• Mort suspecte de Prithivi Ramchurn, 47 ans | Ses proches : «Elle raconte son calvaire de femme battue dans un enregistrement
  • Le MMM dans la tourmente | Les démissionnaires mauves : «Nou leker kase me…»
  • Nouvel album : Prêt pour le «Bigg Frankii Show» ?
  • Brandon Lisette poignarde son oncle Jean Marc | Daniel : «Il m’est difficile de croire que mon fils a tué mon frère»
  • State Recognition Allowance Scheme : Stephan Buckland fait de la résistance
  • Les affamés : Jeunes «bien amerde»  
  • Premier League – Aujourd’hui à 19 heures | Arsenal, de la chair à canon pour Man City ?
  • Darkest Minds : Rebellion | Apocalypse kids
  • Vishwaroop II : Attention, danger !
  • Liverpool vs West Ham (aujourd’hui à 16h30) : Pour gagner la Premier League, Klopp cite Rocky

Les Indestructibles 2 : Super-héros super animés

Ils sont incroyables, indestructibles et… ont des soucis de famille.

Vous en avez marre des personnes aux pouvoirs extraordinaires ? Ça ne risque pas de changer avec la suite des aventures de la super famille venant des studios de Pixar !

Nous sommes bien servis en termes de super-héros cette année. Non seulement nous avons eu droit à un Infinity War qui a donné des frissons à beaucoup, mais voilà que maintenant, on a droit aux Indestructibles 2 (The Incredibles 2 en VO), franchise héroïque des studios Pixar, qui mélange divertissement familial, grand spectacle et thèmes plus sérieux comme la famille et les responsabilités. Un cocktail qui a accouché d’un premier film très acclamé et récompensé par l’oscar du meilleur film d’animation en 2004. Et voilà que débarque un deuxième volet dans une forme plutôt pétaradante.

 

Mais que fait donc notre famille ? Alors, maman Hélène s’occupe des gosses, surtout Jack-Jack qui grandit et découvre ses pouvoirs. Quant à papa Bob, il est le seul à être à fond dans son devoir de super-héros. Un nouvel ennemi va venir éclabousser une situation déjà imparfaite (vous savez, la famille !) et tout ce beau monde et leur ami Frozone vont devoir plus que jamais se serrer les coudes.

 

Revoilà donc le très inspiré Brad Bird (Le Géant de Fer, Mission Impossible : Ghost Protocol) qui reprend ses petits bonhommes animés pour une approche finalement très humaine de la condition super-héroïque, tout en n’oubliant pas d’approfondir les personnages principaux et tout en proposant de l’action en veux-tu, en voilà à un rythme très soutenu.

 

Bon, ne cherchez plus, c’est ce film d’animation qu’il faudra aller voir cette année.