• Première femme au poste de vice-Premier ministre : Regard féminin sur la nomination de Fazila Daureeawoo
  • Miss University Africa : Lorianne Nadal, une couronne au service de Maurice
  • Accident fatal : Les rêves brisés de Shika, 18 ans
  • Agnès Marie : 107 ans d’une belle vie célébrés
  • Hippisme 35e journée | Victory Team en l’absence d’Ernie
  • PMU Moris prend son envol
  • American Assassin : le jeune et le vieux flingueur
  • Lego Ninjago : le film | Lager papa-piti
  • La ligue super-héroïque est là !
  • Tumhari Sulu : pour un talk-show… chaud

Dans le studio 357 de Yovani Chowrimootoo

La gérante vous ouvre les portes de son salon tout neuf.

Destination le nord du pays où une équipe sympathique vous attend. Celle-ci promet de sublimer vos têtes et de mettre des couleurs dans votre vie. Cap sur Goodlands, au Studio 357.

Une adresse : Goodlands (à côté de MTML). Deux couleurs : le blanc et le noir. Un chiffre : le 357 (un nombre qui symbolise la confiance). Un sourire : celui de Yovani Chowrimootoo. L’accueil est chaleureux, l’atmosphère zen. Dans cet espace, les visages se transforment, se parent de couleurs et affichent bonne mine. Les têtes sont sublimées, avec les cheveux qui surfent sur toutes les tendances. Car dans ce salon ultra-moderne (en phase avec une marque internationale), une équipe de professionnels prend tout en main – la coiffure, les ongles, les soins du visage, le maquillage – pour ces dames qui veulent changer de look et briller, le temps d’une sortie. 

 

Si l’aventure du Studio 357 – avec son espace de coiffure, sa cabine de soins et son coin manucure – vient de débuter dans ce village du nord du pays, voilà quelques années déjà qu’il brille dans le paysage d’Ébène (Nexteracom, Tower 2, First Floor, Cybercity). «On a voulu ouvrir une branche à Goodlands et offrir le même service professionnel et de qualité pour les femmes qui habitent dans cette région de l’île», explique Yovani, gérante des lieux. Elle fait son petit bonhomme de chemin dans l’univers de la coiffure et de l’esthétisme. Son moteur dans la vie : «Sublimer la femme, l’aider à se sentir bien dans sa peau, à se sentir belle tout simplement.» Chaque sourire de satisfation, chaque remerciement d’une de ses clientes la conforte, aujourd’hui, dans son choix de carrière.

 

C’est pour autant de raisons qu’elle se fait un devoir d’être toujours à la page «pour proposer le meilleur à ses clientes». Ambiance sympathique, équipements de pointe et produits de renom sont primordiaux pour elle. Sa touche personnelle : toujours être à l’écoute de ses clients : «Je les conseille en faisant en sorte de respecter leur désir.»

 

Mise en forme, coupe, soins esthétiques – manucure, pédicure, épilation –, brushing, effilage, traitement, rebonding (soin à la kératine), haute coiffure, shampooing, make-up, microdermabrasion, waxing, coloration et mèches, entre autres… Nul besoin de vous couper les cheveux en quatre, l’équipe de Yovani tire toutes les ficelles de la coiffure pour que les têtes se mettent sur leur trente-et-un : «Nous mettons en pratique les dernières tendances, comme les mèches de couleur miel ou un carré plongeant, qui sont très demandés actuellement.» Mais Studio 357, ce n’est pas que la coiffure. 

 

Yovani s’est donné une nouvelle mission : faire percer de nouveaux talents dans le milieu. Ainsi, Studio 357 se veut aussi être une plateforme où foisonneront de nouveaux talents. «L’idée derrière est d’encadrer les jeunes et de leur donner les outils pour qu’ils arrivent à faire éclore leur beauté et leur potentiel», explique Anben Chowrimootoo,l’époux de Yovana. À venir donc : photoshoots (à gagner), séances de coaching (en mannequinat ou pour devenir street hostess), le tout fait dans les normes, avec un contrat et une possibilité de travailler pour et avec le salon, et d’être visible sur Facebook et un site Web. «C’est une façon de valoriser les jeunes», poursuit Anben. 

 

Son épouse et lui veulent créer un nouveau dynamisme à Goodlands. «Nous envisageons aussi à l’avenir de former de jeunes coiffeurs», disent-ils, en invitant ceux qui le veulent à venir pousser la porte de leur Studio 357.