• Pascal Tsin : Mon business autrement
  • Anoushka Shankar : en attendant mercredi
  • Kyokushinkai – All Asia Championship : Zakariyya Ozeer offre le bronze à Maurice
  • Un «Beautiful Cocktail» signé Curty Laviolette
  • Lari Napa Enn Labri : pour un «waouf» de solidarité
  • Ils dénoncent un policier et sont arrêtés pour vol | Les frères Hazemoth : «Il s’agit d’une injustice»
  • Arnaud Poulay : «Les Agaléens sont tous révoltés»
  • Décès de Mathieu Leveque, 14 ans, en classe : Tristesse et révolte d’un père en quête de vérité
  • Agnès Cateaux : oh my look !
  • Batti Gul Meter Chalu : Laissons entrer la lumière

Nouvel album : Prêt pour le «Bigg Frankii Show» ?

Le jeune homme veut surtout apporter de la bonne humeur aux Mauriciens.

En seulement quelques jours, l’incontournable jeune homme de Roche-Bois a mis en boîte pas moins de quinze titres. Il nous en parle…

En voilà un qui arrose tout le monde avec ses histoires de «poids». Le nom de l’arroseur : Bigg Frankii, 19 ans, devenu un incontournable dans le milieu musical local. Après Picoti Picota, My one in a million, Aroze ar poids et Hakuna Matata (qui est également l’intitulé de son premier album), le jeune homme prépare The Bigg Frankii Show, son tout nouvel opus qui sort cette semaine. Tout un programme que le jeune homme, de son vrai nom Franco Georgin, a pondu en seulement… trois jours.

 

«On va dire que je m’organise bien avec mon équipe (fou rire). Nous sommes tout de même une douzaine de potes à bosser ensemble. Du coup, chacun a un petit travail à faire, avec des directives précises de ma part. Certains travaillent sur le son et le mixage, d’autres sont sur les arrangements. Bref, ensemble, ça va plutôt vite», confie notre interlocuteur. En featuring, vous trouverez l’habitué Miguel mais aussi un autre incontournable du moment, le bien nommé Sky To Be, parenté à notre Notorious Bigg.

 

The Bigg Frankii show, ce sera aussi une évolution de la musique de Bigg Frankii : «Bien sûr, le public et les fans reconnaîtront mon style. Mais j’ai voulu essayer autre chose en prenant en compte les styles que j’aime : le dancehall, le ragga mais aussi le shatta, danse qui vient de la Martinique.» L’artiste veut aussi rester dans la veine festive des chansons qui l’ont fait connaître, ne voulant pas trop s’essayer à des sujets plus sérieux : «Je pense que beaucoup d’artistes le font déjà. Et je ne le ferai pas aussi bien qu’eux. Mais si je peux déjà apporter des positive vibes, de la joie, beaucoup d’amusement, dans le cœur des Mauriciens, c’est déjà très bien.» Comme dirait l’autre, c’est Souper ! 

 

Justement, vous aurez l’occasion d’écouter quelques nouveaux titres de l’artiste aux clips qui dépassent le million de vues sur YouTube, ce dimanche 12 août, au fancy-fair du collège St-Mary’s. Il sera en compagnie de son pote Tony Jah et de plusieurs autres amis.

 

Allez Frankii, c’est bon tout ce succès !