• Jean-Philippe Lebon : Moi, Mauricien et militaire dans la Légion étrangère
  • Shotokan : le JKAM passe à la vitesse supérieure
  • Après un jour d’hospitalisation : Un jeune tatoueur succombe à ses blessures
  • Ujwantee Fekna tuée dans une collision à Piton : Ses enfants réclame la vérité sur les circonstances du drame
  • NRJ Maurice : une arrivée dans la polémique
  • Stéphane Huët : «Le label “I love” témoigne du soutien d’une entreprise aux droits humains»
  • Jean-Pierre, 55 ans, meurt après une agression | Michel Appavou : «Mon fils a connu une fin atroce»
  • Vol audacieux de bijoux | Le policier Agathe : «Comment j’ai arrêté Bimla Ramloll»
  • Fans Voice | Jessy la Madrilène vs Nadiim le Red : deux Mauriciens chez les finalistes
  • Ligue des Champions : Quand le Gegenpress de Klopp conduit à la finale

Garde alternée : Entre maîtresse et madame…

Deux femmes qui se partagent un homme, ça vous dit ?

Si les histoires de fantômes vous embêtent trop, l’autre nouveau film à l’affiche est une comédie française qui a une vision particulière de l’infidélité.

C’est la belle vie de famille et de couple pour Sandrine, mère de deux enfants et mariée depuis 15 ans. Sauf qu’elle découvre que son mari, Jean, a une maîtresse. Passé le choc, Sandrine décide d’aller confronter la femme en question. Les deux arrivent au final à un accord bizarre : elles vont alterner les moments passés avec Jean !  Voilà, bienvenue dans Garde alternée !

 

Encore une nouvelle comédie française qui traite d’un sujet d’actualité après le vivre-ensemble (Il a déjà tes yeux) et le mariage gay (Épouse-moi mon pote). Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que cette histoire d’infidélité complètement farfelue ne fait pas dans la dentelle. La réalisation d’Alexandra Leclère (Le Prix à payer) est parfois très grossière, avec tout ce qu’il faut de dialogues qui poussent dans la vulgarité par moments. Ce qui n’empêche pas le film d’être souvent très rigolo. Et sans aucun doute, les fans du trio d’acteurs (Didier Bourdon, Isabelle Carré et Valérie Bonneton) y trouveront largement leur compte comique.