendaire. L’une des recommandations de la Commission Justice et Vérité concernait un re-trial du procès de Ratsitatann. Pour moi, il fut victime d’une machination politique.»

 

Notre interlocuteur, qui a participé au Kabarlire (festival autour du livre créole) à l’île de la Réunion récemment, ajoute que l’apport d’artistes malgaches est tout à fait logique :  «Ce drame contient surtout l’histoire de trois pays : l’île Maurice, Madagascar et l’Angleterre. Nous avons eu la chance d’avoir quatre comédiens malgaches très impliqués, dont l’un qui tient le rôle de Ratsitatann.» 

 

Sinon, voici le casting complet de cette pièce de 1h45 que l’on attend de découvrir : 

Ratsitatann : Azary Randriatsiferana
Laizafy : Rudy Luxe
Orieux : Rakeesh Seerkisoon
Commissaire de police : Shakil Ujhodha
Procureur : Ranjit Jukhoo
Avocat de la défense : Kreshan Purmah
Avocat : Dann Nowbuth
Ambassadeur malgache : Eric Juliette
James Hastie : Zahir Heesoop
Chef Juge : Salim Khodabaccus
Officier de la cour : Alain Sanspeur
Texte de liaison : Laina/Lea/Rova