• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

La conjonctivite chez le chien : comment la repérer et la soigner ?

Le Dr Minah Rarivo nous explique les différentes raisons pouvant provoquer une conjonctivite.

Comme l’humain, le chien souffre aussi de conjonctivite. Le Dr Minah Rarivo de la clinique veterinaire.mu nous explique comment reconnaître les signes de la présence de cette inflammation de l’œil et les bons gestes à adopter…

Si vous avez remarqué que votre toutou a l’œil ou les deux yeux rouges et qu’il essaie de les gratter avec ses pattes, il s’agit fort probablement d’une conjonctivite. Il s’agit d’un mal bénin assez fréquent chez nos amis à quatre pattes. Explication de la vétérinaire Minah Rarivo sur cette inflammation de l’œil. «La conjonctive est la membrane à l’intérieur de la paupière, tapissant le globe oculaire, normalement de couleur blanche. Elle recouvre aussi la membrane nictitante. Quand il y a inflammation de la conjonctive, elle devient rouge, parfois enflée, on parle alors de la conjonctivite. Chez le chien, la conjonctivite est un cas assez fréquent. Elle peut être due à de nombreuses causes et peut se manifester sous plusieurs formes.»

 

Le premier signe dont on ne peut pas passer à côté, c’est la rougeur des yeux. En effet, explique la spécialiste, ce symptôme indique très souvent la présence d’une irritation de l’œil. «On reconnaît la présence d’une conjonctivite simple à l’hyperhémie conjonctivale : les vaisseaux, fins et arborescents de la conjonctive des yeux se dilatent et deviennent visibles. Les yeux sont rouges. Des écoulements séreux (liquides et transparents) ou purulents (épais et jaunes) dans l’angle interne de l’œil peuvent apparaître. Les conjonctives peuvent être gonflées. Parfois, elles sont si gonflées qu’on ne voit plus l’œil. Les paupières sont collées. La troisième paupière devient visible alors que normalement c’est presque invisible. Et l’œil peut être douloureux.»

 

Ce qu’il faut savoir c’est qu’il en existe différents types qui n’ont toutes pas les mêmes causes. D’abord, il y a la kérato-conjonctivite sèche qui apparait après une anomalie du film lacrymal et provoque une sécheresse excessive de l’œil lorsqu’il y a une défaillance au niveau de la production des larmes. «L’œil devient alors vulnérable à l’irritation par les poussières ou même le vent, entraînant ainsi une conjonctivite avec kératite qui peut être uni ou bilatérale.»

 

La conjonctivite peut aussi être d’origine bactérienne ou virale, souligne le Dr Minah Rarivo : «L’œil infecté et la paupière sont rouges, humides et irrités et du pus peut s’écouler ou former des petits amas collants.» Par contre, la conjonctivite allergique est provoquée par une réaction allergique à plusieurs éléments divers. «Certains chiens sont plus sensibles à certains allergènes, comme le pollen, les acariens, la poussière... Ainsi, selon l’allergène en cause, le chien peut être touché tout au long de l’année ou lors de certaines saisons, notamment au printemps. Cette forme de conjonctivite est généralement bilatérale et se caractérise par des yeux rougis et larmoyants.»

 

Par ailleurs, la conjonctivite peut aussi être la conséquence d’un traumatisme, c’est-à-dire d’une atteinte de l’œil provoquée par un coup, un choc, une blessure, un projectile ou encore une griffure. «La réaction inflammatoire survient alors en réaction à la blessure de l’œil. Il est impératif de se rendre au plus tôt chez le vétérinaire pour soigner l’œil touché afin d’éviter toute aggravation comme la survenue d’un ulcère de la cornée qui est très douloureux.» La présence d’un corps étranger dans l’œil, comme de l’herbe, du sable ou de la poussière va faire rougir l’œil. «Il va rougir en raison de l’inflammation et devenir larmoyant. Le chien peut chercher à se gratter pour tenter de retirer ce qui le gêne.»

 

Finalement, il y a la conjonctivite provoquée par des anomalies anatomiques. «Par exemple, on note l’ectropion (l’enroulement de la paupière vers l’extérieur), l’entropion (l’enroulement de la paupière vers l’intérieur), le distichiasis (la croissance des cils en contact avec la surface de l’œil) ou le trichiasis (la croissance des cils vers le globe oculaire). La conjonctivite peut toujours se répéter si on ne corrige pas l’anomalie», poursuit notre interlocutrice.

 

Ainsi, si vous remarquez que votre fidèle compagnon a les yeux rouges pendant plusieurs jours, a les yeux fermés ou s’il a des écoulements anormaux en plus de son œil rouge, le mieux à faire est de l’emmener chez un vétérinaire. «Il fera, en plus de son examen clinique général, un examen ophtalmologique complet. S’il suspecte qu’une maladie systémique est responsable de la conjonctivite du chien, il fera des tests ou des examens complémentaires. En plus des traitements des causes de la conjonctivite ou des maladies systémiques associées à la conjonctivite, le vétérinaire va donner des collyres à mettre dans l’œil de votre animal pour diminuer l’inflammation.» Une fois traité, votre toutou se sentira bien mieux et retrouvera sa forme habituelle.