• «L’entraide et la solidarité»
  • Jano Couacaud plonge dans le grand bleu
  • Foot en Afrique : Nos arbitres sur le front
  • AfriEDX, la start-up qui monte et gagne
  • VS Home : histoire d’amour et de maison
  • Moka’mwad : À la découverte d’un collectif citoyen
  • Sailendrasing Heeralaul meurt électrocuté lors d’une partie de pêche
  • Goûte à Tout : Une émission «siro disik»
  • Zwe nou lamizik veut «Kraze»
  • Jay Bhunjun Memorial Challenge Cup : AS Malherbes fait un malheur

Vishwaroop II : Attention, danger !

Kamal Hassan et Pooja Kumar vont devoir faire face à leurs ennemis dans ce film d’action.

Un film avec Kamal Hassan en tête d’affiche, c’est un événement de grande envergure. D’autant que ce long-métrage est la suite d’une production qui a explosé le box-office.

Le major Wisam Ahmad est de retour. Et comme dans le premier tome, l’agent secret aura encore une fois la lourde tâche de s’attaquer à une bande de terroristes faisant partie du groupe Al Qaïda. Pour cette mission périlleuse et extrêmement dangereuse, il devra user de plusieurs astuces afin de venir à bout de ses ennemis. Vishwaroopam 2 ou Vishwaroop II – le titre en indien – a été réalisé simultanément en trois langues : le tamoul, l’hindi et le télougou.  

 

D’après la bande-annonce disponible sur la toile, ce long-métrage est truffé de suspense. D’ailleurs, les acteurs le disent, dans cette histoire, tout le monde a un double rôle. La distribution proposée par Kamal Hassan est tout aussi surprenante que son histoire puisqu’elle comprend le réalisateur Shekar Kapur, l’actrice indo-américaine Pooja Kumar, la comédienne tamoule Andrea Jeremiah et des acteurs du cinéma hindou comme Rahul Bose et la légendaire Waheeda Rehman. Cette actrice très talentueuse, mais qui avait pris ses distances du showbiz, incarnera la mère de Kamal Hassan.

 

Pour rappel, Vishwaroop, sorti il y a six ans, racontait l’histoire de Vishwanath, un danseur de kathak marié à une jeune femme très jalouse. Cette dernière pense que son mari la trompe et décide de le suivre. Mais ce qu’elle découvre est bien au-dessus de tout ce qu’elle pouvait imaginer. Son époux, de nature très doux et docile, est en fait un agent secret et son vrai nom est Wisam Ahmad.

 

À sa sortie en 2013, ce film avait suscité quelques polémiques à cause de son titre. Des activistes indiens, dont le Hindu Makkal Katchi, reprochait à Kamal Hassan d’avoir utilisé un titre en sanskrit pour un film d’origine tamoule. Toutefois, l’acteur avait tenu bon malgré quelques désordres devant plusieurs salles de cinéma en Inde.

 

Espérons que la sortie du second opus, qui est attendu par les milliers de fans de Kamal Hassan, se fera sans anicroche  cette fois.