Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Hippisme - 4e journée : Rule The Night dans un finish qui enflamme le public

Rule The Night a fait preuve de combativité hier pour dominer Wall Tag qui l’avait devancé dans leurs deux précédentes confrontations.

Superbe arrivée dans l’épreuve principale d’hier avec un mano à mano entre Rule The Night et Wall Tag, un duel qui a tenu en haleine le public, de retour sur l’hippodrome. A l’arrivée, Rule The Night a dominé l’alezan de Vincent Allet, dont le jockey Jeannot Bardottier a vu une objection contre le gagnant rejetée par les commissaires.

Rule The Night n’avait pas justifié sa cote de favori à son retour en piste le 20 juin dernier lorsqu’il prit la 3e place derrière Al Mariachi et Wall Tag. Si pour d’aucuns, cela a été une petite déception, pour d’autres, en revanche, cette 3e place était porteuse d’espoir puisque Rule The Night dispu-tait, ce jour-là, sa première course après une grave colique qui l’avait grandement perturbé fin fé-vrier-début mars. Pour son entourage, il fallait tout recommencer à zéro puisque le cheval se trou-vait alors dans un piteux état. «Il avait besoin de sa première course cette année, une sortie qui lui a fait du bien. Mais sur le papier, c’était difficile de prédire sa victoire contre Wall Tag cette fois», a déclaré l’assistant-entraîneur Soodesh Seesurrun après la course.

 

Hier, Rule The Night  se mesurait à Wall Tag, avec lequel il a souvent livré duel. S’il a déjà dominé Wall Tag, ce dernier l’a, en revanche, devancé dans leurs deux dernières confrontations. D’abord, lors de la victoire de Wall Tag en novembre de l’année dernière, puis le 20 juin dernier quand ce dernier prit la 2eplace derrière Al Mariachi alors que Rule The Night, lui, arrivait troisième.

 

Hier, ces deux chevaux ont offert au public présent un spectacle de haute facture dans la ligne droite, car leur mano à mano était palpitant. A l’arrivée, Rule The Night, qui rendit un kilo à son illustre adversaire s’est imposé par 0.15 longueur. Après la course, le jockey Bardottier a essayé de renverser le résultat en sa faveur en logeant une objection contre le gagnant pour une interfé-rence alléguée en ligne droite, mais les commissaires, après enquête, ont maintenu Rule The Night à la première place, jugeant que les deux chevaux ont changé de ligne dans le sprint final.

 

La course était menée à un bon rythme par Al Mariachi, qui n’eut aucune peine à s’emparer du commandement. Il menait devant Wall Tag alors que Rule The Night, après avoir causé une légère interférence au passage du but pour la première fois, vint se positionner derrière l’alezan d’Allet et précédait Haylor, Silken Prince et Perovskia, lequel était poussé à l’extérieur au 1300m.

 

Al Mariachi creusait l’écart à l’avant à l’entame de la descente. Le chronomètre affichait 25.55s et 36.75s pour les premiers 400 mètres et 600 mètres respectivement et Allyhosain gardait le con-trôle de sa monture, laquelle ne réalisa un premier 10s qu’après le 600m. Wall Tag restait dans son sillage alors que Juglall sur Rule The Night décala sa monture pour se mettre dans une position de-vant lui permettre de défier Wall Tag.

 

Sentant le danger, Bardottier quitta lui aussi la corde pour ne pas se faire piéger. Aurait-il dû le faire quelques foulées plus tôt ? La question reste posée.  Wall Tag accrocha Al Mariachi alors que Rule The Night était déjà presque à sa hauteur. Ayant eu, semblait-il, le «first run» au dernier tournant, Rule The Night prit la tête au 200m à un moment où Wall Tag était pris en sandwich entre l’éventuel vainqueur et Al Mariachi qu’il débordait.

 

La suite ? Un superbe match entre ces deux chevaux et leur jockey respectif. Bardottier, sur Wall Tag, refusait de s’avouer vaincu tandis que Juglall, sur Rule The Night, jetait tout son poids dans la bataille. Wall Tag revenait fort et semblait même avoir pris, sur une ou deux foulées, l’avantage, mais Rule The Night, dans un sursaut d’orgueil, fit la différence au courage.

 


 

Le public répond présent

 

Sevré d’accès sur l’hippodrome lors des trois premières journées qui ont eu lieu à huis clos sur ordre des autorités gouvernementales, le public a répondu présent hier. Pour la première fois de la saison, le Champ de Mars était ouvert au public et la présence des turfistes-parieurs a permis à l’hippodrome de retrouver ses couleurs et son ambiance habituelle. Du reste, entraîneurs, jockeys et officiels ont salué le retour du public sur le champ des courses.