Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • L’affaire du «bébé décapité» à l’hôpital de Pamplemousses - Vicky et Sweta : «Nous n’arrivons toujours pas à faire le deuil de notre enfant»
  • Elle fait face pour la seconde fois à un cancer - Diane Colimalay : «Je ne peux pas me résoudre à laisser une maladie me dominer»
  • Moi, survivant du cancer...
  • En convalescence après avoir été poignardé par sa compagne - David Azie, 28 ans : «Nou finn pardonn nou kamarad»
  • EURO 2020 : Les coaches mauriciens sur le grill
  • EURO 2020 : Les pronostics des jeunes fans
  • Séquestré et battu à mort à Karo Kalyptis : Desveaux Augustin, victime d’un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue ?
  • My Body, My Choice, My Voice : ils s’unissent contre la vaccination obligatoire
  • Accidents fatals : des nouvelles victimes, des familles dévastées par la douleur
  • JO 2021 - Haltérophilie : Roilya Ranaivosoa qualifiée pour Tokyo

Initiative 30:30 : des chaussures en mode zéro déchet

Priya Ramkissoon compte beaucoup sur l'expertise de Girard, le coordonier.

Le Shoe Project by 30:30 est une initiative sociale d’Imiloa, plateforme dédiée aux artisans locaux, qui vise à réduire les déchets à travers un projet environnemental durable. Priya Ramkissoon et son équipe fabriquent ainsi des chaussures à partir de pneus usagés. 

Promouvoir la mode éthique en mettant sur pied une stratégie de développement durable, soutenir le savoir-faire local en mettant de l’avant le talent des artisans mauriciens pour atteindre un produit zéro déchet. C’est là l’objectif du Shoe Project by 30:30, projet social mis en place par Imiloa, plateforme dédiée aux artisans, à vocation sociale. L’initiative 30:30, explique Priya Ramkissoon, directrice et fondatrice d’Imiloa, est née dans un premier temps afin d’aider les femmes à travers des formations, un accompagnement et un soutien pour qu’elles puissent devenir autonomes et indépendantes. «J’ai mis sur pied notre initiative 30:30 pour honorer ma meilleure amie, Sheena Patel, que j’ai tristement perdue à cause du cancer. C’était un objectif proche de la sienne de créer une plateforme pour autonomiser les individus et les communautés ainsi que pour encourager la durabilité et limiter l’impact que nous avons sur notre environnement.»

 

Ce projet, explique l’entrepreneure, est une initiative visant à autonomiser les personnes confrontées à des obstacles en matière d’employabilité, en offrant une formation qui débouche sur un travail flexible et bien rémunéré dans la fabrication de produits artisanaux à partir de déchets et de ressources durables. «Ayant fondé Imiloa en 2012 et ayant une expérience et des connaissances variées dans le domaine de l’artisanat créatif, il était naturel d’inclure l’importance de la durabilité dans notre concept», explique Priya Ramkissoon.

 

Si au cours de ces dernières années, Imiloa a travaillé sur plusieurs projets et produits durables, le tout dernier est le Shoe Project by 30:30 qui consiste à fabriquer des chaussures à partir de pneus usagés. «Ce projet de chaussures représente les valeurs et les missions de notre initiative dans la réduction des déchets, le maintien de l’artisanat traditionnel, la création d’emplois, l’autonomisation et la concentration sur l’importance de la production locale.» Cette conviction s’est davantage renforcée avec la crise sanitaire Covid-19 qui est venue tout chambouler sur le plan économique, remettant en question le monde des affaires et du commerce de bien des manières.

 

Si beaucoup ont dû s’adapter et se réinventer pour faire face à cette nouvelle conjoncture, ils ont surtout réalisé l’importance de valoriser le made in Moris.  «Le projet de chaussures a commencé avec ma concentration sur le développement des talents locaux, l’utilisation des ressources locales et la concentration sur la production locale. La Covid-19 et les conséquences du confinement ont été des leçons pour nous tous. Cela a souligné l’importance de devenir encore plus ingénieux et a mis en exergue la nécessité d’adopter une direction plus durable et de ne pas être si dépendant des forces extérieures, comme les matériaux venant de l’étranger, entre autres.»

 

Pneus usagés

 

Pour créer ces chaussures, Priya Ramkissoon s’est tournée vers des partenaires locaux qui croient et soutiennent cette cause. «Nous nous intéressons aux entreprises, organisations et commerçants indépendants et prenons en charge leurs déchets. Actuellement, nous recevons des déchets textiles des usines textiles, des entreprises de rembourrage, des ONG et des tailleurs et, bien sûr, nos pneus et ensuite nous compilons, concevons et créons.»

 

Aider à réduire au maximum les déchets en créant des chaussures est un projet audacieux qui a pu voir le jour, confie Priya Ramkissoon, grâce au talent et à la collaboration de Girard, un cordonnier de carrière, avec qui elle a appris à fabriquer ces chaussures originaux. «Ce projet ne se serait jamais concrétisé sans le talent incroyable de Girard, un cordonnier qui a plus de 30 ans d’expérience. Il est une encyclopédie en matière de chaussures. Il m’a beaucoup appris et je suis très reconnaissante d’avoir pu apprendre de lui. De la mise au point de nos créations et de la création de ces chaussures de manière zéro déchet, il a été essentiel dans le processus. Et Philo, notre fournisseur de pneus, un commerçant indépendant équipé d’un tel savoir-faire, m’a éclairé sur l’utilisation du pneu et fourni des conseils utiles.»

 

De la conception à la fabrication, tout est entièrement réalisé à la main. «Ensemble, nous proposerons de nouveaux produits durables inspirants à un public diversifié dans tous les secteurs.» Avec le Shoe Project by 30:30, Priya Ramkissoon et son équipe veulent arriver à créer une conscience environnementale qui soutiendra les individus et leurs idées en utilisant la créativité et les méthodes culturelles pour un changement positif au niveau local, régional et national.