• Première femme au poste de vice-Premier ministre : Regard féminin sur la nomination de Fazila Daureeawoo
  • Miss University Africa : Lorianne Nadal, une couronne au service de Maurice
  • Accident fatal : Les rêves brisés de Shika, 18 ans
  • Agnès Marie : 107 ans d’une belle vie célébrés
  • Hippisme 35e journée | Victory Team en l’absence d’Ernie
  • PMU Moris prend son envol
  • American Assassin : le jeune et le vieux flingueur
  • Lego Ninjago : le film | Lager papa-piti
  • La ligue super-héroïque est là !
  • Tumhari Sulu : pour un talk-show… chaud

Panoptix : Les lentilles de contact qui révolutionnent le monde de l’optique

Le Dr Veereshappa Akki explique les multiples bienfaits de ces lentilles de contact permanentes.

Myopie, hypermétropie, presbytie, cataracte… Ce sont autant de problèmes de vue qui nécessitent généralement le port de lunettes. Sauf que depuis peu, les lentilles multifocales Panoptix pliables ont fait leur entrée dans l’univers de l’optique. Celles-ci sont désormais disponibles à Maurice, sur une initiative du Dr Agarwal’s Eye Hospital, à Ébène. Découverte.

Vendredi 27 octobre. Nous avons rendez-vous au Dr Agarwal’s Eye Hospital. Il est 14h30 lorsque nous pénétrons les lieux, en traversant la galerie de lunettes se trouvant à l’entrée de l’hôpital. Direction : la réception, où nous accueillent, tout sourire, deux charmantes demoiselles. La première étape, c’est de remplir la fiche d’enregistrement, comme tout nouveau patient. Une fois cette étape effectuée, nous procédons à un eye test, obligatoire, avant d’être référés à un des spécialistes de l’établissement. 

 

Nous patientons donc dans la salle d’attente bondée où règne un silence pesant. Nous apprenons alors qu’habituellement, il n’y a pas grand monde les après-midi. Mais ce vendredi 27 octobre est une exception. «Le chirurgien est rentré après trois jours au Mozambique pour des interventions urgentes. Tous ses rendez-vous à Maurice ont été décalés. C’est pour cela qu’aujourd’hui, c’est rempli», explique le responsable de communication de l’établissement, Darish Ramtohul.  

 

En attendant de se faire ausculter, nous jetons un coup d’œil aux alentours. Ici des posters expliquant la structure de l’œil et là des infirmières posées qui s’affairent à mettre des gouttes dans les yeux des patients. «Cela permet la dilatation des pupilles pour un meilleur examen des yeux. Seuls certains patients y ont recours, comme les diabétiques», nous explique-t-on. Après 15 minutes d’attente, c’est parti. Nous entrons dans une petite pièce équipée d’appareils high-tech. 

 

Nous commençons par la prise de la tension des yeux, suivie de l’examen de la vision. Par la suite, l’unité de réfraction, une mallette à vue, est disposée sur la table, contenant des lunettes d’essai, une échelle d’acuité et une plaque d’essai. Nous procédons à l’essayage de différentes lunettes d’essai, tout en lisant des alphabets sur un écran. Une fois que nous avons terminé, nous sommes de nouveau dirigés vers la salle d’attente pour être vus par le spécialiste.

 

C’est le Dr Veereshappa Akki, chirurgien praticien au Dr Agarwal’s Eye Hospital, qui nous reçoit. Dans le cabinet, les appareils utilisés impressionnent. C’est que le Dr Agarwal’s Eye Hospital, centre mondial de soins oculaires, se veut à la pointe de la technologie, avec des machines chirurgicales importées des États-Unis et de l’Allemagne. Une fois que nous sommes installés, le docteur approche le biomicroscope qui permet d’observer la structure externe et interne de l’œil. En attendant les résultats, nous profitons de l’occasion pour en savoir plus sur les nouvelles lentilles Panoptix. 

 

A vie

 

«C’est une grande première dans l’océan Indien. Les lentilles multifocales Panoptix pliables viennent d’Amérique, avec des filtres UV et de lumière bleue lors de l’opération, afin de corriger la vision de loin, intermédiaire ou de près, contrairement aux lentilles traditionnelles. Elles durent à vie. Après l’intervention, il est donc plus nécessaire pour le patient de porter des lunettes», explique le Dr Veereshappa Akki. Cet implant ne nécessite qu’une intervention ambulatoire, courte et unique, ajoute-t-il.«Le patient arrive le matin pour être opéré et l’intervention dure une quinzaine de minutes maximum. Cette manœuvre permet de répondre à la demande croissante des patients qui souhaitent raccourcir le temps de leur hospitalisation et retrouver au plus vite leur environnement familial, tout comme la reprise de leurs activités.» 

 

L’intervention se fait sous anesthésie et ne laisse aucune cicatrice apparente, assure notre interlocuteur. «Les lentilles multifocales sont souples, ce qui permet leur passage à travers une incision de 2,2 mm. Après l’insertion chirurgicale dans l’œil, le chirurgien les positionne dans la forme souhaitée. Il faut être extrêmement précis dans les gestes lors de l’intervention», souligne celui qui exerce comme chirurgien praticien au Dr Agarwal’s Eye Hospital. En outre, «ces lentilles ne nécessitent pas de remplacement ni d’entretien mais uniquement une surveillance médicale régulière». 

 

Selon le Dr Veereshappa Akki, l’implant de lentilles multifocales est privilégié contrairement au Lasik laser. Celui-ci enlève la cornée qui ne peut être remplacée. À l’inverse, les lentilles multifocales Panoptix pliables ne dénaturent pas l’œil. 

 

Le temps de ces quelques explications, nos résultats arrivent. Et bonne nouvelle, nos yeux sont en parfaite santé. Les lentilles multifocales Panoptix, ce n’est donc pas pour de sitôt.

 


 

Le Dr Agarwal’s Eye Hospital en question

 

Cet établissement d’origine indienne a été fondé en 1957. Cette année, le Dr Agarwal’s Eye Hospital, qui compte 15 branches dans le monde, fête ses 60 ans d’existence. Celle de Maurice, la première branche africaine du Dr Agarwal’s Eye Hospital, souffle cette année ces sept bougies. Le Dr Agarwal’s Eye Hospital est l’unique établissement hospitalier où il existe plusieurs spécialistes des yeux. De ce fait, pour chaque condition oculaire, le Dr Agarwal’s Eye Hospital d’Ébène propose un spécialiste. Dont le docteur Veereshappa Akki, spécialiste en chirurgie réfractive, en cataracte, glaucome et cornée, qui exerce depuis cinq ans à Maurice et qui compte 16 ans d’expérience dans le domaine.