• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Décès de Dinesh Domah dans l’incendie de Shoprite : Ses proches entre douleur et colère

Les proches de Dinesh en larmes en après avoir appris  la mauvaise nouvelle.

Une semaine après l’incendie ayant ravagé l’entrepôt de Shoprite, le corps sans vie de Dinesh Domah, 24 ans, a été retrouvé, enseveli sous les débris. Anéantis, ses proches, qui gardaient encore un faible espoir de le retrouver en vie, veulent avoir des réponses à leurs questions…

Ils ont voulu y croire jusqu’au bout. Croire, malgré la très faible probabilité, que Dinesh avait survécu d’une manière ou d’une autre à l’incendie qui a ravagé l’entrepôt du Shoprite durant deux jours. Du dimanche 12 au mardi 14 novembre. Le Maintenance Officer de 24 ans était rentré à nouveau dans l’entrepôt en flammes, après en être sorti avec un collègue, pour aller récupérer quelque chose. Il n’en est jamais ressorti. Une semaine plus tard, le dimanche 19 novembre, son corps sans vie a été retrouvé enfoui sous les débris. Au grand désespoir de ses proches

 

Pendant une longue et interminable semaine, la famille, les amis et les collègues de Dinesh Domah ont attendu que les recherches aboutissent, le dimanche 12 novembre. Restant sur place jour et nuit, entre angoisse et espoir, à l’affût du moindre développement. Leur attente a pris fin dans la douleur, dimanche dernier, quand les éléments de la Special Mobile Force ont enfin retrouvé le corps du jeune homme. Une autopsie a attribué son décès à des «excessive burns». 

 

Anéantis, consternés, les proches de Dinesh Domah, ne cachent pas leur colère. Une semaine après que le corps sans vie de leur frère a été retrouvé, ils attendent encore d’avoir des réponses à leurs questions. «Je veux savoir ce qui s’est passé ; pourquoi les pompiers ont mis tant de temps à retrouver son corps ? Pendant une semaine, ils nous avaient dit qu’ils avaient déjà déblayé l’entrepôt et qu’ils n’avaient rien trouvé. Pourquoi ?» s’interroge Sandhya, la sœur aînée de la victime. 

 

Personne ne semble avoir de réponses pour eux : «Depuis les funérailles de mon frère, lundi dernier, plus personne n’est revenu vers nous pour nous dire où en était l’enquête.» Elle ajoute que sa famille décidera si elle entamera des poursuites ou pas, une fois qu’elle en saura plus sur les circonstances dans lesquelles son frère est décédé.

 

Sa petite sœur Sanjana et elle ne décolèrent pas contre les pompiers : «Si bann pompie ti fer zot travay kouma bizin, nou frer ti pou ankor avek nou zordi !» En attendant que la lumière soit faite sur cette affaire, Sandhya joue à fond son rôle de grande sœur : «Je préfère m’occuper de ma petite sœur. Elle est très affectée par ce qui s’est passé.» Très proche de Dinesh, Sanjana l’avait d’ailleurs décrit, dans notre édition de la semaine dernière, comme «un deuxième papa». Un être cher qui lui manquera à jamais, tout comme à ses autres proches.  

 


 

Les activités du Trianon Shopping Park reprennent 

 

La plupart des commerces du centre commercial de Trianon ont repris leurs activités, le vendredi 24 novembre, après avoir obtenu le feu vert des autorités. Certains commerces attenant à l’entrepôt de Shoprite restent fermés pour le moment jusqu’à nouvel ordre alors que la réouverture de Shoprite est, elle, prévue pour l’année prochaine. 

 

De son côté, l’enquête sur cet incendie qui a coûté la vie à un jeune homme est toujours en cours. L’inspecteur Shiva Coothen du service de presse de la police, explique qu’une fois que les rapports des sapeurs-pompiers et du Forensic Science Laboratory auront été remis à la police, celle-ci enverra le dossier aux autorités compétentes. À partir de là, la décision sera prise d’instituer ou pas une enquête judiciaire. 

 

Fermeture temporaire de l’Emerald Park Shopping Centre

 

Suite à une visite des Mauritius Fire & Rescue Services, l’Emerald Park Shopping Centre à Trianon a fermé ses portes temporairement. C’est ce qui a été annoncé dans un communiqué émis par le centre commercial le samedi 25 novembre. Celui-ci s’est vu enlever son actuel Fire Certificate car «des observations, globalement mineures, de conformité dans quelques magasins du centre» ont été mises en évidence. Johnny Leung, responsable du Centre Commercial Emerald Park, déclare : «La direction du Centre et les locataires collaborent pleinement avec les Mauritius Fire & Rescue Services et mettent tout en œuvre pour garantir la réouverture du centre dans les plus brefs délais. La sécurité des employés du Centre et du public est notre première préoccupation.»