• Décès de Mathieu Leveque, 14 ans, en classe : Tristesse et révolte d’un père en quête de vérité
  • Agnès Cateaux : oh my look !
  • Batti Gul Meter Chalu : Laissons entrer la lumière
  • Championnat du monde junior de Kick-Boxing : Warren Robertson, la fierté de ses proches
  • La Nonne : Maser fer per pe vini
  • Peppermint : Jennifer Garner est une «fam souper»
  • Braqueurs d’élite : Opération fond du lac
  • BlacKkKlansman : Ku Klux Noir
  • Suite au décès de sa belle-fille dans l’accident de La Prairie : L’appel à l’aide de Shirley pour ses petits-enfants
  • Hippisme 25e journée | King’s County réussit son pari

Jack Maunick fait son «imitation game»

Musclez-vous la mâchoire si vous voulez y participer. Jacques Maunick n'en démord pas avec ses soirées Vintage et propose, en outre, un grand concours d'imitateurs réservé aux non-professionnels. Tout un programme pour ce concours, avec des éliminatoires qui se feront en mai et une grande finale qui est prévue au Backstage, à Ébène, le samedi 9 juin. Le but : faire découvrir des talents cachés. Les conditions de participation sont comme suit :

 

- Avoir plus de 18 ans ;

 

- Pas de barrière linguistique ou culturelle, vous pouvez imiter qui vous voulez dans la langue que vous souhaitez ;

 

- Pas de diffamation, de langage ordurier ou d’imitations qui tombent dans l'illégalité ;

 

- Vous n'êtes pas obligé d'être le sosie de la personnalité que vous imitez ;

 

- Les accessoires sont les bienvenus.

 

Vous avez jusqu’au 30 avril pour soumettre votre candidature uniquement par mail à l'adresse suivante : [email protected], en mentionnant nom, prénom, âge, numéro de téléphone et personnage imité. Pour la finale, le jury sera composé de Julien Glannes, Stephan Gebert, Cyril Palan et Jacques Maunick. Les trois meilleurs imitateurs seront récompensés et le grand gagnant repartira avec un beau trophée.

 

Sinon, Jacques Maunick et son équipe n'oublient pas pour autant leurs soirées Dine & Dance Vintage, avec une prochaine édition prévue pour le 4 août, couvrant les années 40, 50 et 60, avec principalement des chansons dites «introuvables». Attendons voir ce que ça va donner !