• Adi Teelock : «Dans 30 ans, nous allons perdre environ 15 % des plages»
  • Comment garder la forme en été
  • Judo News : La bande à Baptiste Leroy au Sénégal
  • Wendi Madré ou les doigts de fée d’une créatrice
  • Shad, un an et demi, hospitalisé suite à une chute dans les escaliers | Ses parents : «Nous voulons des réponses…»
  • Anishta Seesurrun : au nom de ma sœur Kerina
  • Il est admis à l’hôpital de Candos depuis 16 mois : Le long calvaire du petit Shishaan à l’unité des grands brûlés
  • Metro Express : sur les rails du mécontentement
  • Et si on était Vincent Duvergé…
  • «Busy B» à Flacq : L’appel de l’Est de Béatrice Bijoux Bellepeau

Rameshwar Gunnessee meurt calciné sur son lieu de travail | Son employeur : «Je lui avais demandé de toujours faire attention»

L’incendie s’est déclaré jeudi soir.

Il a trouvé la mort dans des circonstances tragiques. Rameshwar Gunnessee, un habitant de Grand-Gaube de 51 ans, n’a pu être sauvé lorsqu’un incendie s’est déclaré dans la maisonnette en tôle se trouvant dans la cour de Nicole Sophie, son employeur. Les faits se sont déroulés, le jeudi 5 juillet, en début de soirée.

 

Cela faisait environ trois ans que Rameshwar Gunnessee travaillait comme jardinier chez la famille Sophie. «Vu qu’il était souvent sur place, je l’avais laissé occuper la petite maison en tôle qui se trouve dans ma cour. J’y avais placé un matelas pour qu’il puisse dormir sur place car je refusais de le laisser rentrer chez lui à vélo lorsqu’il avait un peu trop bu», raconte-t-il.

 

En effet, bien souvent durant ses heures de pause, la victime en profitait pour consommer des boissons alcoolisées et fumer une cigarette. «Je l’avais pourtant prévenu. Je lui avais demandé de toujours faire attention car il s’endormait souvent la cigarette encore allumée. Mais il est aussi possible que l’incendie ait été provoqué par les lampes qu’il allumait vu qu’il n’y avait pas d’électricité.» à ce stade, la police ne soupçonne aucun acte criminel.

 

Le jour du drame, Rameshwar Gunnessee aurait repris du service après un mois. «Il s’était absenté pendant un bon moment parce que sa sœur était en vacances à Maurice.» Mais alors que Nicole Sophie était au travail et que son épouse Thérèse s’était rendue à la messe, un incendie s’est déclaré sur place et le quinquagénaire est resté prisonnier des flammes. «Les voisins nous ont alertés et les pompiers sont arrivés sur place. Malheureusement, il avait déjà rendu l’âme lorsque le feu a été circonscrit.» Pour l’heure, les enquêteurs tentent encore de savoir ce qui a provoqué le sinistre.

 

Nicole Sophie ne considérait pas le quinquagénaire uniquement comme un employé, mais aussi comme son ami. «Nous lui faisions confiance ; c’est pour cela que nous l’avions employé. Il n’avait pas de mauvaises fréquentations. Il était toujours sympathique et jovial. Ce qui lui est arrivé est vraiment malheureux», se désole-t-il.