• Baz’Art Kreasion : Sur le chemin de l’autonomie
  • Agression mortelle de Farook Chaumun : Les enquêteurs n’écartent aucune thèse
  • Rallye Automobile : Les bolides à l’assaut de Curepipe
  • Avi : «J’ai peur pour mon bébé»
  • Adi Teelock : «Dans 30 ans, nous allons perdre environ 15 % des plages»
  • Comment garder la forme en été
  • Judo News : La bande à Baptiste Leroy au Sénégal
  • Wendi Madré ou les doigts de fée d’une créatrice
  • Shad, un an et demi, hospitalisé suite à une chute dans les escaliers | Ses parents : «Nous voulons des réponses…»
  • Anishta Seesurrun : au nom de ma sœur Kerina

Le massage oncologique pour soulager les cancéreux

Selon la thérapeute en oncologie, ce type de massage soulage le patient atteint de cancer physiquement et émotionnellement.

Il est le nouveau réconfort des personnes atteintes de cancer. Lui, c’est le massage oncologique. Le bien-être qu’il procure aux malades serait sans égal.

On a toujours cru qu’il était contre-indiqué de masser les gens atteints de cancer pour ne pas favoriser la propagation des cellules cancéreuses. Or, on sait aujourd’hui qu’il n’en est rien et que le massage peut être particulièrement bénéfique pour ces malades. Cependant, tous les types de massage ne sont pas appropriés mais seulement le massage oncologique. Un tour d’horizon sur cette forme de thérapie avec Sheila Pascal, spécialiste de thérapie holistique.

 

L’oncologie massage ou l’oncomassage consiste en un accompagnement par le massage pour les personnes suivant un traitement anticancéreux ou pour les personnes en rémission. «C’est une adaptation des massages traditionnels mais le thérapeute travaillera uniquement avec le fascia superficiel qui est une couche sous la surface de la peau. C’est cette partie que nous stimulerons car le deep fascia, s’il est stimulé, causera des inflammations douloureuses pour les patients», nous explique Sheila Pascal, thérapeute en oncologie. Cette approche thérapeutique a pour but d’offrir un moment de réconfort et de bien-être aux personnes malades.

 

L’oncologie massage vise à nettoyer la lymphe (une sorte de liquide translucide issu du sang qui circule dans un réseau parallèle aux veines que l’on surnomme le système lymphatique et qui transporte aussi les cellules de défense immunitaire). «Le massage que nous pourvoyons au cancéreux vise à pousser la lymphe dans les glandes lymphatiques afin de la filtrer et d’éliminer les débris cancéreux qui y sont présents après les traitements.»

 

Le thérapeute spécialisé en oncologie adapte ses gestes à la situation, selon la nature et le stade de la maladie, le type de traitement du patient, les contre-indications et les besoins de la personne. Car il est souvent appelé à accueillir, à faire équipe avec la personne atteinte et à l’encourager dans ce processus. «Les soins se font évidemment dans le respect et la compassion. Car nous, les thérapeutes, sommes souvent les seuls liens humains qu’un patient aura. D’où l’importance de notre toucher via l’oncologie massage et nous privilégions les techniques de slide and glide movement ou de motion is our lotion. Car les personnes souffrant de cancer ont les membres endoloris», fait ressortir Sheila Pascal.

 

Sensibilisés aux chamboulements que traversent les personnes malades, les thérapeutes formés à l’oncologie massage se doivent d’être outillés pour les soutenir durant les diverses étapes en connaissant les différents types de cancer, leur progression, les différents soins médicaux et leurs effets secondaires. «Il est impératif que chaque thérapeute qui pratique l’oncologie massage soit formé sur tous les types de cancer, les soins, les métastases, la radiothérapie, la chimiothérapie, entre autres, car il n’y a pas un traitement pour tous. Nous structurons le traitement pour chaque patient et ceci, à chaque fois qu’il revient pour le massage.»

 

Celui-ci aide les malades aussi bien physiquement que psychologiquement. «Dans de nombreux cas, il a été démontré que l’oncologie massage aide, soulage et apaise les personnes atteintes de cancer et ce, tant physiquement qu’émotionnellement. Le mental et le physique vont de pair. Le massage permet ainsi d’améliorer leur qualité de vie durant leur traitement, en soulageant les muscles endoloris, les raideurs musculaires et les tensions, de réduire l’anxiété et le stress, entre autres», explique Sheila Pascal. Selon elle, «pour que l’oncologie massage soit effectif, il faut un travail d’équipe entre thérapeute, oncologue, médecin généraliste, patient et famille». Ensemble pour une bonne cause.

 

Bio express

 

Sheila Pascal est une spécialiste de la thérapie holistique depuis 21 ans et formatrice dans la même filière depuis 19 ans déjà. Cette passionnée de médecine holistique est aussi spécialisée dans les soins de la femme, des cancéreux, des maladies chroniques et accompagne les patients en fin de vie. Pour ajouter plus de cordes à son arc, Sheila complète actuellement un degré en Mind and Body Medicine car elle souligne que tout passe par la psychologie pour atteindre le physique. Elle est aussi membre du groupe Thérapeute Volontaire dont les membres prodiguent des soins holistiques dans diverses institutions médicales en Australie et espère pouvoir en faire de même très prochainement à Maurice.

 

Car pour Sheila Pascal, les bienfaits psychosensoriels (ou healing touch) sont définitivement bénéfiques au bien-être d’une personne.