• Mo sir
  • Le journal d’une vieille folle : intense «fam fouka»
  • Tour de Maurice 2018 : Gustav Basson abat la concurrence
  • Culturisme - Rodrigues : Le sacre de Gontrand Emilien Agathe
  • «Non» aux accords de pêche : au nom des baleines, des dauphins, des thons
  • Harry Mootoosamy : L’as des portraits
  • Championnat de Maurice Snooker : Une première nationale pour Salman Moosa
  • Vanessa Lindor, le spa de ses rêves
  • Menace de déportation | Arnaud Poulay : «Ce n’est pas mon combat mais celui de tous les Agaléens»
  • Appel à l’aide : Pour que Shahana puisse entendre…

Jigsaw : et de huit !

Des jeunes en mauvaises positions et des flics au programme.

Encore des puzzleset des cadavres. Voici le huitième Saw, intitulé Jigsaw ! Au programme : des meurtres qui ressemblent à ceux de Jigsaw, tueur qui a sévi dans les sept premiers avant de trépasser. C’est donc un autre assassin qui sévit ? À la police de découvrir le fond de cette sombre machination. 

 

Le duo de réalisateurs, les frères australiens Peter et Michael Spierig, sont bien rodés dans le cinéma sanglant pour avoir réalisé des films de morts-vivants (Undead) et de vampires (Daybreakers, avec Ethan Hawke et Willem Dafoe).  Mais on se demande ce qu’un nouveau film Saw peut apporter de plus à une saga qui n’existe que pour les recettes commerciales parées pour une sortie aux alentours d’Halloween, avec une formule qui ne change pas. 

 

N’empêche, les fans peu exigeants des pièges sanglants de la franchise y trouveront leur compte, au détriment d’une qualité discutable.