• Jacqueline Dalais : son «Feuilleté d’une vie» à savourer
  • Compensation salariale : les syndicats résignés, le patronat contrarié
  • Le bon sens de Bérenger
  • Laurence Camarasa : Vamos à la playa… du R. Beach Club !
  • Sortie de route mortelle pour Mario Ratna
  • Festival Kreol | Gustave de Commarmond des Seychelles : son rêve des îles unies
  • Colour for Change : Les nouvelles couleurs de Roche-Bois
  • 7 Summits Africa 2018 : Xavier Koenig et Teshil Gangaram s’attaquent au Kilimandjaro
  • Cité Tôle, Mahébourg : Une clé pour un nouveau départ
  • Le couple Lo-Thiap-Hing décède à neuf jours d’intervalle : Vincent et Pamela, inséparables dans la vie comme dans la mort

Rallye illégal et règlement de comptes | Sandhia, l’épouse du policier agressé : «… Il ne faisait que son travail»

Les pare-brise du véhicule du caporal Choolun ont été saccagés aux petites heures, lundi.

La vidéo a fait le buzz sur la Toile. Le dimanche 9 septembre, le policier Choolun a été filmé alors qu’il se faisait agresser par Adarsh Gokhul, 22 ans, au Bypass de Goodlands, et les images ont fait le tour des réseaux sociaux. Après son arrestation, ce sont les complices d’Adarsh qui ont réglé son compte au policier en saccageant les vitres des fenêtres à son domicile. L’épouse du policier fait état de leur semaine mouvementée…

Une semaine s’est écoulée depuis que leur maison a été vandalisée par un groupe d’individus mais la famille Choolun vit toujours dans la crainte. Ce règlement de comptes, qui a eu lieu aux petites heures le lundi 10 septembre, relève de l’altercation qu’avaient eue le Caporal Choolun et son collègue avec des jeunes qui s’adonnaient  à un rallye illégal le long du Bypass de Goodlands, le dimanche 9 septembre, dans l’après-midi. Cette dispute avait conduit à l’arrestation d’un des leurs, un dénommé Cheetsing Gokhul, plus connu sous le nom d’Adarsh, un habitant de la localité âgé de 22 ans.

 

En effet, lors de cet accrochage, filmé par les camarades du jeune homme avant de faire le buzz sur la Toile, ce dernier aurait craché au visage du caporal Viramdeo Choolun, qui lui aurait ensuite asséné un coup de pied. Et le jeune homme aurait ensuite riposté en giflant l’officier de police avant de prendre la fuite. Cependant, sa cavale n’aura été que de très courte durée car il a été appréhendé par la brigade criminelle de Goodlands vers 19h30 et a été placé en détention pour l’agression d’un membre des forces de l’ordre.

 

Sandhia, l’épouse du caporal, raconte avoir pris connaissance de ce qui était arrivé à son mari en visionnant la vidéo sur Internet. «Je n’avais pas encore eu mon mari au téléphone pour qu’il m’explique ce qui s’était passé que la vidéo faisait déjà le tour des réseaux sociaux. Lorsque j’avais essayé de le joindre, il ne répondait pas. Et c’est finalement dans la soirée qu’il m’a donné des explications», dit-elle. Et d’ajouter que «cela m’a fendu le cœur de voir ces jeunes le tourner en ridicule alors qu’il ne faisait que son travail. Ces jeunes n’ont aucun respect.»

 

Tourmentés par ces événements, le couple et leurs enfants, domiciliés à Poudre-d’Or-Hamlet, décident alors de se mettre au lit. Mais aux alentours de 2h30, un bruit sourd les fait sursauter. «Nous avons entendu des vitres voler en éclats.» Parti s’enquérir de la situation, le policier devait constater que plusieurs vitres, au rez-de chaussée, ainsi que les pare-brise avant et arrière de sa voiture avaient été brisés. «Nous avons tous saisi notre cellulaire pour contacter diverses unités de police et ils sont vite arrivés», raconte Sandhia. Le montant des dégâts a été évalué à Rs 50 000.

 

Plusieurs arrestations

 

Un travail de fourmi a alors été effectué par le personnel de la brigade criminelle de Goodlands, aidée de la Special Support Unit, l’Emergency Response Service, la Police Dog Unit, la Field Intelligence Office, et des commandos de la National Coast Guard, entre autres. Et durant la journée du lundi 9 septembre, plusieurs nouvelles arrestations ont été faites : il s’agit d’Avisen Soobrayen, 20 ans ; de Yogesh Nathoo, 25 ans ; Ghansan Buldovoo, 20 ans ; Yeshay Toolsy, 19 ans ; Rehan Moneea, 19 ans ; Akilesh Moneea, 18 ans ; Avishdave Mungur ; 26 ans ; Farhaan Nobeebux, 19 ans ; Alvin Munhurun, 21 ans ; ainsi qu’un mineur de 16 ans. Interrogés, ils sont tous passés aux aveux concernant le rallye illégal, la rébellion et pour avoir saccagé le domicile du policier. Ils ont tous été placés en détention, à l’exception du mineur. Toujours le lundi 9 septembre, un dénommé Bhoonesh Kumar Bugun, 18 ans, a été appréhendé pour rébellion au Bypass de Goodlands. Lors de son arrestation, il a été trouvé en possession de drogue synthétique. Il a été libéré sur parole. Tandis que Ludovic St Mart, 18 ans, et Ashley Noyan, 22 ans, ont été arrêtés le mardi 10 et le mercredi 11 septembre respectivement. Ils ont été placés en détention.

 

Sollicités, les proches d’Adarsh Gokhul et de l’unique mineur de la bande n’ont pas souhaité faire de commentaire, préférant laisser la police faire son travail dans le cadre de cette affaire. Tandis que la mère de Farhaan Nobeebux – qui avait été libéré sous caution en juin après avoir eu des relations sexuelles avec sa défunte épouse, Ruwaidah, âgée de 13 ans – déclare : «Je suis tout à fait d’accord que mon fils n’aurait pas dû injurier un policier mais je ne comprends pas un tel acharnement sur lui alors qu’il y a eu plusieurs arrestations. Notre famille a déjà assez souffert après le décès de ma belle-fille.»

 

Depuis l’arrestation des suspects, le caporal Choolun, qui a pu reprendre du service normalement après cet incident, se dit rassuré du travail de la police. «Je remercie mes collègues, qui ont agi promptement, ainsi que l’inspecteur Bhoojawon et la commissaire de police de leur soutien.»