• De nouvelles têtes à la conquête de «B-Town»
  • Et on patiente pour «Black Panther» !
  • Wolf Warrior 2 : Gros «boom boom» en terre africaine
  • Il était une fois…  «50 nuances plus claires»
  • Comme des moules à leur rocher
  • National Division One : L’AS Vacoas/Phoenix en force
  • Championnats nationaux : Port-Louis flambe
  • Coupe de la CAF 2018 : L’ASPL 2000 fait durer le plaisir
  • Jeux de la CJSOI : Le Baby Club M U17 s’active
  • Republic Cup 2018 : Deux matchs pour le coup d’envoi

Shabnam Banon : L’autodidacte du maquillage

La Make-up Artist travaille actuellement sur un nouveau projet : son propre fashion show.

Le talent ne s’apprend pas. Shabnam Banon y a toujours cru. Elle n’a pas fait de grandes écoles ou suivi des formations. Pourtant, son talent ne fait pas de doute. Make-Up Artist depuis deux ans, Shabnam Banon, 30 ans, a inscrit son nom sur la place des professionnels du maquillage. «Je n’ai jamais suivi de formation. Tout ce que je sais faire, je l’ai appris par moi-même. Je suis constamment en train de faire des recherches pour rester en prise avec les tendances du moment», explique la jeune femme. 

 

Spécialisée dans le maquillage oriental pour les mariées, cette jeune maman de trois filles laisse parler son art avec la coiffure et le stylisme dédié au hijab. Pourtant, au départ, Shabnam Banon ne se destinait pas à une carrière dans le domaine. «Au début, c’était juste une passion. J’aimais beaucoup me maquiller et ça s’arrêtait là», souligne la jeune femme. 

 

Petit à petit, elle débute en aidant les filles avec le maquillage pendant les mariages, les fiançailles et autres célébrations. Face aux compliments, l’idée de se lancer à son compte commence à germer dans son esprit. Encouragée par ses proches, elle se lance et ouvre, il y a un peu plus d’un an, son salon de beauté à Curepipe. Elle y propose non seulement des séances de maquillage mais aussi des soins du visage, des coiffures et la préparation des mannequins pour les photoshoots

 

Une de ses dernières créations a d’ailleurs remporté un franc succès sur les réseaux sociaux, autour du thème Élégance florale. La jeune femme a maquillé, transformé et sublimé plusieurs filles à l’occasion d’une séance photo réalisée par l’équipe de StoryMakers. «Je voulais briser les stéréotypes sur les femmes violées pour qu’on puisse avoir un nouveau regard sur elles», explique Shabnam Banon. 

 

Aujourd’hui épanouie et forte de son parcours, elle nourrit de nouveaux projets, dont un grand fashion show qui portera son nom. Ce sera, promet-elle, pour bientôt.