• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Pour avoir une tortue en parfaite santé

Un environnement et une alimentation adaptés sont importants pour la bonne santé d'une tortue, nous dit le Dr Clara Bouillon.

Vous avez une tortue chez vous ou vous songez à en accueillir une. Voici tout ce dont il faut savoir pour bien s’en occuper et veiller à sa santé grâce aux conseils du Dr Clara Bouillon de la clinique veterinaire.mu. 

Elle est devenue, au cours de ces dernières années, l’un des animaux domestiques préférés de nombreuses familles. Que ce soit la tortue aquatique ou terrestre, cet animal à la carapace légendaire fascine autant qu’il intrigue. Si de nombreuses espèces de tortue bénéficient d’un statut de protection, d’autres ont su trouver leur place au sein des familles. Ainsi, savoir s’occuper d’elles comme il le faut est important pour qu’elles restent en bonne santé et puissent jouir d’une longue vie.

 

Pour garder une tortue en pleine forme, souligne le Dr Clara Bouillon de la clinique veterinaire.mu, il est important qu’elle ait un environnement et une alimentation adaptée. Premier élément essentiel, la lumière. «Tout d’abord, il est indispensable qu’elle ait accès à une source de lumière : celle du soleil si elle vit en extérieur ou des tubes UVB pour reptiles si elle est en terrarium. En effet, les rayons ultraviolets permettent aux tortues d’assimiler le calcium nécessaire à la solidification de leur carapace.» En effet, si votre tortue vit en terrarium, une lampe chauffante est nécessaire pour maintenir la température à environ 30 degrés le jour et 22 degrés la nuit. En ce qu’il s’agit de son habitat, cela va dépendre si elle vit en extérieur ou en intérieur, dit la spécialiste.

 

Dans tous les cas, son enclos doit être de taille suffisante pour qu’elle soit à l’aise. «L’idéal est un terrain avec du relief qui lui permet de se remettre plus facilement sur ses pattes si elle venait à tomber sur le dos, des zones composées de terre et de sable pour qu’elle puisse gratter et d’autres avec de l’herbe pour qu’elle puisse brouter. Elle doit disposer d’un abri ou de buissons/rochers pour pouvoir se cacher et se reposer. Des feuilles séchées, des tuiles ou pots de fleur retournés peuvent jouer le rôle d’abri.» Sans compter que son point d’eau doit être assez grand pour qu’elle puisse se baigner, mais pas trop profond pour qu’elle y entre et en sorte facilement.

 

De plus, poursuit le Dr Clara Bouillon, il est important que son enclos soit bien clôturé pour éviter les fugues, car malgré son manque d’agilité évident, la tortue peut, néanmoins, facilement escalader les clôtures ou creuser dessous. De ce fait, la clôture doit faire minimum 50 cm de haut et être enterrée sur 20-30 cm de profondeur. «Une clôture opaque est préférable parce que votre tortue sera moins tentée de fuguer si elle ne voit pas l’extérieur de son enclos. Attention si elle se promène librement dans le jardin : les accidents sont fréquents. Pour mieux la repérer, certains propriétaires colorent la carapace de leur tortue.» Si jamais accident il y a, il vous faudra contacter votre vétérinaire sans tarder. En attendant, si sa carapace a pris un sale coup, il vous faudra être vigilant. «Si la carapace est endommagée, recouvrez-la d’un linge propre et humide pour limiter la déshydratation et faites un bandage pour stabiliser les morceaux cassés.»

 

Au niveau de l’alimentation, une nourriture saine et variée est à privilégier. Et contrairement à ce qu'on peut penser, quelques feuilles de verdures ne suffisent pas. «Les tortues sont herbivores et pour être en bonne santé, elles ont besoin d’un régime alimentaire varié et équilibré, la salade ne leur suffit pas. Les végétaux qu’elles mangent doivent leur apporter deux fois plus de calcium que de phosphore pour avoir une belle et solide carapace. Il y a des aliments qu’elles peuvent consommer tous les jours : des feuilles de betterave ou de radis, du céleri, tous les types de choux, du cresson, de l'hibiscus (feuilles et fleurs), des endives, de l'épinard, du persil et des tiges de brocolis», conseille la vétérinaire.

 

Une autre idée serait de planter certaines de ces plantes dans leur enclos pour qu’elles puissent se servir quand elles le souhaitent. Et, en guise de gourmandise, elles peuvent de temps en temps – une fois par semaine – consommer de l’orange, de la papaye, des figues et des fruits rouges. «Par contre, certains fruits et légumes ne sont à distribuer qu’une à deux fois par mois maximum : ananas, avocats, bananes, carottes, concombres, courgettes, mandarines, mangues, melons, raisins, pommes, tomates.» Ce qu’il faut savoir aussi, c’est qu’il ne faut pas donner plus de 10% de fruits dans la ration afin d’éviter les diarrhées. «Il est important d’avoir un certain équilibre entre les aliments durs et mous pour que la tortue use correctement son bec corné et pour éviter ce qu’on appelle le "bec de perroquet".» Finalement, il y a des aliments à bannir totalement de l’alimentation de la tortue au risque de la rendre malade. Parmi, les croquettes pour chats et chiens, les produits laitiers, les fruits de mer, les pâtes, le pain, les pommes de terre, le riz, les viandes, les champignons, le chou-fleur, les haricots verts ou secs, le maïs, l’ail et l’oignon.

 

Si les conseils donnés par le Dr Clara Bouillon sont respectés, votre tortue devrait être en pleine forme. Néanmoins, souligne la spécialiste, il est important de rester attentif et vigilant. «Il ne faut cependant pas oublier de bien observer sa tortue : une baisse d’appétit, un bec ouvert, une respiration sifflante, un nez qui coule, des tâches ou un ramollissement de la carapace sont des signes qui doivent vous alerter et nécessitent une visite chez le vétérinaire.» Vous voilà prévenu !