• Boxe thaï : première édition de «La Nuit des Nak Muay»
  • Badminton : les Internationaux de Maurice à Côte-d’Or
  • Trois univers artistiques à découvrir
  • Handicap et vie professionnelle : un pas de plus vers l’inclusion
  • Mayotte au rythme des crises
  • Une rare éclipse totale traverse l’Amérique du Nord : des Mauriciens au coeur d’un événement céleste spectaculaire 
  • World Thinking Day : les guides et la santé mentale
  • Mama Jaz - Sumrrà : prendre des risques musicaux avec le jazz
  • Karine Delaitre-Korimbocus : Kodel, une nouvelle adresse dans le paysage de Belle-Rose
  • Oodesh Gokool, le taximan attaqué au couteau : «Mo remersie piblik»

Élection présidentielle et législatives françaises 2022 - Liliane Binard : «Même de Maurice, nous pouvons faire la différence»

Membre fondateur du Comité FDE de soutien de Maurice pour la réélection d'Emmanuel Macron, l’auteure qui vit à Maurice depuis 13 ans nous parle de sa démarche, de son intérêt pour la politique et de son souhait d’une réélection de l’actuel président français. 

Expliquez-nous votre démarche.

 

Je suis à l’initiative de ce comité qui regroupe les Français de l’île Maurice qui soutiendront la candidature d’Emmanuel Macron pour les présidentielles. Il ne s’est pas encore porté candidat mais nous estimons que ça ne saurait tarder maintenant puisque les élections sont pour le 10 et le 24 avril. D’ailleurs, j’aimerais bien passer un message aux Français de l’île : ils ont jusqu’au 2 mars pour s’inscrire sur les listes consulaires afin de pouvoir voter. C’est important que chacun s’exprime, qu’on soutienne Macron ou pas. Chaque action compte, chaque voix compte. Même d’ici, nous pouvons faire la différence, d’où mon engagement.

 

Est-ce que les Français de Maurice sont tournés vers ces élections ?

 

Je pense que oui. En tout cas tout autant et peut-être même plus qu’en France puisque comme dans le monde entier, que ce soit à Maurice, en France ou ailleurs, il y a un certain désintérêt pour la politique et pour les élections. En parler, participer, ça nous rattache à notre pays. Je vais bientôt organiser une rencontre en ligne avec ceux qui s’inscrivent au Comité, puis nous passerons au présentiel. Pour retrouver les activités du comité (et pour vous inscrire), vous pouvez vous connecter au groupe Facebook du Comité FDE de soutien de Maurice pour la réélection d’Emmanuel Macron.

 

Pourquoi Macron ?

 

J’ai toujours fait du social. En France, puis à Maurice. C’était ça mon investissement personnel. Je me suis intéressée un peu tardivement à la politique lorsque Macron s’est présenté parce qu’il n’appartenait pas à un parti politique, ce n’était pas un politicien de carrière. Il avait l’expérience du monde de travail, de l’entreprise et est un bon gestionnaire, j’estime que c’est essentiel. Et puis, j’ai toujours vu qu’il avait une importante force de travail. Ça m’a impressionnée dès le départ et je me suis inscrite assez rapidement, avant qu’il ne soit élu, à la République en Marche.

 

Qu’apportera une réélection de Macron aux Français à Maurice ?

 

Il a fait beaucoup de choses pour les Français, notamment pour ceux qui vivent en territoire étranger. Pendant la Covid, il y a eu des aides très importantes qui ont été octroyées aux compatriotes qui avaient du mal à s’en sortir. J’ai en mémoire le cas d’une jeune Française, mariée à un Mauricien, qui se trouvait en difficulté après une perte d’emploi. La France les a beaucoup assistés. Nous avons également une prise en charge pour les enfants français au lycée par l’État (ils sont scolarisés quasiment gratuitement). C’est très important. Macron et toute son équipe sont aussi vraiment à l’écoute.

 

Est-ce que vous suivez la politique locale ?

 

Je ne suis pas mauricienne et je ne peux pas voter. Mais je m’y intéresse, bien sûr. À l’histoire, au fonctionnement même qui est très différent de celui de la France. Ce qui m’étonne, c’est que beaucoup de Mauriciens comprennent les rouages de ce système complexe, les jeux des alliances qui ne sont pas toujours faciles à suivre. Ce que je trouve aussi très positif, c’est le Best Loser System. Je sais qu’il fait l’objet de contestations mais je le trouve beau, applicable à Maurice mais pas forcément partout, et important au vu du nombre de communautés dans l’île.