• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Pascal Opera, des studios au Festival Reggae Donn Sa

Depuis un moment, ce monsieur de 38 ans fait bien le buzz avec son groupe Roots Level Band, que l’on connaît pour sa récente collaboration avec l’artiste Jonas. Ce 11 novembre, au stade de Bambous, il sera encore une fois sur scène pour la deuxième grand-messe du reggae organisée cette année. Il nous livre son ressenti. 

Le Reggae Donn Sa : «Ce sera ma deuxième grande scène avec le Roots Level Band. La première était en juillet, pour la première édition du Festival Reggae Donn Sa de cette année. Une sacrée expérience en tout cas, où nous avons accompagné Jonas, et moi, j’étais à la guitare et aux backing vocals. Cette fois-ci, ce sera différent, même si je suis sûr que l’ampleur de l’événement ne va pas diminuer. Je vais présenter plusieurs de mes morceaux, et peut-être aussi des nouveaux. En tout cas, c’est comme un rêve, car Alborosie est un artiste qui a beaucoup influencé ma musique. Vous imaginez ma joie et ma fierté d’être dans un même festival que lui, comme à ses côtés…» 

 

Le Roots Level Band et l’expérience studio : «C’est un très beau parcours pour le Roots Level Band et moi. Je me rappelle de nos débuts à Cité Richelieu dans les années 2000, où nous avons eu le soutien de plusieurs artistes de la région, dont Ras Natty Baby. Puis, on s’est laissé gagner par la vibe de jouer en studio, de donner des coups de main et d’accompagner tellement d’artistes, à tel point qu’on se disait qu’on était surtout un groupe pour les studios, avec aussi la création de mon label Opera Productions. Mais je pense qu’on a aussi voulu prouver qu’on était un groupe, tout simplement, et le fait de bosser avec Jonas sur ses projets nous a aussi mis en avant, et a enclenché plusieurs choses, comme ces participations au Festival Reggae Donn Sa.» 

 

Mon album solo : «Il y a donc ma toute nouvelle chanson qui s’appelle Tini Ferme, un reggae que j’ai concocté avec Spliff, et que vous allez sûrement découvrir le 11 novembre lors du Festival. Sinon, concernant mon album lui-même, je pense qu’il sortira d’ici l’année prochaine. J'en suis encore à une phase de réflexion, de recherche musicale avec le tempo. Bref, c’est tout un boulot créatif dans lequel je me suis lancé. On verra ce que ça donne…»

 

La deuxième date du Festival Reggae Donssa est toujours prévue ce 11 novembre au Stade Germain Comarmond à Bambous, avec comme tête d’affiche le reggaeman italien Alborosie, avec plein d’autres invités d’ici et d’ailleurs : Ras Ricky des Seychelles, Maylan Malaza de La Réunion, Kt Gorique de la Suisse et de la Côte d’Ivoire, et nos locaux Sayaa, Dagger Killa and The Soul Frequency, Pascal Opéra and the Roots Level Band. Les billets pour le festival sont en vente à Rs 800 et Rs 1 200 (VIP), en vente dans le Rezô Otayô (Tel : 466 9999) et sur le site Ticketbox.mu.  Pour plus d’infos appelez le 5842 8181.