• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Parvovirose canine : comment éviter le pire ?

Si votre toutou présente des signes de parvovirose, il faut immédiatement l'emmener chez le vétérinaire.

Nos amis à quatre pattes font partie intégrante de nos vies et de notre quotidien. Considérés comme des membres incontournables de notre famille, on veut les cajoler et prendre soin d'eux pour qu'ils soient en pleine forme. À 5-Plus, nous les adorons aussi et vous proposons une nouvelle rubrique qui leur sera entièrement consacrée. Cette semaine, le Dr Jowad Timol nous parle de la parvovirose canine.

Votre chien est tout raplapla. Il vomit et a de la diarrhée. Dans votre tête, le diagnostic est tout trouvé. Il a de la gastro-entérite. Comme chez les humains, nos animaux à quatre pattes souffrent aussi de cette maladie infectieuse connue chez eux comme la parvovirose.

 

Maladie canine aussi fréquente que redoutée, elle doit être prise en charge rapidement si on veut que notre fidèle compagnon retrouve une forme olympique et se remette à gambader partout.

 

D’abord, il est important de faire attention aux signes qui prédisent la présence de ce parvovirus. Et ils sont nombreux. Outre les vomissements, votre animal peut aussi être nauséeux, souffrir de douleurs abdominales, avoir de la fièvre, être faible et ne pas avoir l’appétit. Un signe tardif est une diarrhée sanglante, souligne le Dr Jowad Timol.

 

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’une fois que le virus a atteint les intestins et la moelle osseuse, il va provoquer des vomissements et des diarrhées hémorragiques très impressionnantes chez votre camarade qui sera au plus mal de sa forme. Pire, la contamination par la moelle osseuse va provoquer une chute du nombre de globules blancs, ce qui va entraîner un déficit des défenses immunitaires, le rendant de ce fait encore plus vulnérable aux autres maladies. Vous en conviendrez, ce scénario fait encore plus peur et doit être déjoué à tout prix. Ainsi, pour éviter d’en arriver là, il faut veiller au grain.

 

Si vous remarquez un ou plusieurs symptômes, filez chez le vétérinaire le plus rapidement possible. L’important, explique le vétérinaire, est de le soigner mais surtout d’éviter que son état ne développe des complications. «C’est l’une des maladies infectieuses les plus importantes chez le chien, qui peut être fatale ou avoir des conséquences à long terme. Virale et très contagieuse, elle est souvent mortelle, en particulier chez les chiots à faible taux d'anticorps maternels et chez les chiens non vaccinés. Le risque de maladie entraînant la mort après 2-12 jours est particulièrement élevé. Si la mère est vaccinée chaque année, les chiots auront plus de chance de résister à cette maladie.»

 

En effet, les chiots âgés entre 2 et 16 semaines ainsi que les chiens âgés sont les plus vulnérables. Comme le virus est extrêmement coriace, souligne le vétérinaire, il peut survivre dans son environnement pendant longtemps. Vous vous demandez sûrement comment votre toutou a bien pu attraper ça ? «L’infection peut être transmise par contact avec un chien malade ou par des excréments apportés à la maison sur la semelle des chaussures des propriétaires ou des visiteurs.»

 

Une fois les symptômes confirmés, il faudra agir vite. Réhydratation immédiate et médicaments appropriés lui seront administrés. «Le traitement administré par votre vétérinaire doit être suivi de près. Même avec le bon traitement, les chances de survie ne sont que de 70 %. Il peut prendre jusqu'à 7 jours pour que votre chien soit mieux et jusqu'à 7 jours pour qu'il puisse commencer à manger.»

 

Une fois tiré d’affaire, vous pourrez alors pousser un ouf de soulagement. Malheureusement, la seule prévention possible contre la parvovirose reste la vaccination. Ceux qui ne le sont pas ou pas encore sont beaucoup plus à risque. «Les chiens peuvent être protégés contre la parvovirose par la vaccination. La première vaccination pour les chiots peut être faite à partir de 4 semaines et il y a deux vaccinations de rappel à un intervalle de deux semaines et une vaccination de rappel annuelle», lance le Dr Jowad Timol. Vous l’aurez compris, la vaccination n’est pas quelque chose à prendre à la légère si vous voulez que votre animal de compagnie soit en pleine forme.

 


 

Veterinaire.mu : bien plus qu’une clinique pour animaux

 

 

Créé par le Dr Jowad Timol il y a quelques années, veterinaire.mu est un vrai one-stop shop en matière de santé (mais pas que) pour nos amis à quatre pattes. La clinique, qui se trouve à l’avenue des Flamands, à Albion, propose des soins préventifs, des soins d'urgence et de maladie, des soins dentaires, des conseils nutritionnels et de la gestion du poids, des microchips, des soins gériatriques, la chirurgie, le diagnostic en clinique avec l'équipement de pointe, oncologie, dermatologie, ophtalmologie, orthopédie, cardiologie, entre autres. Et puisque veterinaire.mu se veut être une clinique complète, on y trouve aussi un service de toilettage professionnel, une boutique pour faire du shopping, des aliments sains et des régimes, un service de transport, une pharmacie vétérinaire, un service de chenil et une garderie, tout ça pour votre animal de compagnie. Pour des infos, vous pouvez appeler sur le 5701 3873 ou le 238 5345. L’adresse mail contact@veterinaire.mu est aussi disponible.